Burundi : 8.520 tonnes de dolomie distribuées au niveau agricole en 2017

M. Rurema Déo Guide, Ministre burundais de l’Agriculture et de l’Elevage

M. Rurema Déo Guide, Ministre burundais de l’Agriculture et de l’Elevage

ECONOMIE, BILAN 2017 – L’Etat a distribué 8.520 tonnes de dolomie au niveau agricole, contre 9.105,55 tonnes prévues en 2017, soit un taux de réalisation de 93,56%.

A Bujumbura, ce lundi 29 janvier 2018, M. Rurema Déo Guide, Ministre burundais de l’Agriculture et de l’Elevage, lors de la présentation du bilan des réalisations annuelles 2017 de son ministère, a informé l’opinion que, dans le domaine agricole, précisément du Programme National de Subvention des Engrais au Burundi (PNSEB) ,   8.520 tonnes de dolomie avaient été distribués contre 9.105,55 tonnes prévues, soit un taux de réalisation de 93,56%.

Image : jardinage.ooreka.fr

La dolomie  – Image : jardinage.ooreka.fr

La dolomie est un amendement calcaire naturel soit une roche sédimentaire carbonatée d’origine marine, riche en calcium, en magnésium et en oligo-éléments. Chimiquement parlant, elle contient un minimum de 50 % de dolomite, carbonate double de calcium et de magnésium de formule CaMg(CO3)2. Son autre composant est la calcite, un carbonate de calcium de formule CaCO3.

 

La SOCIETE des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

La SOCIETE des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

Au Burundi, les agriculteurs et les éleveurs font partis de la Corporation de PRODUCTION des Barundi, appelée HUTU, comme les artisans, les chasseurs, les pêcheurs, les commerçants, les employés,les ouvriers, les entrepreneurs etc.
Le Ministère burundais de l’Agriculture et de l’Elevage est une institution burundaise de GESTIONNAIRES BARUNDI, membres de la Corporation de GESTION des Barundi, appelée TUTSI, dont la fonction est gérer avec justesse ( Bonne Gouvernance ), la PRODUCTION réalisée par les agriculteurs et les éleveurs HUTU.

L' ORGANISATION des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

L’ ORGANISATION des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

Le Ministre Rurema a pour devoir de veiller à ce que les PRODUCTIONS AGRICOLES et liées à l’ELEVAGE, ont été bien réparties à travers tout le pays. Et que personne au Burundi n’est mort de faim par manque de nourriture ou de soif.

(*) https://jardinage.ooreka.fr/astuce/voir/490171/dolomie

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mardi 30 janvier 2018

Facebook Comments