Burundi: Pierre Nkurunziza est à Paris

Share Button
En plein travaux communautaires,  l'ambassadeur de France au Burundi, l'amb. Lamy, aux côtés de S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire président africain du Burundi.

En plein travaux communautaires, l’ambassadeur de France au Burundi, l’amb. Lamy, aux côtés de S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire président africain du Burundi.

S.E. Pierre NKURUNZIZA, le très populaire président africain du Burundi, est à Paris, en France, pour un séjour qui s’étalera du 10 au 14 mars 2013. Il y discutera du Mali, et  des amitiés franco-burundaise …

Le Burundi est devenu une décennie un pays qui compte au niveau de la géopolitique africaine. Il possède des – forces de Paix – très expérimentées, dans de nombreux pays en conflit dans le monde, plus particulièrement en Somalie. Avec sa politique consistant à vouloir aider au rétablissement de la Paix dans le monde, héritée de son Histoire récente qui l’a conduit, depuis l’indépendance à 2003, à vivre sous l’une des dictatures qui aura été des plus féroces au 20 ème siècle, le Burundi est aujourd’hui prêt à envoyer des troupes de son armée en vue de venir en aide aux frères/soeurs Maliens en proie à une guerre tragique, que les armées françaises et tchadiennes , auprès de l’armée malienne, tentent de mettre fin.

Le Chef de l’Etat, S.E. Pierre NKURUNZIZA a pris son avion à l’Aéroport International de Bujumbura pour se rendre à Paris. Il y rencontrera son Homologue français, le Chef de l’Etat de France, S.E. François HOLLANDE et d’autres très hautes personnalités dont le Président de l’Assemblée Nationales de France.
Le Président du Burundi entretiendra  avec le Conseil des Investisseurs Français en Afrique noire et un groupe d’amitié France-Burundi  et  la diaspora du Burundi en France.

Les Présidents Pierre NKURUNZIZA et François HOLLANDE discuteront bien entendu de la question principale du moment, concernant la situation militaire au Mali, et de ce que les troupes burundaises pourraient apporter.

La Démocratie , et le soutien à la reconnaissance du Génocide Régicide des Bahutu du Burundi à l’ONU.
Par la suite, ils évoqueront d’autres questions bilatérales qui tiennent à coeur les deux pays.
Certes le Burundi n’oubliera pas d’évoquer -le souffle d’air frais en Afrique tout entière- qu’avait été le fameux discours de la Baules de Feu François Mitterrand en 1990, qui avait permis aux Barundi de savoir que la Démocratie existait et, qu’ils étaient possible de sortir du joug de la Dictature militaire sanglante des Bahima burundais (Micombero, Bagaza, Buyoya) qui a fait plus de 4.5 Millions de victimes en près de 40 ans de règne. On parle du – Génocide-Régicide des Bahutu du Burundi – .
Aujourd’hui, grâce à cet espoir suscité, depuis 2005, le Burundi est un état démocratique qui s’est défait de sa Dictature militaire. S.E. Pierre NKURUNZIZA n’oubliera pas de dire : “Merci la France …”.
Le Burundi n’hésitera pas non plus de demander à la France de l’aider, comme cela fut le cas pour le Génocide des Arméniens, dans le cadre de la Commission Nationale Vérité Réconciliation (CNVR) qui en cours d’établissement au Burundi ( processus de justice transitionnelle ), à faire reconnaître le Génocide Régicide des Bahutu du Burundi auprès des Nations Unis pour que “plus jamais çà” n’arrive dans le Monde et en Afrique en particulier. Cela aidera à apaiser les Barundi dans leur globalité. Les Barundi dont la famille royale du Burundi, qui veulent savoir la vérité, espèrent depuis de longues années cette reconnaissance.

Nkurunziza Pierre, l’exemple africain et ses fameux travaux communautaires .
S.E. Nkurunziza Pierre est très apprécié en Afrique particulièrement et ailleurs dans le monde, pour ses « Travaux Communautaires » ou travaux d’intérêt publique qu’il a mis en place depuis 2006 dans son pays. 1 fois par semaine, pendant 4 heures , près 4 Millions d’Habitants (sur les 8 Millions que compte ce pays de 30 000 Km² ) se mobilisent dans leurs communes respectives pour aider à la construction et au maintien des infrastructures (communales, médicales, scolaires, etc.). On assiste à des « miracles au niveau de développement au Burundi ». Avec 768 Millions d’Heures de travail par an des travaux communautaires, cette dynamique apportent à l’économie du pays 71 Millions USD chaque année. Aujourd’hui, depuis le lancement de ces travaux , ce sont 497 Millions USD qui ont été injectés (par ces travailleurs bénévoles Barundi ) dans l’économie réelle de leur pays ( près d’un demi Milliards USD , soit la moitié du Budget national annuel burundais). Le malheur de ce modèle burundais « Nkurunziza » des travaux communautaires est que son apport à l’économie n’est jamais comptabilisés lors des statistiques socio-économique du pays.
Ce modèle burundais « Nkurunziza » démontre qu’un pays ne doit pas toujours tout attendre pour se développer. Les partenaires de développement du Burundi sont très encouragés avec les résultats de ce modèle … Ainsi en octobre dernier à Genève, ils ont promis une enveloppe de 2,6 Milliards USD à l’économie burundaise.
Ainsi le Parlement de France accueillera S.E. Nkurunziza Pierre  à une session où il y rencontra le Président de l’Assemblée Nationale de France.

Le Burundi espère beaucoup un nouvel air – des relations Franco-Burundaise – qui viendrait de celui que l’on appelle déjà, l’héritier de François Mitterrand, S.E. François Hollande.

DAM, NY, AGNEWS, le 10 mars 2013

Facebook Comments