Burundi / Sécurité : 35 000 réfugiés burundais sur les 70 000 sont déjà rentrées – Source Gov.Bi

Réfugiés Burundais au camp de réfugiés Mahama, Rwanda. Crédit photo: EU/ECHO/Thomas Conan
Réfugiés Burundais au camp de réfugiés Mahama, Rwanda. Crédit photo: EU/ECHO/Thomas Conan

A Bujumbura, ce vendredi 19 juin 2015, AGNEWS a reçu un compte rendu gouvernemental de la situation des Burundais qui ont fui le pays suite aux Rumeurs Radio RR produites par certaines Radio privés burundaises, aujourd’hui sanctionnées par la justice du pays,  lors de  la tentative de “Révolution de Couleur” que les USA, la France et la Belgique ont tenté de réaliser au Burundi pendant le mois de mai 2015, avec comme point d’orgue le Coup d’Etat manqué le mercredi 13 mai 2015.

Réfugiés Burundais au camp de réfugiés Mahama, Rwanda. Crédit photo: EU/ECHO/Thomas Conan
Réfugiés Burundais au camp de réfugiés Mahama, Rwanda. Crédit photo: EU/ECHO/Thomas Conan

Depuis que l’Etat du Burundi a stoppé ces fameuses Radios Rumeurs RR ( Radio privés burundaises ), 35 000 réfugiés burundais  sur les 70 000  sont déjà rentrées. Un grand nombre rentrent tous les jours. Ces derniers jours, au sud du pays, à  Makamba, plus précisément à Nyanza Lac, 15 000 Barundi sont rentrés de Tanzanie.
Au nord à Kirundo et Muyinga, 5000 réfugiés burundais viennent de rentrer cette semaine, parmi  ceux qui avaient fui à Busoni et à Bugabira.   De nombreux réfugiés burundais au Rwanda souhaitent rentrer mais ils sont actuellement prisonniers.  Pour le Rwanda, pays pauvre africain,  cela est devenue un lucre -l’affaire des Réfugiés burundais-. L’Etat Rwandais  refuse le retour volontaire à ces réfugiés. C’est ce que dénonce les réfugiés burundais nouvellement rentrés.  Le comble est que l’Union Européenne vient de verser  3  Millions d’Euro pour les réfugiés burundais au Rwanda et en Tanzanie. A quoi cette argent va servir si tous les réfugiés rentrent comme c’est le cas actuellement ?

A Makamba, Nyanza lac, mai 2015, Les réfugiés Barundi de retour de Tanzanie émus et rassurés de voir leur Président, S.E. Nkurunziza Pierre (Photo : www.facebook.com/PresidenceBurundi)
A Makamba, Nyanza lac, mai 2015, Les réfugiés Barundi de retour de Tanzanie émus et rassurés de voir leur Président, S.E. Nkurunziza Pierre (Photo : www.facebook.com/PresidenceBurundi)

Le Burundi déplore que les USA, la France et la Belgique ait joué avec la sécurité et la santé des Barundi pour leur propre calcul géopolitique dans la Région des Grands Lacs. Une ouverture d’enquête judiciaire sur cette agression d’États vis à vis du Burundi  auprès des Nations Unis et de la CPI va être entreprise par le biais de l’Union Africaine, actuellement sous la Présidence de S.E. Robert Mugabe, président du Grand ZIMBABWE.   Les Africains ne sont pas des choses sur lesquelles on teste ses petites théories…
Au mois de mai 2015, pour empêcher les élections démocratiques et pousser à une Transition politique forcée, la fameuse “Révolution de Couleur” qui a échoué au Burundi a fait  plus de 40 personnes tués, des centaines de blessés,  et près de 100 000 réfugiés burundais soudains.
Les USA, la Belgique et la France tentent désormais de faire porter le chapeau de ces victimes –les victimes qu’ils ont occasionné avec leur Révolution de Couleur ratée – à l’Etat du Burundi, notamment en recourant à HRW, FIDH, ICG et leurs réseaux associatifs locaux.
Mauvaises nouvelles pour ces derniers, la Justice du Burundi n’a pas chaumés au mois de mai dernier. Toutes les victimes burundaises de cette injustice macabre devront être indemnisées. D’où la dernier tentative sombre de ces, désormais, – Etats ennemis des Barundi-, de devoir recourir au Rwanda pour que ce pays parte en guerre contre le Burundi, l’autre “Pays des Milles et une Collines” …  Voilà à quoi va servir les millions d’Euro de l’Union Européenne pour les réfugiés burundais au Rwanda …

DAM, NY, AGNEWS, le vendredi 19 juin 2015

Facebook Comments