Burundi/Elections 2015: La paix règne dans les 17 provinces – Gouvernement

M. Philippe Nzobonariba Secrétaire Général du Gouvernement et Porte-Parole du Gouvernement du Burundi ( Photo: Igihe.bi )
M. Philippe Nzobonariba Secrétaire Général du Gouvernement
et Porte-Parole du Gouvernement du Burundi ( Photo: Igihe.bi )

A Bujumbura, ce jeudi 30 avril 2015, M. Philippe Nzobonariba, porte-parole du Gouvernement, a voulu informer l’opinion internationale que la Burundi est en paix dans toutes ces 17 provinces à quelques jours des prochains scrutins communales et législatives, des élections 2015.
M. Philippe Nzobonariba explique que la Paix y est présente en dépit  du mouvement insurrectionnel déclenché dans 4 quartiers d’une commune de la capitale Bujumbura, par des organisations de la société civile irresponsables.
Dans le communiqué de l’Etat du Burundi sur la situation sécuritaire, concernant ce mouvement insurrectionnel très localisé dans 4 quartiers d’une commune de Bujumbura ( le Burundi, ce sont 119 Communes ), le Gouvernement du Burundi insiste sur le fait que les organisateurs du mouvement insurrectionnel (qui sont poursuivis par la Justice), eux parlent de « manifestations pacifiques », ce que  les images  vues à la télévision ou sur internet, peuvent aisément démentir. Pour rappel, il y a eu 2 morts et de nombreux blessés. Les jeunes manifestants violents qui ont  été poussées dans la rue par ces organisations de la société civile précises, sans encadrement, ces derniers jours recourent à la violence, usent d’armes à feu,lynchent ou exécutent des personnes qui sont opposées à leur idée (ou mouvement) et provoquent violemment les forces de l’ordre.
Le gouvernement du Burundi informe l’opinion nationale et internationale de la mise en place d’un comité de crise qui va proposer toutes les mesures permettant de ramener la paix et la sérénité dans ces 4 quartiers d’une Commune de Bujumbura où s’est déroulé cette insurrection.
Selon le porte-parole du Gouvernement, M. Philippe Nzobonariba, le gouvernement s’engage à poursuivre le dialogue avec toutes les parties impliquées dans le processus électoral afin de préserver un climat favorable aux élections.
Toutefois, pour aggraver l’ardoise judiciaire des organisateurs de ce mouvement insurrectionnel,  1 militaire et 3 policiers ont été tués entre ce jeudi 30 avril 2015 et  vendredi 1 mai 2015 par ces mêmes jeunes violents et drogués, manipulés par ces organisations.
DAM, NY, AGNEWS, le dimanche 3 mai 2015

Facebook Comments