Burundi : L'OBR et la TRA discute peut être des TRANSACTIONS BOURSIERES ( Photo : IKIRIHO 2017 )

Burundi : L’OBR et la TRA – Alors les TRANSACTIONS BOURSIERES ?

Share Button
Burundi : L'OBR et la TRA discute peut être des TRANSACTIONS BOURSIERES ( Photo : IKIRIHO 2017 )

Burundi : L’OBR et la TRA discute peut être des TRANSACTIONS BOURSIERES ( Photo : IKIRIHO 2017 )

ECONOMIE  – L’Office Burundaise des Recettes (OBR) rencontre la Tanzania Revenue Authority (TRA). Peut être discute t’il d’une législation commune East African Community (EAC) sur UN IMPOT SUR LE CAPITAL MOBILIER concernant LES TRANSACTIONS BOURSIERES.

En Tanzanie, ce mardi 21 novembre 2017, M. Niyonzima Audace, Commissaire Général de l’Office Burundaise des Recettes (OBR), était reçu par son homologue tanzaniens M. Kichere Charles E., Commissaire Général du Tanzania Revenue Authority (TRA), avec comme objectif  apprendre comment mieux gérer et augmenter les recettes fiscales de leur pays respectif, ce qui permettra par la suite à leurs ETATS de subvenir correctement aux besoins de leurs populations. Pour l’OBR et la TRA la question posée est donc QUEL SYSTEME FISCAL JUSTE mettre en place ? C’est à dire quels type d’impôts et de taxes, au niveau national d’abord, puis au niveau régional et au niveau mondial ?

Le SYSTEME, de quel système parle t’on ?

1/ Les BARUNDI sont UNIVERSISTES ( LA VERITE EST DANS L’UNIVERS ). Comme NOTRE SYSTEME SOLAIRE a LE SOLEIL en son centre et que chaque ATOME ( LA MATIERE ) possède un NOYAU, le SYSTEME DES BARUNDI met IMANA au CENTRE de tout chose. Les BARUNDI sont MONOTHÉISTES. Les BARUNDI accordent une GRANDE IMPORTANCE à la PRIÈRE.

Le monothéisme chez les BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

Le monothéisme chez les BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

Le monothéisme chez les BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

Le monothéisme chez les BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

 

En Occident, le SYSTEME dominant la GLOBALISATION met l’ARGENT au centre de toute chose.

Le SYSTEME dominant actuel provenant de l' OCCIDENT ( Photo : AGNEWS 2017 )

Le SYSTEME dominant actuel provenant de l’ OCCIDENT ( Photo : AGNEWS 2017 )

 

2/ Le SYSTEME SOCIO ECONOMIQUE ou SOCIAL des BARUNDI, comme celui de tous les pays AFRICAINS, comprend 4 dimensions ( 4 CORPORATIONS ) :

  • 2.1 : LA PRODUCTION ( LA VERITE ) – HUTU ;
  • 2.2 : LA GESTION ( LA JUSTICE ) – TUTSI ;
  • 2.3 : LA REGULATION ( L’HARMONIE ) – TWA, SAVANTS-CHERCHEURS ;
  • et 2.4 : L’ETAT = INGOMA Y’UMWAMI, MUSAZA WA KIRANGA / RYANGOMBE ( IMANA ).
La SOCIETE des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

La SOCIETE des BARUNDI   ( Photo : AGNEWS 2017 )

La SOCIETE des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

La SOCIETE des BARUNDI  ( Photo : AGNEWS 2017 )

 

L' ORGANISATION des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

L’ ORGANISATION des BARUNDI Fig. ( Photo : AGNEWS 2017 )

L' ORGANISATION des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

L’ ORGANISATION des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

 

Maintenant que l’on a compris que le SYSTEME DES BARUNDI et celui DE L’OCCIDENT qui domine à notre époque, sont différents au niveau philosophique , écoutons KAIROS EUROPE – WALONNIE BRUXELLES – :

A/ Qu’est que l’impôt ? [ https://www.youtube.com/watch?v=NRXn3sx796o ] ?

Au Burundi , l’OBR ( L’ETAT ) ramasse en ARGENT l’ensemble des TAXES ( LES IMPÔTS ) qui représente la PRODUCTION ECONOMIQUE DES BARUNDI. Par la suite, cet ARGENT qui fait vivre l’ETAT ( LA COLLECTIVITÉ ) va être redistribuer JUSTEMENT aux BARUNDI, à travers divers services que l’ETAT rend aux citoyens BARUNDI. 2 ACTIONS font vivre l’ETAT : 1/ LE PRÉLÈVEMENT DES IMPOTS ; et puis 2/ LA REDISTRIBUTION EN TERMES DE SERVICES.

B/ Quels sont les types d’impôts existants ? [ https://www.youtube.com/watch?v=3PoqBpVxL1o ]

Pour connaître les types d’impôts existants au Burundi, il suffit de consulter le CODE GENERAL DES ÎMPOTS AU BURUNDI [ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2017/11/bdi_burundi_code_general_des_impots_-au_burundi.pdf ] et les PROCEDURES FISCALES BURUNDAISES [ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2017/11/bdi_burundi_PROCEDURES-FISCALES_LOI_N_1_18_6_septembre_2013.pdf ]. Vous pouvez aussi consulter par curiosité le CODE MINIER modifié en 2013, 2 ans avant la REVOLUTION DE COULEUR [ http://burundi-agnews.org/revolution-de-couleur/ ] au Burundi en 2015  [ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2017/11/bdi_burundi_CODE_MINIER_BURUNDI_N°1_21_10_octobre_2013.pdf  ].

Suivant cette vidéo (B/ https://www.youtube.com/watch?v=3PoqBpVxL1o ) militant pour un SYSTEME FISCAL JUSTE, nous notons 2 remarques importantes :

B.1/ Au Burundi, nous remarquerons qu’il n’existe pas des IMPOTS et TAXES sur LE CAPITAL MOBILIER SUR LES ACTIONS POSSÉDÉES EN BOURSE, SOIT LES TRANSACTIONS BOURSIÈRES.
Pourtant le Burundi, comme la Tanzanie, et l’Afrique en général, produit des matières premières ANIMALES, VEGETALES et MINIERS.
Le Burundi produit : de la VIANDE, du POISON ; des HARICOTS, du RIZ, du CAFE, du THE, et des FRUITS ; et de l’OR, des TERRES RARES (+ dérivés ), de l’URANIUM (+ dérivés ),du NICKEL etc.  Toute cette production est ACHETER au BURUNDI et une TRES GRANDES PARTIES -VENDU – à l’étranger, après un passage à LA BOURSE.
Par exemple, on pourrait prendre les MINERAIES mais prenons l’exemple concrêt du CAFE MADE IN BURUNDI [ http://burundi-agnews.org/sports-and-games/burundi-le-cafe-made-in-burundi-1er-au-niveau-qualite-a-boston-aux-usa/ ]. Ce CAFE est ACHETE au Burundi “1 USD” le kilo aux AGRICULTEURS BARUNDI et, après un passage à la BOURSE DE BOSTON [ https://fr.wikipedia.org/wiki/Bourse_de_Boston ] le même Kilo de café burundais est vendu à 115 USD le kilo par l’association ACE (Alliance for Coffee Excellence) [http://www.allianceforcoffeeexcellence.org/en/cup-of-excellence/country-programs/burundi-program/2017/ ]
L’OBR du Burundi va prélever des TAXES ET IMPÔTS aux AGRICULTEURS BARUNDI et aux entreprises ( coopératives ) Barundi, qui, eux , ont reçu 1 USD le Kilo de CAFE MADE IN BURUNDI.
Si l’IMPOT sur le CAPITAL MOBILIER DES TRANSACTIONS BOURSIÈRES existait au Burundi, l’OBR pourrait dès lors demander sa part des 115 USD le kilo de CAFE MADE IN BURUNDI vendu à BOSTON.     Actuellement, le système de l’OBR de prélever des IMPÔTS aux PRODUCTEURS ( LES TRAVAILLEURS ) est INJUSTE car eux ne gagne qu’ 1 USD/Kilo , tandis que les VENDEURS EXTERIEURS gagne 115 USD/Kilo. Avec la GLOBALISATION ou la MONDIALISATION, il existe un autre SYSTEME qui se remplit les POCHES, SANS PRODUIRE LES MATIERES PREMIERES, et SANS ÊTRE TAXE par les ETATS : C’EST INJUSTICE.

La Globalisation ( Photo : AGNEWS 2017 )

La Globalisation ( Photo : AGNEWS 2017 )

Le Burundi devrait mettre en place une législation fiscale TAXANT LE CAPITAL MOBILIER SUR LES TRANSACTIONS BOURSIERES. Il serait plus facile pour le Burundi de mettre en place ce type de législation au niveau de l’EAST AFRICAN COMMUNITY (EAC), de l’UNION AFRICAINE ( , ou de l’ONU).

Le SYSTEME FISCAL ACTUEL ( Photo : AGNEWS 2017 )

Le SYSTEME FISCAL ACTUEL ( Photo : AGNEWS 2017 )

B.2/ L’OBR au Burundi a tendance comme partout ailleurs dans le monde, surtout occidental actuel, à taxer beaucoup plus les TRAVAILLEURS pour renflouer la caisse de l’ETAT, afin que l’ETAT, avec un BUDGET EN EQUILIBRE, puisse garantir de bons services aux citoyens Barundi ( cfr. Politique de Développement socio-économique en cours ). Par exemple, la TAXE A VALEUR AJOUTE (TVA) au Burundi, qui touche tous les consommateurs sans distinction, devrait d’abord être JUSTE. C’est à dire, la TVA devrait être ajusté selon les revenus des TRAVAILLEURS.

 

Au Burundi, l’OBR compte arriver à l’EQUILIBRE BUDGETAIRE entre 2019 et 2020.  L’OBR, en voyage en TANZANIE, devrait permettre de discuter avec leurs homologues, de voir comment mettre en place une LEGISLATION FISCALE SUR LE CAPITAL MOBILIER SUR LES TRANSACTIONS BOURSIÈRES. De manière général, le travail des PARLEMENTAIRES BARUNDI, au PARLEMENT du Burundi, au Parlement de l’EAC et au Parlement de l’UNION AFRICAINE doit être  militer pour cet IMPOT SUR LES TRANSACTIONS BOURSIÈRES.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le jeudi 23 novembre 2017

Facebook Comments