Burundi: Les manifestants ont 3 jours pour restituer les armes volées à la Police

Share Button
le Commissaire de Police Principal, l'officier Gabriel Nizigama, ministre burundais de la Sécurité publique

le Commissaire de Police Principal, l’officier Gabriel Nizigama, ministre burundais de la Sécurité publique

3 jours donnés aux leaders des manifestants insurgés pour remettre les armes volés à la Police Nationale du Burundi PNB lors du Coup d’Etat manqué du mercredi 13 mai 2014.

Le très populaire président Africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre aux Travaux de Développement Communautaires (TDC)Petit résumé pour comprendre ce qui se passe actuellement au Burundi ?Le très populaire président Africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre aux Travaux de Développement Communautaires (TDC)

 

A Bujumbura, ce vendredi 22 mai 2015, l’officier Gabriel NIZIGAMA, Ministre de la Sécurité Publique du Burundi, au nom du  Conseil National de Sécurité CNS,  dans un communiqué , à exiger des organisateurs des manifestions sauvages -non autorisées- localisées dans 4 quartiers de  la  Mairie de Bujumbura,  d’arrêter leurs mouvements et surtout de remettre endéans les 3 jours les armes de la Police National du Burundi PNB, que -leurs manifestants devenus des insurgés- avaient arraché et volé aux policiers, le mercredi 13 mai 2015, lors du Coup d’Etat manqué,  dans certains postes de la police de ces localités.

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 25 mai 2015

Facebook Comments