Une famille Caritas au camp de Mahama, Rwanda - Source : Caritas Internationalis

Burundi : Un ex-réfugié passe du camp de Mahama au RWANDA à ses champs à Bugabira

Share Button
Une famille Caritas au camp de Mahama, Rwanda - Source : Caritas Internationalis

Une famille Caritas au camp de Mahama, Rwanda – Source : Caritas Internationalis

SECURITE / SOCIETE – Un citoyen burundais exilé en 2015 au camp de Mahama au RWANDA est rentré en janvier 2017 au Burundi.

A Kirundo, commune Bugabira, colline Gikoma, ce lundi 15 mai 2017, M. Nduwimana Révérien, citoyen de cette localité, explique que le lundi 23 janvier 2017 il a décidé de quitter le camp de Mahama au RWANDA, pour rentrer chez lui au BURUNDI.
M. Nduwimana Révérien, un fois rapatrié, il a retrouvé son domicile et ses champs…

Selon M. Nduwimana : «La vie n’est pas rose dans le camp. Tous ceux qui y sont voudraient rentrer. Ils attendent que la conscience le leur permette». C’est à dire la plupart des réfugiés burundais restent au RWANDA parce qu'”on” leur a promis qu’une fois passée quelque temps au RWANDA leur demande d’asile pour les USA ou le CANADA ( en occident ) serait envisagé …

Au Burundi, les citoyens qui sont partis s’exiler dans les pays voisins en 2015, ont majoritairement fui à cause des RUMEURS RADIO véhiculées par les radio privées, qui étaient financées par l’Union Européenne et les USA ( OBAMA et réseau SOROS ) : isanganiro, bonesha, RPA, et TeleRenaissance. 3 de ces 4 radio privées sont aujourd’hui fermées. Pousser, par la peur, contre leur gré, des citoyens burundais à fuir leurs demeures, est un crime contre l’Humanité en droit international humanitaire.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mercredi 17 mai 2017

Facebook Comments