Médiateur VBG en action au Burundi Photo : ONU

Burundi: Kayanza – Le CDFC a détecté 1.554 victimes de VBG en 2015

Share Button
Médiateur VBG en action au Burundi Photo : ONU

Médiateur VBG en action au Burundi Photo : ONU

A Kayanza (nord du Burundi), ce lundi 1er février 2016, Mme Espérance Bantegeyahaga du Centre pour le développement familial et communautaire (CDFC), a informé qu’au moins 1.554 cas de Violences Basées sur le Genre (VBG) ont été recensés  en 2015.


Le CDFC Kayanza souhaiterait que les agents communautaires qui jouent souvent le rôle de médiateurs entre la victime et l’agresseur afin de régler à l’amiable certains cas de violences sexuelles, privilégient toujours de laisser faire la justice …
En détails, de janvier 2015 à décembre 2015, parmi les 1.554 victimes de la violence basée sur le genre ( 1.140 étaient des femmes et 414 étaient des hommes ) :
– 288 cas de violences physiques enregistrés dont 164 pour les femmes et 124 pour les hommes ;
– 854 cas de violences psychologiques concernent 642 femmes et 212 hommes ;
– 402 cas de violences économiques dont 342 femmes et 60 hommes ;
– une dizaine de cas de violences sexuelles chez les femmes  et filles ( 6 sont des jeunes filles entre 11 et 15 ans et 4 sont âgées de 16 à 20 ans).

Au Burundi,  les  centres de développement familial et communautaire(CDFC) ( qui sont des centres communautaires remplissant le rôle de planning familial)  sont les yeux et les oreilles  pour détecter les cas de VBG. Grâce aux CDFCC, l’état burundais peut aujourd’hui établir des statistiques sur ce type de phénomène sociologique. Les CDFC travaillent avec  les agents communautaires se trouvant sur  les 2913 collines ou quartiers des 18 provinces du Burundi.
DAM, NY, AGNEWS, le mardi 2 février 2016
Facebook Comments