Burundi : Pourquoi les Barundi aiment DIEU – IMANA et fêtent le Pentecôte ?

Share Button

SOCIETE – Le Burundi, et son Amour pour IMANA – DIEU- , a fêté la Pentecôte à travers tout le pays…

A Ngozi, commune Mwumba, à l’église du Rocher de Buye, dimanche 04 juin 2017,  S.E. NKURUNZIZA Pierre, le très populaire Président africain du Burundi [ http://burundi-agnews.org/tdc/ ; http://burundi-agnews.org/inaugurations/ ] s’est joint aux chrétiens de la localité pour célébrer la Pentecôte,fête juive, qui se déroule  7 semaines après la Pâques et 10 jours après l’ascension, en mémoire de la remise des tables de la loi à Moise.

Le Burundi est devenu catholique et chrétiens au 20ème siècle avec la colonisation. Le catholicisme dans la région des GRANDS LACS AFRICAINS apparaît au 15ème siècle avec l’arrivée des Portugais au Royaume KONGO.


Le Monothéisme ( la croyance en 1 créateur de l’Univers ) est né  15.000   Avant Jésus-Christ   dans les Grands lacs Africains, précisément à la Source du NIL.


Le Burundi se trouve à la source du NIL et DIEU y est appelé IMANA. C’est la migration depuis la source du NIL qui a répandu le MONOTHEISME aux confins de l’Égypte en passant par la Nubie, et ainsi au monde entier.  Les ANOU ( ABANTOU  en KIRUNDI ) vont régner en Egypte à partir de 9.000 AV.JC ou 5.000 AV.JC selon les sources au travers de la DYNASTIE DES NDAGADA. Il s’agit d’une DYNASTIE DE DESCENDANTS de HORUS, fils de OSIRIS ET ISIS. Ces monarques  ANOUS appelaient leurs citoyens au monothéisme comme cela se faisait déjà avec KIRANGA ou RYANGOMBE chez les BARUNDI.


Cette dynastie NDAGADA  sera à l’origine de la 1ère écriture au Monde ( 3.500 AV. JC ) : le MEDU NETER ou PAROLE DIVINE ( que les occidentaux ont appelé HIÉROGLYPHES). A partir de 2.700 AV.JC, avec cette écriture, le MONDE va avoir son PREMIER LIVRE SACRE : La BIBLE des NOIRS qui sortira des TEXTES DES PYRAMIDES. Ces textes sont aussi appelés : LE LIVRE DE LA RESURRECTION. Ce livre sacré des noirs apporte 2 choses structurelles chez tous les peuples d’AFRIQUE : 1/  les 40 commandements qui font la morale de l’Africain ; 2/ Le Culte des Ancêtres car on ne meurt pas chez l’africain on ressuscite, toutefois si l’on a dans sa vie respecter les 40 commandements … )


Au 14ème siècle av.JC, Toutankhamon, fils d’Akhenaton, s’appelait de son vrai nom : TWAGIRIMANA, un nom courant chez les BARUNDI. Sous le Pharaon Akhenaton, le prêtre MOSHE ( Moïse ) quittera l’Egypte en passant par le NIL et en traversant la Mer Rouge pour arriver sur le territoire actuel Palestinien et Israélien, où MOSHE résumera les 40 commandements en 10 commandements. C’est à dire ces fameuses tables de la loi de Moise…

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le jeudi 8 juin 2017

Facebook Comments