Burundi/Elections 2015 : La Société Civile dit non aux manifestations illégaux

Share Button
Le coordinateur de la Socic, M. Pierre Claver Kazihise (Photo : PPBDI. COM)

Le coordinateur de la Socic, M. Pierre Claver Kazihise (Photo : PPBDI. COM)

La société civile burundaise propose, aux opposants politiques, la méthode pacifique ( respectueuse des institutions ) et non la violente.

A Bujumbura, ce jeudi 24 avril 2015, la Société civile citoyenne (Socic), organisation burundaise fédérant des associations rassemblant  des centaines de milliers de citoyens Barundi, a fait une conférence de presse afin de dénoncer les manifestations illégaux – contre le 3ème mandant – que certains politiciens et certaines ONGs organisent en vue de maintenir un climat de tension et d’insécurité au Burundi.

Le Docteur Pierre claver KAZIHISE, coordinateur de la Socic, a proposé à ces organisations politiques et civile qu’ils privilégient le recours pacifique aux institutions… Ainsi selon lui, le protocole 2 de l’Accord d’Arusha (Accord qu’ils prennent comme modèle) évoque la question des mandats  en précisant que si l’un ou l’autre veut défendre l’esprit de ce protocole, il doit saisir la haute chambre du Parlement. Par exemple, ils peuvent porter plaintes au sénat…

Ce samedi 25 avril 2015, le CNDD-FDD va présenter son candidat à la présidentielle 2015.  Un complot internationale utilisant des acteurs locaux a prévu que ce moment soit le déclenchement d’une guerre civile au Burundi( qui, elle-même, sera le signal du démentèlement de la RDC Congo). Ainsi, Dr. Pierre claver KAZIHISE  précise que ceux qui disent qu’ils vont descendre dans les rues, si le très populaire président africain du Burundi S.E. Pierre NKURUNZIZA est choisi par sa formation politique comme candidat aux prochaines présidentielles, seront dans l’illégalité…

DAM, NY, AGNEWS, le samedi 25 avril 2015.

Facebook Comments