Burundi:Projet de déstabilisation du pays en 2012.

« En cette époque décadente de marchandisation du monde où même la virginité d'une femme est   monnayée sur Internet, la guerre est un marché bien trop juteux pour que le lobby des armes se remémore   « A Beastly Century ». »

Voici ce qu’écrivait M.Olivier Bot, dans un journal helvétique(1) il y a quelques jours, comme pour décourager la Suisse qui aide énormement les Barundi : “Le Burundi semble renouer avec la guerre civile, entraîné dans la violence par la corruption et la politique répressive du gouvernement en place”.
La semaine dernière, M.Philippe Nzobonariba,porte-parole du gouvernement du Burundi, s’exprimait sur une récente intervention médiatique d’un certain Kabirigi (une personne qui se dit rebelle au Burundi) voici son commentaire: « c’est un pur montage médiatique, une stratégie utilisée par certains politiciens, comme pour le reportage de Pauline Simonet sur France 24. Sinon Kabirigi n’existe pas. »
La piste “France 24”, média proche du pouvoir de droite en France, qui n’a daidaigné présenter des excuses à l’Etat du Burundi pour avoir écorcher son image au niveau international après la diffusion d’un reportage plus que douteux d’une de ses journalistes Mme Pauline Simonet fin de l’année dernière, est  celle qu’a privilégié comme point de départ  d’une enquête en cours sur les financiers des gens qui veulent destabiliser le Burundi … Ce week end, après la diffusion d’un reportage  sur des rebelles syriens qui glorifiaient -France 24- d’être à leur côté, de nombreux télespectateurs burundais ont compris qu’il y avait peut-etre un lien qu’entretenait  certains journalistes avec les industries d’armements (notamment  des multinationnales françaises d’armuriers, ou marchands d’armes indépendants en l’occurence).
Et puis, il y a de cela quelques temps des écologistes belges qui se plaignaient du fait que le patron de la FN Herstal (multinationale belge d’armement) était un ancien de la DGSE française(2)…  Toutes ces informations interrogent énormement des proches du pouvoir de Bujumbura !
De nombreux policiens barundi se demandaient pourquoi les énormes efforts réalisés par leur pays paraissaient ne pas être bien compris par notamment l’Europe -UE-(3). Apparement, il s’agirait du travail de sape qui serait conduit actuellement par des lobbyistes de marchands d’armes …  Ainsi,  les Barundi sont desormais prévenus. “En 2012”, un conflit militaire de grande envergure semble se profiler même si les autorités  ne voient pas exactement d’où il proviendrait !
DAM, NY, AGnews, le 5 mars 2012.
(2)  Le directeur de la FN Herstal avait mené l’attaque contre le Rainbow Warrior
(3)  Le Néocolonialisme continu  [ http://www.stop-francafrique.com/]

 

Facebook Comments