Burundi/Rwanda: -Nkurunziza doit laisser le pouvoir si le peuple ne veut plus de lui- KAGAME

A Butare (Rwanda), ce lundi 13 avril 2015, le très populaire Président africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre, a été reçu par son homologue Rwandais, S.E. Paul KAGAME... ( photo: facebook.com/PresidenceBurundi )
A Butare (Rwanda), ce lundi 13 avril 2015, le très populaire Président africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre, a été reçu par son homologue Rwandais, S.E. Paul KAGAME… ( photo: facebook.com/PresidenceBurundi )

En Suisse,   au 45e Symposium de Saint-Gall ,  ce vendredi 8 mai 2015,  S.E. Paul Kagame, Président du Rwanda , était acculé par les journalistes de la French Media Network FMN à dire quelques choses sur le Burundi.  
Car la dernière stratégie de la French Media Network FMN, toujours pour stopper les 3èmes élections démocratiques burundaises successives de ces mois de mai et juin 2015,  est de répandre le bruit qu’il y a “une invasion de vilains méchants FDLR (HUTU) rwandais” au Burundi en vue de faire peur au Régime Rwandais de Paul KAGAME.  

A Butare (Rwanda), ce lundi 13 avril 2015, le très populaire Président africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre, a été reçu par son homologue Rwandais, S.E. Paul KAGAME... ( photo: facebook.com/PresidenceBurundi )
A Butare (Rwanda), ce lundi 13 avril 2015, le très populaire Président africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre, a été reçu par son homologue Rwandais, S.E. Paul KAGAME… ( photo: facebook.com/PresidenceBurundi )

Voici la réponse sarcastique de S.E. Paul KAGAME ( Car il faut être Burundais ou Rwandais pour comprendre ce qu’il a voulu dire )  aux journalistes de la FRENCH MEDIA NETWORK :

«Si vos concitoyens vous disent, nous ne voulons pas que vous nous dirigiez, comment pouvez-vous dire je reste que vous le vouliez ou pas ».  AGnews traduit pour les journalistes Français ou  Belges qui pensent avoir  compris cette phrase : ” D’abord, au Rwanda, cette semaine, S.E. KAGAME a reçu un très grand soutien de sa population, fier de ses réalisations,  pour une future probable reconduction à la Présidence du Rwanda, moyennant une modification de la Constitution du Rwanda. Concernant le Burundi, S.E KAGAME, a voulu dire qu‘il faut voir le popularité extrême de S.E. Nkurunziza Pierre le très populaire Président Africain du Burundi. Avec ses Travaux de Développement Communautaire TDC, ces dernières années,  il a réussi à mettre, à sa faveur,  une très grande majorité de citoyens Barundi… “.
S.E. Paul KAGAME poursuit : «Nous ferons de notre mieux pour prendre soin des réfugiés, mais ce n’est pas la question. La question est de savoir comment nous arrêtons la production de réfugiés … La première responsabilité incombe aux dirigeants du Burundi, ils ont besoin de faire plus pour arrêter le mouvement des réfugiés ».  En effet, ce sont les Radio Rumeurs RR de certaines Radio Privés burundaises ( financées par des pays Européens ) qui sont à l’origine de ce départ -malheureux- des réfugiés burundais vers le Rwanda. Depuis la semaine dernière, le gouvernement du Burundi a fermé ou interdit à ces radio d’émettre à l’intérieur du Burundi.  Ce que l’on remarque  depuis,  4000 réfugiés burundais du Rwanda sont rentrés chez eux au Burundi ces derniers jours.
La seconde phase de l’action du gouvernement, va venir du Ministère de la Défense, appuyé par le Ministère des affaires étrangères du Burundi, pour stopper  la nuisance de la FRENCH MEDIA NETWORK et la SAMANTHA POWER US-CONNECTION qui s’alimentent actuellement du mouvement d’insurrection qui a lieu dans 4 quartiers de Bujumbura … Ce sont ces fausses Rumeurs Globaux , véhiculées par la FRENCH MEDIA NETWORK  (FMN)et la SAMANTHA POWER US-CONNECTION (SPUC),  qui crée une tension permanente et  font peur sur le Burundi ( et donc aux Burundais ) et qui mettent en alerte les Humanitaires inutilement  vers les Grands Lacs, alors que dans d’autres contrés du monde, comme par exemples au Népal en ce moment, ils y seraient beaucoup plus utiles… Les pays de la région, comme le Rwanda, ont besoin seulement de rassurer ces réfugiés Burundais. Mais lorsque, à chaque minute la FMN et la SPUC, continuent à créer une tension non fondée sur le Burundi, bien entendu que cela devient plus difficile de rassurer …
DAM, NY, AGNEWS, le vendredi 8 mai 2015

Facebook Comments