Burundi: Le BNUB organise une rencontre politique en mars

Share Button

bdi_Parfait_Onanga_AnyangaLe patron du Bureau des Nations Unis au Burundi (BNUB), le Gabonais  Parfait Onanga Anyanga,  annonce à un point de presse qu’il organise une rencontre des learders des partis politiques burundais, y compris ceux qui sont en exil, entre le  11 au 13 mars prochain à Bujumbura.


M. Parfait Onanga Anyanga, du BNUB, vient de faire savoir que la ville de Bujumbura abritera du 11 au 13 mars prochain, un atelier qui verra la participation de tous les leaders des partis politiques œuvrant au Burundi, y compris ceux qui sont en exil.
M. Parfait ONANGA ONYANGA indique que cette réunion aura lieu pour faire un examen rigoureux et tirer les enseignements du processus électoral de 2010. Il souhaiterait discuter des éléments qui peuvent constituer une feuille de route pour la tenue des élections inclusives, transparentes, libres et justes en 2015.

Au Burundi, nombreux sont les Barundi qui ne comprennent pas ce Monsieur de la BNUB ou de l’ONU. En 2010, les élections démocratiques ont eu lieu dans la transparence. Mais le problème est que des leaders de partis politiques n’ont pas accepté leur défaite. Ces derniers, encouragés par certains états et multinationales, ont cru pouvoir ramener la guerre au Burundi, comme cela est déjà le cas au Kivu voisin (en RDC Congo).
Entre fin 2010 et au long de l’année 2011, ils ont essayé de créer des rebellions au Burundi. Mais sans réussite aucune.
Le FNL de Rwasa Aghaton va en septembre 2011 commettre un attentat dans un bar à Gatumba. Le jugement de la justice burundaise sera sans appel.  Ensuite, il y a la journaliste de France 24 Pauline Simonet qui va expliquer au Monde entier (pour son ami Alexis Sinduhije, du MSD / ADC IKIBIRI ), à partir de la RDC Congo au Kivu,  qu’une rebellion burundaise conduite par un Rwandais  le – Fronabu Tabara – allait en découdre avec le régime burundais qui méprise les Batutsi. Finalement, il y aura le journaliste Hassan Ruvakuki de RFI qui tentera de rendre visible  une rebellion créée de toute pièce par l’UPD-Zigamibanga (parti politique burundais proche de El HAdj Radjabu Hussein ) qui s’appelle  FRD – Abanyagihugu. Cette organisation tentera en vain de porter la terreur au nord du Burundi.
Majoritairement les Barundi sont contre le retour en politique de ces politiciens qui ont préféré reprendre les armes au lieu de donner une chance aux urnes. Par ailleurs, une grande partie d’entre eux sont présentés par des rapports de l’ONU comme des acteurs dans le conflit aux Kivu en RDC  Congo, auprès des forces négatives (M23, etc.)
Depuis 2012 à nos jours, on a plus entendu parlé de ces leaders politiques. Les Barundi ne comprennent pas pourquoi le BNUB (ONU) souhaitent à nouveau les intégrés dans le champ politique du Burundi avant les élections de 2015.

DAM, NY, AGNEWS, le 20 février 2013

Facebook Comments

2 comments on “Burundi: Le BNUB organise une rencontre politique en mars

  1. Eh Monsieur, soyez tolérants. Ces barundi que tu parlent qui sont contre le retour au bercail de leurs freres, qui sont ils ? D’ailleurs , qui es tu ? Qui t’a mandaté? Tu me rappelles Feu Habyarimana qui refusaient le retour au bercail des ex refugiés en preferant les animaux du parc. Oû est-il aujourd’hui? Et ces ex refugiés que sont ils devenus ? Ubwoba burica.Wewe uribagira vuba. Je pense pas que tu as une memoire de poule. Rindira bashike… ikizokurikira naho… si je wohahera. Wait and see !

  2. Pingback: Burundi: Une loi de presse, ni liberticide ni inconstitutionnelleBurundi - Africa Generation News - AGnews | burundi-agnews.org