Burundi: Début de retour de réfugiés burundais des camps du Rwanda

Share Button

bdi-refugié-300x148Ce ne sont pas 5000 demandeurs d’asile burundais au Rwanda  mais bien moins de 2000 demandeurs d’asile ( Chiffres Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale burundaise  – 16 avril 2015 )

A Gishora, au Rwanda, ce vendredi 17 avril 2015, une délégation de citoyens burundais natifs de Kirundo, accompagné du gouverneur de la province,  sont allés à la rencontre des quelques milliers réfugiés burundais, en provenance des communes de Busoni et de Bugabira de Kirundo, qui ont fui le Burundi ces dernières semaines à cause des fameuses dangereuses et  fausses Rumeurs-Radio ou Radio-Rumeurs (RR), propagées par les Radio privées burundaises, aux mains des enfants de l’ancienne dictature des Bahima burundais (Buyoya, Bagaza, et Micombero).

Ces RR, causant une insécurité chez ces citoyens burundais, relataient la présence imminente d’une milice tueuse que les RR appelaient “Imbonerakure” (nom des jeunes militants du CNDD-FD) revendiquant un autre mandat  pour l’actuel président burundais. Bref, ces RR étaient  les paroles, des arguments,  de l’opposition burundaise en campagne pour les élections démocratiques qui arrivent  …
Cette délégation leur a tranquillisé avec un message les invitant à rentrer chez eux au Burundi. Certains réfugiés ont accepté de rentrer.  Au delà, un petit nombre parmi ces réfugiés, disaient s’être  rendus  dans les camps au Rwanda pour des causes socio-économiques, par exemple pour espérer pouvoir profiter des colis alimentaires ou de certains avantages que le HCR avait promis de fournir… Parmi ces derniers, certains organisent avec des connaissances burundaises ou rwandaises, déjà des aller-retour, pour ramener des colis chez eux au Burundi, pendant la nuit, auprès de leurs familles restées pour garder leurs biens, car ces camps rwandais ne sont pas éloignés de la frontière burundaise. En effet, dans certains marchés locales burundais,  des biens du HCR commencent à y  être visibles …
Au moment de la sensibilisation de ces demandeurs d’asiles particuliers, la délégation a remarqué des bus du HCR débarquant sur le site de Gishora, amenant d’autres Burundais. Apparemment, certains c’étaient déjà dit des choses de bouche à oreille… De la part, d’une personne indiscrète, parmi les gens sur place, il paraît même que le HCR a promis que certains parmi ces derniers pourraient ( s’ils restent ) recevoir l’asile dans un  pays en occident … Tiens Tiens !

A Bujumbura, le jeudi 16 avril 2015, le Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale burundaise a porté également à l’opinion nationale et internationale que les affirmations faisant état d’un déplacement de près de 5.000 personnes vers des pays voisins, en particulier le Rwanda, suite à l’insécurité n’était qu’un pur montage de certains détracteurs du Gouvernement du Burundi.
Car les vérifications faites sur terrain dans les provinces de Kirundo et Muyinga et même dans les camps des réfugiés au Rwanda, démontrent que les personnes déplacées sont parties à cause de la famine ( socio-économique) ou des rumeurs qui sont diffusées dans certains médias d’une part, tandis que d’autre part le chiffre de 5.000 personnes est délibérément gonflé. Les dernières statistiques confirmées par la partie burundaise et la partie rwandaise lors d’une récente visite des autorités burundaises au Rwanda indiquaient qu’il s’agit de moins de 2.000 personnes et un retour volontaire de ces réfugiés, s’observaient, vers leurs collines d’origine au Burundi.
De plus, le Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale rappela que ce genre de mouvements de réfugiés vers les pays voisins étaient récurrent au Burundi à la veille des élections. En 1993, il y a eu des départs vers le Rwanda à la veille des élections de juin. Ils sont revenus au pays le lendemain des élections, ayant compris que les rumeurs portant sur une crise étaient sans fondement. En 2005, il y a eu un départ de presque 10.000 personnes à la veille des élections. Les demandeurs d’asile sont retournés au Burundi rapidement au lendemain des élections.

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 20 avril 2015

Facebook Comments