Burundi/Cibitoke: 95 assaillants tués – 9 prisonniers – 2 FDN et 2 civils morts

Share Button
Le Colonel Gaspard Baratuza, Porte-Parole de l'armée burundaise - la Force de Défence Nationale (FDN)

Le Colonel Gaspard Baratuza, Porte-Parole de l’armée burundaise – la Force de Défense Nationale (FDN)

Aujourd’hui, sous le règne du fameux président  populaire africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre, les Barundi se savent et se sentent sous le règne d’un Mwami Mwezi… En effet, c’est un véritable rempart de protection qui s’est déployé lors d’une agression territoriale venue de la RDC Congo  fin décembre 2014.  95 assaillants ont été tués et la rébellion anéantie.

A Bujumbura, ce lundi 5 janvier 2015,  le Porte-Parole de l’armée burundaise – la Force de Défense Nationale (FDN) – , le Colonel ‪‎Gaspard Baratuza‬, vient de faire une conférence de presse suite à l’attaque rebel venus de la RDC Congo dans la nuit de lundi 29 au 30 décembre 2014 à Cibitoke, province burundaise frontalière avec le Congo (RDC) et le Rwanda.
L’intervention de la Force de Défense Nationale (FDN) a permis l’anéantissement totale des agresseurs. Le bilan est de 95 assaillants tués, et 9  détenus prisonniers. L’armée burundaise FDN  déplore la mort de 2 soldats et de  2 civils burundais. Toutes les armes du mouvement ont été récupérées : armes d’assaut, armes de groupe et armes d’appui. Aujourd’hui, les services de renseignement burundais connaissent l’identité de ces individus.

Le Burundi, des enfants de l’ancien Royaume millénaire africain -Ingoma Y’Uburundi – ( http://www.burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm ), appliquant la tactique du -Rempart-, c’est à dire qu’ à l’époque d’un Mwami (ou roi) portant le nom de Mwezi,qui succédait à une période agitée d’ un Mwami du nom de NTARE dont l’ambition  était d’agrandir le territoire nationale et de faire la guerre,  le Mwami  Mwezi  mettait à la frontière du pays ses meilleurs guerriers appuyés par ses meilleurs combattants qui étaient des citoyens ordinaires  pour contenir une futur agression extérieur et  permettre à la population – des Barundi –   de pouvoir aspirer à la paix en travaillant pour bâtir et reconstruire le pays pendant son règne.  Ainsi, par exemple, le  Burundi a su contenir les agressions des esclavagistes -arabes-  et  la 1ère tentative allemande de pénétration en 1889 [ http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=9768 ].

Ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Colonel ‪‎Baratuza‬ est que, malheureusement,  2 citoyens ( un enfant et une personne malade )  et 2 militaires Barundi  sont morts, et sinon,  la quasi totalité de ces individus agresseurs ont tous été tués. Ainsi, l’Etat du Burundi réaffirme qu’il n’y a pas – de rébellion au Burundi –  et  qu’il n’ y a  pas  – une situation de guerre à l’ouest du Burundi –  sous le pouvoir Nkurunziza Pierre actuel.  Malgré le tapage médiatique du réseau  RFI / AFP , champion de la désinformation sur le Burundi  [ http://burundi-agnews.org/le-politique/securite/?p=15555 ],    l’affrontement entre cette-  force négative venus de la RDC Congo – et les forces de sécurité burundaise  n’a duré qu’aux premiers heures de la nuit de lundi 29 décembre 2014 à mardi 30 décembre 2014. Une grande partie de ces hommes armés ont tous été tués et  9 ont été emprisonnés.  La situation sécuritaire est toujours très bonne en province de CIBITOKE. Les citoyens de cette province  vaquent à leur occupation ordinaire.
Le Burundi fêtera, en cette année 2015, sa 10ème année de vie démocratique consécutive,  avec son 3ème scrutin démocratique successif qui sera organisé dès le mois de mai 2015. S.E. Pierre Nkurunziza a promis aux Barundi que les élections de 2015 seront les meilleurs que le pays aura organisé.

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 5 janvier 2015

Facebook Comments