Burundi: Dénonciation du 100% monoethnique du FORSC

Share Button

Pacifique Nininahazwe, Délégué général du FORSC  Photo iwacu-burundi.orgDepuis quelques mois, la très sérieuse organisation burundaise d’investigation sur le web – nyabusorongo.org – dénonce la ségrégation “ethnique” que l’on retrouve au sein de nombreuses institutions de la société burundaise. Sa dernière enquête vient de nous être livrée. Elle fait des révélations troublantes quant à la composition des membres de l’association FORSC, une des références de la Société Civile burundaise. Elle démontre que la composition des membres  de l’organisation est à 100% monoethnique (ou tribale). AGnews attire l’attention sur les conséquences de – ces dérives sectaires – en termes d’images et  surtout au niveau financier  pour le Burundi …

 

AGnews a l’habitude de vous présenter le conflit burundais actuel comme celui qui oppose d’une part – les enfants de la Dictature des Bahima burundais (Micombero, Bagaza, et Buyoya) – et de l’autre -les enfants de l’ancien royaume millénaire de l’Urundi -, afin de vous plonger dans une perspective historique pour mieux comprendre [1]. Les enquêtes de “nyabusorongo.org”, eux, parlent d’un côté, de Tutsi, et de l’autre de Hutu …

 

Aujourd’hui, depuis la fin de la guerre civile (novembre 2003), le Burundi est à nouveau dirigé majoritairement par les petits enfants de l’ancienne élite du Royaume déchu en 1966 . Le problème est que, les enfants de la dictature des Bahima burundais, qui a fait plus de 4.5 Millions de victimes Barundi en près de 40 ans de règne, contrôlent de manière incidieuse une très grande partie de ce que l’on peut appelé grossièrement – la société civile du Burundi -. Ces derniers, malheureux d’avoir perdu tous leurs privilèges de la Dictature, ne jurent que sur l’échec des nouveaux dirigeants du pays. Il ne se passe pas un jour où, à travers la presse, ou des organisations de défense des droits de l’Homme, etc., ils ne noircissent l’image du Burundi, en vue d’espèrer asphyxier le nouvel état démocratique, dirigé par S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire président africain du Burundi.
Ainsi, selon des économistes de l’Université du Burundi, le pays perd chaque année – des centaines de Millions d’USD – à cause de ces campagnes nuisibles qui mettent à mal de nombreuses initiatives venant du monde entier…

 

La fameuse organisation d’investigation – nyabusorongo.org – mène des enquêtes au sein de la société burundaise afin de dénoncer les dérives et surtout la nuissance que peuvent causer la ségrégation “ethnique” pour le Burundi.
Par exemple en début de semaine – nyabusorongo.org – mettait à nu une machination -certainement créée par les nombreux employés bahima burundais majoritaires – au sein de l’Ambassade des USA au Burundi. Le risque est de mettre en péril les bonnes relations diplomatiques existante entre le Burundi et les USA. [2]

 

Sa dernière enquête vient de sortir. Elle dénonce la ségrégation ethnique (plutôt clanique) que l’on retrouve au sein du – Forum de Renforcement de la Société Civile « FORSC » de Pacifique NININAHAZWE. On y apprend que cette organisation leader de la société civile burundais, est à 100% Tutsi ( plus précisément majoritairement regroupant des Burundais du clan des Bahima, c’est à dire des enfants de l’ex – Dictature féroce-). Soit sur les 26 membres de cette organisation, 25 sont des Tutsi et 1 seul Hutu.

 


 

Voici l’enquête mené par M. Fabien NDIMURWIMO et M. Serge KITURIRWA , de nyabusorongo.org intitulée  – Révélations troublantes: La composition des membres du FORSC est à 100% monoethnique –   [ http://nyabusorongo.org/index.php/revelations/141-revelations-troublantes-la-composition-des-membres-du-forsc-est-a-100-monoethnique ]

Pour mieux comprendre :   Tableaux de l’enquête reprise du site nyabusorongo.org  qui reprennent la composition ethnique au sein du Forsc.

 

A.  Comité de Coordination

 

 

 

Nom et Prénom

Titre ou Fonction

Organisation

Ethnie

1

Pacifique NININAHAZWE

Délégué Général

FECODE 

Tutsi

2

Justine NKURUNZIZA

Délégué Général Adjoint

AGB 

Tutsi

3

Emmanuel HAKIZIMANA

Délégué Général Assistant

OAG 

Tutsi

4

Alexandre NIYUNGEKO

Délégué aux relations publiques

UBJ 

Tutsi

5

Emmanuel NSABIMANA

Délégué à l’Ethique

AEAOVVD 

Hutu

6

Marie Claire KANYANGE

Délégué au renforcement des capacités

CASOBU 

Tutsi

7

Liliane NZIBAREGA

Délégué au trésor

APFB 

Tutsi

 

 

 

 B.  Comité de Surveillance

 

 

 

Nom et Prénom

Titre ou Fonction

Organisation

Ethnie

1

BUGABA Gabby 

Président

JFS

Tutsi

2

NDUWIMANA Géraldine 

Vice Présidente

FRAAD

Tutsi

3

NIBIGIRA Gervais 

Rapporteur

RCP

Tutsi

 

 

 

 

 

C.  Les Présidents des pôles thématiques

 

 

 

Nom et Prénom

Pôle thématique

Organisation

Ethnie

1

NIMPAGARITSE Thierry 

Promotion de la Jeunesse

APEDP

Tutsi

2

MUBEZA Pamella

Justice, Droits de l’Homme et Bonne Gouvernance

AMC

Tutsi

3

GATABAZI Vital

Réformes économiques et intégration Régionale

FECODE

Tutsi

4

NDAYIZIGIYE Balzac

Question sociale et Action syndicale

CONAPES

Tutsi

5

HAVYARIMANA Richard

Environnement et problématiques foncières

APEDP

Tutsi

6

NDAYISENGA Adélaïde

Egalité, Genre et Développement

MUKENYEZI MENYA

Tutsi

 

 

 

 D.  Staff du FORSC

 

 

 

Nom et Prénom

Fonction

Ethnie

1

KAMENYERO Raymond

Secrétaire Exécutif

Tutsi

2

HABONIMANA Solange

Charge de lobbying et plaidoyer

Tutsi

3

HICUBURUNDI Célestin 

Charge de Communication

Tutsi

4

HATANGIMANA Jérémie

Charge du programme de l’EAC

Tutsi

5

NDIKUMANA Pascal

Responsable Administratif et Financier

Tutsi

6

Carine 

Secrétaire Comptable

Tutsi

7

Gilbert 

Chauffeur

Tutsi

8

BICANGWA Longin 

Planton

Tutsi

9

Pascal 

Veilleur

Tutsi

10

Marie-Goreth 

Coordinatrice à NGOZI

Tutsi

 

 

 

 

 


 

 

L’idéal serait que les parlementaires du Burundi votent des lois -de discrimination positive- en faveur des -enfants de l’ancien Royaume millénaire – du Burundi. Par exemple, éxiger des quota (..) de représentativités, dans toutes ces organisations. Car, actuellement, ce sont les mêmes règles que, sous la Dictature qui continuent à y regner. Les mêmes chasseurs de têtes qui présentent en premier lieu -leur clan-…  L’urgence veut qu’il faut rompre avec cette injustice aux conséquences très coûteuses pour le Burundi. Des centaines de Millions d’USD qui se perdent chaque année …

 

[1] L’Histoire du Burundi, AGnews, [ http://burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm ]

[2] L’AMBASSADE DES USA A BUJUMBURA: LA MACHINATION QUI RISQUE DE METTRE EN PERIL LES RELATIONS DIPLOMATIQUES BURUNDI-ETATS UNIS, nyabusorongo.org ,[ http://nyabusorongo.org/index.php/revelations/140-lambassade-des-usa-a-bujumbura-la-machination-qui-risque-de-mettre-en-peril-les-relations-diplomatiques-burundi-etats-unis ]

DAM, NY, AGNEWS, le 31 aout 2012.

Facebook Comments