Burundi: Atelier sur la non violence organisé par New Generation

Share Button
Atelier sur la non violence organisé par New Generation  ( août 2015 )  Photo : https://www.facebook.com/NewGenerationBurundi

Atelier sur la non violence organisé par New Generation ( août 2015 ) Photo : https://www.facebook.com/NewGenerationBurundi

A Bujumbura, du mardi 25 août 2015 au  mercredi 26 août 2015, l’association New Generation Burundi a organisé un atelier de réflexion regroupant de nombreux jeunes responsables de mouvements ou organisations de jeunes dans le pays, dans le cadre de leur campagne GIRUBUNTU.  Cette atelier était  tourné sur le vivre ensemble et le thème était  « Vérité, Pardon, Réconciliation pour la guérison des Mémoires ».

Atelier sur la non violence organisé par New Generation  ( août 2015 )  Photo : https://www.facebook.com/NewGenerationBurundi

Atelier sur la non violence organisé par New Generation ( août 2015 ) Photo : https://www.facebook.com/NewGenerationBurundi

Ces jeunes responsables ou leader ont réfléchi ensemble sur l’Histoire du Burundi [ http://burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm ] et sur la notion de justice réparatrice [ http://burundi-agnews.org/genocide.htm  ou  http://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm ou http://burundi-agnews.org/guerre_civile_burundaise_1993_2003.htm ou http://burundi-agnews.org/ccburundi.htm ]. En  petits groupes et en atelier, ces jeunes leaders burundais ont échangé sur des activités qu’ils pourraient mener ensemble auprès de leur entourage pour promouvoir la non-violence.

[slideshow   numberposts=”30″ backgroundColor=”#FFFFFF”]  Photo : https://www.facebook.com/NewGenerationBurundi

En fin d’atelier, ces jeunes leaders ont proposé que des formations sur la non-violence impliquant des jeunes de toutes parts, des différents partis politique et des organisations de la société civile soient organisées dans le pays. Outre des activités sportives et artistiques ainsi que des formations d’utilisation des réseaux sociaux pour faire passer des messages de non-violence pourraient être organisées.

Le Burundi est une société très jeunes où les individus entres 14 et 30 ans sont les plus nombreux. Le pays vit avec 2 générations sacrifiées ( éparpillées autour des années 1972 et 1993 ) le fameux Génocide Régicide que les Barundi ont subi sous la féroce Dictature des Bahima burundais ( Micombero, Bagaza, Buyoya) de 1965 à 2003.
Ces dernières années, pour protéger cette jeunesse souvent débordante d’énergie et voulant tout “tout de suite”, la sécurité Burundaise suit de près  les ONGs qui financent toutes les organisations de jeunes  du pays. Le contrôle des jeunes africains ( comme des femmes africaines ) est devenu un enjeu géopolitique dans toute l’Afrique, pour les prédateurs  qui souhaitent déstabiliser le continent. On sait – les jeunes – majoritairement  anarchistes, rebelles et voulant tout remettre en cause. Des associations de jeunes sont souvent utilisées pour préparer des rebellions dans les pays africains et aider à la déstabilisation des états au profit de certaines multinationales et de quelques politiciens véreux en occident ( USA et Europe ) devenus des consultants de la globalisation.  Ces déstabilisations des Etats en Afrique et  dans le monde ont pour conséquence que des centaines de milliers de jeunes partent chaque année vers l’Europe ( ou les USA ) à la recherche d’une terre d’asile ou de promesses. Des milliers de jeunes africains meurent sur des bateaux qui échouent sur la mer Méditerranée.

DAM, NY, AGNEWS, le samedi 29 août 2015

Facebook Comments