Burundi / Présidentielle 2015 : La French Média Network voit noir ce qui est blanc

Share Button
( un snapshop d'une page Google actualité -Burundi- en Français vers 15:40 Heure Française  21/07/2015 )

( un snapshot d’une page Google actualité -Burundi- en Français vers 15:40 Heure Française 21/07/2015 )

Le calme et la quiétude de l’élection présidentielle au Burundi dérange …

Depuis Bujumbura, ce mardi 21 juillet 2015, AGNEWS suit le cour de l’ élection Présidentielle 2015. On peut trouver de nombreux journalistes étrangers présents au Burundi, notamment les Africains du Sud  de la SABC News.
Ce qui frappe toujours c’est de voir comment les journalistes et média de la French Média Network FMN ( AFP, RFI – que les Tchadiens surnomment Radio Mille Colline, France 24, TV5, le Monde, etc. ) couvrent l’élection en cours au Burundi, qui m’a fois se déroule dans un calme olympien, déroutant toutes les craintes que des spécialistes ONUSIENS ou autres pronostics d’experts avaient imaginé.
Mais pour ne pas rendre ridicule ces experts occidentaux voici comment la French Média Network couvre l’élection du jour au Burundi ( un snapshot d’une page Google actualité en Français vers 15:40 Heure Française ) :

( un snapshop d'une page Google actualité -Burundi- en Français vers 15:40 Heure Française  21/07/2015 )

( un snapshot d’une page Google actualité -Burundi- en Français vers 15:40 Heure Française 21/07/2015 )

En conclusion on y voit que du noir alors que toute l’élection se déroule actuellement correctement au Burundi. Où est passée le journalisme d’hier ?

Voici ce qu’en dit le jeune Panafricaniste Kemi Seba   [ https://www.youtube.com/watch?v=4DSV4gjZLuA ] :

En fait, tous ces média sont payés par le Quai d’Orsay ( Ministère des affaires étrangères Français ) et elles ont l’habitude de dire tout haut ce que la diplomatie française ne peut dire. Ce qui est intéressante, c’est  de voir aussi l’interaction qu’elles ont avec le philanthrope milliardaire américain  M. Georges Soros ( fondateur de l’OPEN SOCIETY ) qui financent et oriente quasi à lui seul toute la politique américaine (US) étrangère des Démocrates aux USA. M. Georges Soros  finance une multitude d’ONG, comme ICG et Human Right Watch par exemple.
Au Burundi, on n’a pas oublié ( la justice burundaise ) le rôle clé qu’a joué la French Media Network FMN  entre avril et mai 2015  pendant la Révolution de Couleur burundaise à la sauce Burkinabé qui a échoué. Cela a provoqué l’exode -pris de peur- de dizaine de milliers de Barundi. La Francophonie et l’Union Africaine  doit réagir d’urgence sur ces média – mercenaires- qui sont devenus des outils de guerre et non de paix dans le monde. Elles ont les portes ouvertes en Afrique mais elles trompent le public Africain et Mondiale.

Les Burundais vont élire aujourd’hui,  mardi 21 juillet 2015, leur Président de manière démocratique, et ce, pour la 3ème fois de manière consécutive depuis 2005, année de la fin de la Dictature militaire des Bahima burundais ( Micombero, Bagaza, Buyoya) qui aura duré près de 40 ans, avec à son actif le fameux génocide-régicide contre les Barundi : http://burundi-agnews.org/genocide.htm –  http://burundi-agnews.org/ccburundi.htmhttp://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm
L’EAC ( East African Commnunity ) et la CIRGL ( Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs) ont envoyé des observateurs électoraux.
Pour cette Présidentielle 2015, la synergie des médias est composée de – la radio-télévision nationale du Burundi (Publique); – la radio scolaire Nderagakura (Privée) ; – la radio star FM (Privée) ; – la radio Umuco FM  (Privée);– et l’Agence Burundaise de publication (Publique).
Le Burundi est le seul pays de la CEPGL ( Rwanda, Burundi, et RDC Congo) à réussir cette performance de gouvernance démocratique ( 3 fois d’affilés ) en organisant ses 3èmes élections démocratiques de manière consécutive.

DAM, NY, AGNEWS, le Mardi 21 juillet 2015

Facebook Comments