Burundi : Un ONG tente de dissiper les conflits fonciers à Rumonge ( Photo : Initiative et changement - Tugenderubuntu - )

Burundi : Un ONG tente de dissiper les conflits fonciers à Rumonge

Share Button
Burundi : Un ONG tente de dissiper les conflits fonciers à Rumonge ( Photo : Initiative et changement - Tugenderubuntu - )

Burundi : Un ONG tente de dissiper les conflits fonciers à Rumonge ( Photo : Initiative et changement – Tugenderubuntu – )

A Rumonge ( au Sud-Ouest du Burundi ), ce mardi 8 novembre 2016, M. Pie Ntiyankundiye, vice-président de l’ONG Initiative et changement – Tugenderubuntu -, épaulé par  M. Célestin Nitanga, administrateur de la commune Rumonge, a organisé un atelier de 2 jours sur le dialogue, les voies et moyens de prévention et de résolution des conflits fonciers dans cette province.

Les rapatriés de 1972, habitants de la localité Rumonge – Nyanza Lac – Makamba à qui le régime dictatorial Hima burundais de Michel Micombero à totalement dépossédés lors du Génocide de 1972 sont les plus concernés par ces conflits fonciers.
Initiative et changement – Tugenderubuntu –  tente de susciter le dialogue pour les cas possibles d’être réglés à l’amiable pour une meilleure cohabitation entre les parties en conflits. Sinon il y a la Commission Nationale des Terres et autres Biens (CNTB) et la Cour Spéciale des Terres et autres Biens CSTB.

A Rumonge, au moins 90% des litiges enregistrés dans les tribunaux et 60% des plaintes rencontrées à la commune Rumonge concernent des conflits fonciers. En 1972, cette localité RUMONGE- NYANZA LAC – MAKAMBA, du sud du Burundi, était la plus riche économiquement. C’est à dire la plus convoitée. Ainsi le régime dictatorial Hima burundais de Micombero, nouvellement au pouvoir et sans pouvoir économique,  a décidé de dire que le pays avait été attaqué depuis cette région ( ce qui s’est avéré faux ! ). La suite on la connaît le fameux Génocide Régicide contre les Barundi commis par les Hima burundais [ http://burundi-agnews.org/genocide.htm ] …

DAM, NY, AGNEWS, le mercredi 9 novembre 2016

Facebook Comments