Burundi : Les femmes Barundi fâchées contre M. OHCHR Zeid Raad Al Hussein

Share Button
Zeid Raad Al Hussein has blasted Katie Hopkins over her comments (Photo: Getty / Rex)

Zeid Raad Al Hussein has blasted Katie Hopkins over her comments / APPAREMMENT LES BURUNDAISES NE SONT PAS LES SEULES (Photo: Getty / Rex)

M. Zeid Raad Al Hussein, agent ANTI-CHINOIS et ANTI-BARUNDI dans la REGION DES GRANDS LACS AFRICAINS …

A Bujumbura, et dans la diaspora burundaise, depuis ce mercredi 19 avril 2017, Mme MUTONI Nancy Ninette, Mme BUTOYI Evelyne, Mme MUHORAKEYE Hyacinthe, Mme NDAYIZEYE Espérance, Mme MUNEZERO Doriane, Mme KANYANGE Flora, Mme MUKESHIMANA Florine, Mme MANIRAGABA Evelyne et Mme MAZAMEZA Carine, ont réagi en faux à la déclaration de M. Zeid Ra’ad Al Hussein, Haut Commissaire des Droits de l’Homme à l’ONU, mardi 18 avril 2017, contre le Burundi, revenant sur une thématique qu’il adore, celle des IMBONERAKURE ( nom des jeunes militants du CNDD-FDD ).

M. Zeid Ra’ad Al Hussein s’est dit choqué par “Des slogans choquants appelant au viol dévoilent la campagne de terreur menée par une milice au Burundi” [ http://www.ohchr.org/EN/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=21505&LangID=F ]

Pourquoi les femmes burundaises sont fâchées sur ce Monsieur  Zeid Raad Al Hussein :

1/  [en 2017 ] Concernant le viol :  le Nombre de viol au Burundi sur une population de près de 10 Millions d’Habitants en 2015 est  de 12.597 contre les femmes et 2.751 contre les hommes [ http://burundi-agnews.org/societe/burundi-1322-victimes-de-violences-basees-sur-le-genre-de-plus-en-2015/ ]. Or en EUROPE, par exemple, en 2014  [ http://www.levif.be/actualite/belgique/violences-faites-aux-femmes-des-chiffres-alarmants-en-belgique-et-en-europe/article-normal-68083.html], 1 femme sur 3 avait subi une forme de violence physique ou sexuelle depuis l’âge de 15 ans, selon une enquête réalisée par l’Agence européenne des droits fondamentaux (FRA). En Belgique, ce sont 36% des femmes qui sont concernées,selon  l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes. Anthropologiquement, le peuple des BARUNDI  est SÉDENTAIRE. La femme y est considérée hautement contrairement au peuple NOMADE, notamment EUROPÉEN. Les autorités BARUNDI digèrent mal cette tentative de donner une leçon  de la part des EUROPÉENS…  Le Burundi est un des pays où la femme est la mieux représentée au MONDE.

2/ [ en 2015 ] Tel un KABBALISTE,  M. Zeid Ra’ad Al Hussein, a débarqué pour la 1ère fois au Burundi le mercredi 15 avril 2015, juste avant la REVOLUTION COLOREE contre les BARUNDI ( TENTATIVE DE CHANGEMENT DE REGIME ) organisée par les USA ( OBAMA + SOROS), la FRANCE (HOLLANDE), la BELGIQUE ( MICHEL), le RWANDA (KAGAME) et le RESEAU DU DICTATEUR HIMA BURUNDAIS BUYOYA PIERRE, soldé par le COUP D’ETAT MILITAIRE RATE DU MERCREDI 13 MAI 2015.


M. Zeid Ra’ad Al Hussein avait vu dans ses songes – les IMBONERAKURE –  dont lui même ne savait pas qui ils étaient. Sans prendre de gants, il insulta en conférence de presse l’Etat du Burundi et le Parti CNDD-FDD ( qui était à cette époque -en 2015 – le parti majoritaire de la coalition gouvernementale burundaise comprenant le FRODEBU, l’UPRONA et le CNDD-FDD ) d’entretenir une milice pro-gouvernementale, dénommée IMBONERAKURE, qui est le nom que l’on donne en Kirundi (langue du Burundi)  aux militants du CNDD-FDD de moins de 35 ans.  Au Burundi, la population étant très jeune, c’est à dire que les IMBONERAKURE représentent 90%  des militants du  CNDD-FDD.  M. Zeid Ra’ad Al Hussein accusait donc,  selon ses informations ( jusqu’aujourd’hui aucune preuve fourni à l’Etat du Burundi ),  le CNDD-FDD d’exécutions sommaires, de torture et de tabassages.
M. Zeid Ra’ad Al Hussein venait de démontrer qu’il faisait parti du réseau ONUSIEN qui, depuis 2014 [ http://burundi-agnews.org/diplomatie/burundi-une-boule-puante-de-la-bnub-trop-cher-pour-le-pays/ ], tentait d’amalgamer ( pour une GUERRE MEDIATIQUE et une GUERRE DES OPINIONS  à venir  )  les mots IMBONERAKURE du Burundi au mot INTERHAMWE du RWANDA ( le GENOCIDE RWANDAIS). Après sa conférence de presse, l’ETAT DU BURUNDI et le CNDD-FDD lui ont montré leur COLERE.
Nul était son statut diplomatique, le PROCUREUR GENERALE DU BURUNDI aurait demandé son arrestation IMMÉDIATE. Car il est impliqué dans la vague de PEUR suite à cette RUMEUR -IMBONERAKURE – qui a causé les 1ères EXODES DE REFUGIES BURUNDAIS dans les pays voisins, à cause du relaie par les MEDIA RUMEUR privés ou RADIO RUMEURS  RR.   Pousser des gens à quitter leur maison, leur pays est un CRIME CONTRE L’HUMANITE.   C’est cela qui explique le phénomène des REFUGIES BURUNDAIS dans la REGION. Pour certains, c’est un JEU !

3/ [ en 2015 – AFFAIRE DES VIOLS  EN CENTRAFRIQUE – MILITAIRE FRANCAIS  ] M. Zeid Ra’ad Al Hussein fait parti de ce que les BARUNDI appelle “la MAFIA ONUSIENNE “ [ http://burundi-agnews.org/onu/burundi-la-mafia-onusienne-zeid-raad-al-hussein-attrape-les-mains-dans-le-sac/ ] … M. Anders Kompass pointe du doigt “la corruption des âmes” lors de l’exécution de la procédure de documentation sur les violations des droits de l’homme à travers le monde. Normalement, il faut traiter les informations de violation des Droits de l’Homme, puis les transmettre aux gouvernements concernés, qui sont les premiers à pouvoir engager des poursuites directement, et ensuite si rien n’est fait, les rendre publique, pour rendre l’effectivité des procédures judiciaires internationales.
M. Zeid Ra’ad Al Hussein (Jordanien), Haut-Commissaire des Nations Unis pour les Droits de l’Homme,  est soupçonnée d’avoir voulu étouffer les viols commis par les soldats français. M. Anders Kompass accuse en effet  le Français  M. Hervé Ladsous, le sous-secrétaire général des Nations unies,  responsable des opérations de maintien de la paix, d’avoir été le chef d’orchestre de tout cette affaire de corruption des âmes au sein du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme.

4/ [ en 2016, GUERRE HUMANITAIRE – http://burundi-agnews.org/guerre-humanitaire/  ] Début avril 2016, une équipe du Haut-Commissariat des Droits de l’Homme de l’ONU est reçue à Bujumbura dans les locaux du Service National de Renseignement SNR  (entre 1H et 3H de temps ). Une semaine après cette visite courtoise au Burundi,  M. Zeid Ra’ad al Hussein  déclare qu’il y a eu  – au moins 345 cas de torture et de mauvais traitements  enregistrés en ce début d’année 2016 au Burundi …  Le raisonnement de M. Zeid Ra’ad al Hussein dont ce chiffre des 345 cas de torture se base sur le fait que  son équipe du Haut-Commissariat des Droits de l’Homme de l’ONU de passage au Burundi, passant entre 1 à 3 heures de temps au SNR ,  aurait eu le temps d’observer à l’œil nu que 30 des 67 personnes détenues présentaient des signes de torture physique …
Le Burundi, état de droit démocratique depuis 2005, est un des seuls pays du continent africain à présenter un rapport annuel des Droits de l’Homme chaque année. La Commission Indépendante des Droits de l’Homme au Burundi ( CNIDH ) , sur la question précise de la torture physique a recensé 8 cas de tortures avérés en 2013 contre 4 cas en 2015 [ http://burundi-agnews.org/sports-and-games/burundi-de-8-cas-de-tortures-averes-en-2013-contre-4-cas-en-2015-cnidh/  ]. Des cas rigoureusement documentés … Or la tendance vis à vis de la torture physique au Burundi va plutôt vers la baisse, ce qui est en total contradiction avec les propos de M. Zeid Ra’ad al Hussein, Haut Commissaire aux Droits de l’Homme à l’ONU   [ http://burundi-agnews.org/globalisation-mondialisation/burundi-m-zeid-raad-al-hussein-manque-de-rationalite-selon-letat/ ]


5/ [ en 2016, GUERRE HUMANITAIRE – http://burundi-agnews.org/guerre-humanitaire/  ] En juillet 2016, M. Zeid Ra’ad Al Hussein  parle de  650 cas de tortures au Burundi en 2015, alors que la CNIDH du Burundi donne le chiffre de 4 cas avérés en 2015 [ http://burundi-agnews.org/justice/burundi-hcdh-zeid-raad-al-hussein-650-cas-de-tortures-cnidh-4-cas-averes-en-2015/ ]

6/ [ en 2016, GUERRE HUMANITAIRE – http://burundi-agnews.org/guerre-humanitaire/  ] Depuis Genève, mardi 22 novembre 2016,  M. Zeid Ra’ad Al Hussein (Jordanien) ,  surnommé à Bujumbura l’Homme de SOROS,  Haut-Commissaire des Nations Unis pour les Droits de l’Homme, a poussé le Conseil des Droits de l’Homme, à tenter le forcing contre le Burundi en violant le principe n°1 du Droit International – La souveraineté de l’Etat – inscrite en marbre dans le Chapitre VI de la Charte des Nations Unies. Il a nommé une commission de 3 commissaires pour mener une enquête au Burundi comme si la justice burundaise, parce qu’Africaine,  était déficiente depuis avril 2015 à nos jours  …  Cette attitude – digne d’une éducation issue d’un pays dictatorial ( la Jordanie )  – imbue d’un sentiment impérialiste ne plaît vraiment pas à Bujumbura, dont le pays a acquis son indépendance en 1962. [ http://burundi-agnews.org/sports-and-games/burundi-guerre-humanitaire-zeid-raad-al-hussein-lance-une-enquete-violant-le-chapitre-vi-de-lonu/ ]

Le Burundi, dont les Femmes en premier, sont fâchées sur la manière dont l’ONU – les Nations UNIS – sont utilisées, dans la GUERRE GEOSTRATEGIQUE ( autour des MINERAIS, du PETROLE et du GAZ ) que mène les USA, le UK, et la FRANCE  contre la CHINE, dans la REGION DES GRANDS LACS AFRICAINS.
La REVOLUTION DE COULEUR DE 2015 au BURUNDI ratée et la GUERRE HUMANITAIRE actuelle que conduisent des GENS  comme  M. Zeid Ra’ad Al Hussein ou la FRANCE, depuis l’ONU,  contre les BARUNDI, sont déplorables.
Vers 2020, dans la REGION DES GRANDS LACS AFRICAINS, 2 grandes voies ferroviaires mis en place par la CHINE, en ce moment, boosteront les économies africaines et chinoises. Au Burundi, par exemple, ce sera le début d’une RÉVOLUTION INDUSTRIELLE.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le jeudi 20 avril 2017

Facebook Comments