Une des personnes exécutées à Nyakabiga au lendemain de l’attaque de deux camps militaires par des hommes armés ( Photo : iwacu-burundi.org )

Burundi / Sécurité : 2 corps sans vie découverts au nord de Bujumbura

Share Button
Une des personnes exécutées à Nyakabiga au lendemain de l’attaque de deux camps militaires par des hommes armés ( Photo : iwacu-burundi.org )

Une des personnes exécutées à Nyakabiga au lendemain de l’attaque de deux camps militaires par des hommes armés ( Photo : iwacu-burundi.org )

A Bujumbura, commune Ntahangwa, quartiers Ngagara et Cibitoke,  ce mercredi 6 janvier 2016, au matin,  la Police Nationale du Burundi (PNB) a découvert 2 corps sans vie ligotés.

L’ officier Pierre Nkurikiye OPP1, porte-parole de la PNB  a indiqué que ces 2 personnes, trouvées mortes, seraient âgés d’entre 25 ans à 30 ans. Selon lui : «Les bourreaux les ont bâillonnés avant de les étrangler.»  Aucun document ne pouvait les identifier.
Selon M. Rémy Barampama, administrateur de la commune Ntahangwa, ils auraient été tués ailleurs et jetés dans ces quartiers. Une enquête a été ouvert pour connaitre les mobiles et les auteurs de ces 2 assassinats. Mais le modus operandi semble connu au niveau de la police judiciaire burundaise …

Le Burundi a connu, entre avril et mai 2015,  une Révolution de Couleur ou une Tentative de changement du Régime démocratique en place, organisée par les USA, la France, la Belgique, le Rwanda, et l’ancien Dictateur Hima Burundais Pierre BUYOYA.
Dans la réalité actuelle, le Burundi  se sait attaqué par l’ex- Dictateur Hima burundais Pierre Buyoya et le Rwanda ( pays membre de l’EAC, de la CEPGL, de la CIRGL, et l’Union Africaine)    qui organisent des attentats terroristes sur le territoire burundais, particulièrement localisés à Bujumbura dans 4 quartiers/collines sur les 2913 que comptent le pays. Leurs terroristes tuent de manière macabres des citoyens paisibles Barundi, puis pour la propagande médiatique ils exposent leurs corps ligotés dans les rues au beau matin pour satisfaire les média internationaux ( RFI, AFP, BBC, Reuters etc. ) qui accusent dès lors, avec des témoins anonymes trouvés pour la cause, l’état du Burundi d’en être l’auteur.  Dans cette entreprise macabre, l’ex- Dictateur Pierre Buyoya et le Rwanda sont supervisés par les USA, la France et la Belgique…

DAM, NY, AGNEWS,  le dimanche 10 janvier 2016

Facebook Comments