Burundi : Les Abahanuzi et l' Happy birthday des 100 ans de Katherine Johnson

Burundi : Les Abahanuzi et l’ Happy birthday des 100 ans de Katherine Johnson

SCIENCES, MATHÉMATIQUES AFRICAINES – Les 100 ans de la mathématicienne Afro-américaine Mme Katherine Johnson rappellent aux Barundi, le métier disparu des ABAHANUZI, qui donnait des VISIONS, des PRÉDICTIONS, ou des PROJECTIONS aux BARUNDI.

Burundi : Les Abahanuzi et l' Happy birthday des 100 ans de Katherine Johnson

Burundi : Les Abahanuzi et l’ Happy birthday des 100 ans de Katherine Johnson

BUJUMBURA, Mardi 4 septembre 2018 – AGNEWS s’est intéressé à la personnalité de Mme Katherine Johnson, une noire américaine qui a 100 ans depuis le mois d’août dernier.
Mme Katherine Johnson fut la première mathématicienne noire à la NASA, et grâce à ses prouesses, elle a permis le calcul, à la main, des trajectoires pour les missions spatiales APOLLO, avant l’apparition des ordinateurs.

Au delà de lui souhaiter “bon anniversaire” pour ses 100 ans, avec quelques jours de retard, Mme Katherine Johnson porte en elle les compétences qu’avaient les MPFUMU BARUNDI – LES SAVANTS BARUNDI- , notamment les – ABAHANUZI BARUNDI – CEUX QUI AVAIENT POUR FONCTION DE DONNER DES VISIONS, DES PREDICTIONS, OU DES PROJECTIONS AUX BARUNDI -.
Les connaissances pures, tel les mathématiques, permettent de faire des calculs, des probabilités , des statistiques, et des analogies. Les ABAHANUZI BARUNDI, eux, grâce à leurs maîtrises des connaissances pures, arrivaient à donner des projections de la société burundaise sur de très longues périodes : Ils avaient des yeux dans le temps passée, présent et le futur.

Les – ABAHANUZI -, étant possesseurs d’un METIER CHEZ LES BARUNDI, étaient membres de la CORPORATION DES METIERS BARUNDI ou de la CORPORATION DE PRODUCTION DES BARUNDI, appelée HUTU. Ils étaient DES HUTU ou DES BAHUTU.

La confrérie des dompteurs de Lion

La confrérie des dompteurs de Lions.

Les MPFUMU ou BAPFUMU ( SAVANTS CHERCHEURS ) BAHANUZI étaient issues de LA CONFRERIE DES DOMPTEURS DE LIONS, que l’on retrouve depuis l’AFRIQUE DU SUD, ensuite aux SOURCES DU NIL dans les GRANDS LACS AFRICAINS, puis TOUT LE LONG DU FLEUVE NIL jusqu’en EGYPTE. L’Histoire des ABAHANUZI, donc des MATHEMATIQUES AFRICAINES, commence 35.000 avant notre ère en Afrique du Sud à la grotte de BLOMBOS et s’étend jusqu’au KIVU où l’on a trouvé l’OS D’ISHANGO 25.000 avant notre ère. Ces ABAHANUZI en suivant le cours du NIL qui commence au Burundi vont aller jusqu’ à KEMET au niveau du Soudan et de l’Egypte. Parmis les plus célèbres ABAHANUZI que l’on trouvait à KEMET, il y a les célèbres mathématiciens comme : knoumnefer ( professeur d’Eudoxe ) , Ounnefer ( professeur de Pytagore de Samos ), Senenmout, Amenmhat , Ahmes ; Neferhotep, et Metjen etc.
Les MPFUMU ABAHANUZI BARUNDI avaient tout ce savoir cumulé fluctuant sur toute cette région depuis l’Afrique du Sud jusqu’au FLEUVE NIL.
Voici ce qu’en dit Mze BARANYANKA Charles des ABAPFUMU Y’ABAHANUZI BARUNDI : [ https://www.youtube.com/watch?v=F2cXusjsjGA ] [ https://www.youtube.com/watch?v=n4dEMVWzgPA&t=8s ] [ https://www.youtube.com/watch?v=CqNPOUB27Mw&t=1s ] [ https://www.youtube.com/watch?v=bQu6iyHZMx8 ] [ https://www.youtube.com/watch?v=8wl0bj49G5s&t=19s ] [ à la 35:22 de cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=dy95kqrCRXg&t=1128s ]

Dans la Tradition des Barundi, chaque citoyen avait son MUHANUZI et chaque MWAMI ( CHEF D’ETAT ) avait son MUHANUZI. Par exemples, Mwezi I Nyaburunga avait Bahunge, comme Muhanuzi ; Mwezi II Mbibe avait Nyamigogo ; : Mutaga III Rutamo alias Senyamwisa, Sebitungwa avait Runyota ; Ntare IV Rugamba alias Rubogora avait Ndwano ; Mwezi IV Gisonga alias Gisabo avait Ntigwihisha etc. Il s’agissait d’une véritable DYNASTIE qui donnait aux CITOYENS et aux INSTITUTIONS BARUNDI une destiné BYCEPHALE : 1 CITOYEN – 1 UMUHANUZI ; et 1 MWAMI – 1 UMUHANUZI .

Comme Mme Katherine Johnson donnait à la Fusée APPOLO une vision ou une trajectoire. Le MUHANUZI donnait au MWAMI une VISION, une TRAJECTOIRE pour son règne. On dit souvent des ABAHANUZI qu’ils étaient des PROPHETES à cause de leur CAPACITE , due à leur maîtrise des MATHEMATIQUES.
Le métier de MUHANUZI a disparu au Burundi avec la COLONISATION. Le dernier des ABAPFUMU Y’ABAHANUZI fut KANYARUFUNSO dit RUNUYOTA tué en 1926 par les COLONS BELGES.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, Mardi 4 septembre 2018

Facebook Comments