Burundi / Sécurité : Un très grands nombres des Réfugiés – Rumeurs sont rentrés

Share Button
A Makamba, Nyanza lac, mai 2015, Les réfugiés Barundi de retour de Tanzanie émus et rassurés de voir leur Président, S.E. Nkurunziza Pierre (Photo : www.facebook.com/PresidenceBurundi)

A Makamba, Nyanza lac, mai 2015, Les réfugiés Barundi de retour de Tanzanie émus et rassurés de voir leur Président, S.E. Nkurunziza Pierre (Photo : www.facebook.com/PresidenceBurundi)

Réfugiés Rumeur est le nom que l’on donne aux Réfugiés qui ont fui le Burundi entre les mois d’avril et  de mai 2015 à cause des Rumeurs Radio de mauvais goût.

Au Burundi, entre les mois d’avril et mai 2015, en pleine période électoral, à cause de Radio Privées burundaises (RPA,  Isanganiro, Bonesha, et TéléRenaissance ) subsidiées en grande partie par l’Union Européenne UE ( ou  des pays de l’UE ) , mais aussi par l’USAID, de nombreux Barundi, pris d’une peur panique par la multitude de Rumeurs Radio RR  qui y  étaient balancées tout au long de la journée à travers leurs oreilles d’auditeurs, s’en sont allés se réfugier temporairement dans les pays voisins du Burundi ( Rwanda, RDC Congo, et Tanzanie).

Les colis pour accueillir plus de 4000 rapatriers, des camps de réfugiés rwandais.

Les colis pour accueillir plus de 4000 rapatriers, des camps de réfugiés rwandais.

Ces Radio Privées, appartenant  à des enfants de la Dictature des Bahima burundais (Buyoya, Bagaza, et Micombero), un régime au Burundi qui a fait plus de 4,5 Millions de victimes Barundi en près de 40 ans de pouvoir (1965 à 2005) [ http://www.burundi-agnews.org/genocide.htm ], ont eu recourt, avec cette stratégie malheureuse et traumatisante de communication qu’est la Rumeur Radio RR,  à  réveiller un passée douloureux et non encore fermée chez de nombreux Barundi.
Pendant la Dictature des Bahima Burundais, des millions de Barundi ayant fui ce régime de répression s’étaient réfugiés notamment en Tanzanie, en ex-Zaïre (RDC Congo) et au Rwanda.
Les enfants de la Dictature, d’une méchanceté sans équivalent, avec leurs Radio Privés financées par l’UE et les USA, se sont donc amusés ( vraiment amusés ) à faire peur aux Barundi. De plus, ces Radio Privés ont servi de plate-formes à la Révolution de Couleur et au Coup d’Etat du mercredi 13 mai 2015 au Burundi qui a échoué.
Heureusement, la justice burundaise les a sanctionné et aujourd’hui elles n’émettent plus. Ainsi des dizaines de milliers de Barundi, exilés en Tanzanie, et en RDC Congo ont pu rentrer dernièrement. Seul, ceux ( les réfugiés Burundais ) qui se sont exilés au Rwanda voisin, ont du mal à rentrer et disent qu’ils sont interdits de rentrer chez eux au Burundi par une injonction d’officiel de l’Etat du Rwanda, pays qui avait servi ( ou qui sert ) de base arrière à la Révolution de Couleur USA/FRANCE contre le Burundi.

A Makamba, Nyanza lac, mai 2015, Les réfugiés Barundi de retour de Tanzanie émus et rassurés de voir leur Président, S.E. Nkurunziza Pierre (Photo : www.facebook.com/PresidenceBurundi)

A Makamba, Nyanza lac, mai 2015, Les réfugiés Barundi de retour de Tanzanie émus et rassurés de voir leur Président, S.E. Nkurunziza Pierre (Photo : www.facebook.com/PresidenceBurundi)

Début juin 2015, l’Etat du Burundi parlait de 35 000 Barundi qui étaient déjà rentrés, surtout de Tanzanie, sur le chiffre de 110 000 Burundais Réfugiés Rumeur que donnait le HCR. Aujourd’hui la barre des 60 000 Barundi qui sont rentrés et largement dépassées ( Voir les Ministères de l’Intérieur et de la Sécurité publique ).
Certains ( l’opposition burundaise – composée majoritairement des enfants de la dictature des Bahima burundais et des media étrangers AFP – RFI – France 24 etc.   ) remettent en cause les chiffres de l’Etat du Burundi en brandissant les chiffres du UNHCR. Ce qui est une mauvaise comparaison. Ces derniers oublient de dire que la naissance des Réfugiés burundais dans la région n’est pas apparue en 2015 ( http://www.burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm ).

En effet, selon les chiffres du HRC [ http://www.unhcr.fr/53cf7dbd16.html ] concernant les réfugiés burundais en 2013,  qui sont  certainement quasi les mêmes en  2014 et en 2015  aujourd’hui: 

  •  – la Tanzanie comptait 162 000 Réfugiés Barundi qui avaient été naturalisés et 35 200 Barundi qui demeurent Réfugiés ;
  • –   En RDC Congo [ http://www.unhcr.fr/53cf7dbd0.html ],  on comptait 9800 Burundais qui étaient réfugiés et 900  demandeurs d’asile ;
  • –  En Ouganda [ http://www.unhcr.fr/53cf7dc20.html ], 10 600 Burundais y sont réfugiés depuis de longues années et 800 étaient demandeurs d’asile ;
  • –   Au Kenya,   1 200 Burundais avaient le statut de réfugiés et  4 300 étaient demandeurs d’asiles ;
  • – Il existe au Malawi, au Zimbabwe comme en Mozambique [ http://www.unhcr.fr/53cf7dc50.html ] des réfugiés burundais depuis de longues années.

DAM, NY, AGNEWS, le mardi 30 juin 2015

Facebook Comments