M. Lambert Mendé Omalanga, porte-parole du gouvernement de la RDC Congo Photo : aprosperiteonline.net - 2016

Burundi : RDC Congo – Le Rwanda veut déstabiliser le Burundi avec le M23

Share Button
M. Lambert Mendé Omalanga, porte-parole du gouvernement de la RDC Congo Photo : aprosperiteonline.net - 2016

M. Lambert Mendé Omalanga, porte-parole du gouvernement de la RDC Congo Photo : aprosperiteonline.net – 2016

Depuis Kinshasa, lors d’un entretien accordé à IRIN (Réseaux d’information régionaux intégrés), en cette semaine du lundi 2 mai 2016 au  vendredi 6 mai 2016, M. Lambert Mendé Omalanga, porte-parole du gouvernement de la  RDC Congo,  a informé la communauté internationale du recrutement, par le Rwanda, de la Force Négative  du M23, en vue d’attaquer le Burundi.

La RDC Congo accuse le Rwanda d’avoir payé des combattants ex-M23 ( Force Négative ), en exil au Rwanda et en Ouganda, pour renforcer l’opposition burundaise en vue de renverser le gouvernement de Bujumbura.   M. Lambert Mendé Omalanga explique : “Nous voulons que ces gens [les rebelles ex-M23] retournent à la maison. Il y a quelques mauvais éléments en provenance du Rwanda qui les recrutent pour aller combattre au Burundi. Nous avons arrêté certains d’entre eux dans le Nord-Kivu (est du Congo), et nous allons les poursuivre “.

Depuis avril 2015, le projet de renversement de l’Etat du Burundi aux mains des Barundi( ou Révolution de Couleur ), par les Hima [ http://burundi-agnews.org/afrique/burundi-hima-muhima-bahima-et-le-hamitisme/ ] coalisés régionalement, appuyés par les USA, la France, la Belgique, et le Rwanda, est entrain de prendre d’autres proportions…
Depuis l’année dernière 2015 , le Service Nationale de Renseignement SNR burundais savait que les lanceurs de grenades à Bujumbura ( actes terroristes ) et les assassinats ciblés  avaient été initiés ( formés) par les services de renseignement Rwandais associés aux miliciens du M23. Désormais , grâce à la très bonne collaboration avec la RDC Congo, le Burundi a des preuves des services de renseignement d’un autre état pour renforcer ses affirmations.
La justice burundaise a décidé de suivre de près les financements ( de grosses sommes d’argent )  tout azimut de ces dernières jours, sous forme de récompenses internationaux  par des fondations, à des membres de la société civile burundaise aujourd’hui exilé, qui font des va et vient au Rwanda. Il s’agit, pour la justice burundaise, de vérifier si cet argent aiderait au financement de la rébellion des Hima contre les Barundi du Burundi.
Le Burundi et la RDC Congo  regrettent d’avoir un état voisin – le Rwanda – qui s’adonne aux ambitions de déstabilisation de la paix et de la sécurité dans la région des Grands Lacs. Les organismes de  sécurité de l’Union Africaine, de la SADC, du CIRGL, et de l’East African Community vont en être informés incessamment de manière officielle, afin que cette agression du Rwanda envers ses états voisins cesse …

DAM, NY, AGNEWS, le samedi 7 mai 2016

Facebook Comments