Photo : Loic

Burundi : Un ex-réfugié au RWANDA se fait volé sa carte d’identité à la frontière

Share Button
Photo : Loic

Photo : Loic

SECURITE / SOCIETE – Un citoyen burundais exilé en 2015 au RWANDA est rentré vendredi 21 avril 2017 chez lui à Bugabira au Burundi, en se faisant subtiliser sa carte d’identité à la frontière rwandaise.

A Kirundo, commune Bugabira, colline Gahehe, ce lundi 15 mai 2017, M. Gatera Jean-Paul, citoyen de cette localité, explique que le vendredi 21 avril 2017 il a décidé de quitter Nemba dans le district de Bugesera au RWANDA où il vivait, pour rentrer chez lui au BURUNDI.    M. Gatera Jean-Paul, un fois rapatrié, il a retrouvé son domicile et ses champs…

M. Gatera dit avoir quitter le Burundi en 2015 suite à des RUMEURS qui n’étaient pas rassurantes. Une fois arrivée au RWANDA, il a fait 5 jours au camp de Mahama pour s’inscrire, bénéficier de l’assistance et des facilités pour les soins de santé. Après 5 jours, il s’est rendu à Nemba, hors du camp.
Le vendredi 21 avril 2017, il décide de retourner au Burundi car les bruits qui courent disent que la paix est sur tout le territoire.
A son arrivée à la frontière avec le Burundi, les services rwandaise de l’immigration lui ont confisqué sa carte d’identité burundaise. Pourquoi ce vol de sa carte d’identité burundaise,alors qu’il avait donné tous les documents délivrés par le HCR pour franchir la frontière? 

Au Burundi, les citoyens qui sont partis s’exiler dans les pays voisins en 2015, ont majoritairement fui à cause des RUMEURS RADIO véhiculées par les radio privées, qui étaient financées par l’Union Européenne et les USA ( OBAMA et réseau SOROS ) : isanganiro, bonesha, RPA, et TeleRenaissance. 3 de ces 4 radio privées sont aujourd’hui fermées. Pousser, par la peur, contre leur gré, des citoyens burundais à fuir leurs demeures, est un crime contre l’Humanité en droit international humanitaire.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mercredi 17 mai 2017

Facebook Comments