Burundi: Le putschiste Cyrille NDAYIRUKIYE admet la défaite du coup d’Etat

Le putchiste Cyrille NDAYIRUKIYE admet la défaite
Le putchiste Cyrille NDAYIRUKIYE admet la défaite

A Bujumbura, ce jeudi 14 mai 2015, au soir,  le Général major Cyrille Ndayirukiye,  a reconnu que le Putsch avait été un échec cuisant. Cyrille Ndayirukiye était le Numéro 2 du putsch raté de ce mercredi 13 mai 2015 au Burundi.
Ces dernières années,  le très populaire Président africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre,  lui avait “fait confiance” en le proposant à la nomination au poste de Directeur de l’EASTBRICOM.

Le putchiste Cyrille NDAYIRUKIYE  ( debout  en béret rouge )
Le putschiste Cyrille NDAYIRUKIYE ( debout en béret rouge )

Le Général major Cyrille Ndayirukiye fait parti des officiers du sérail de l’ancien dictateur Hima burundais BUYOYA Pierre.
Par ailleurs, de juin 1998 à janvier 2000, il fut le Ministre de la Défense du gouvernement putschiste du Dictateur Buyoya.
Il fut parmi les  officiers qui ont aidé le Dictateur BUYOYA à faire son putsch contre  les institutions issues de la Constitution de mars 1992 au Burundi. Même il aurait trempé dans l’assassinat de S.E. Feu Melchior NDADAYE en 1993.
Le Général major Cyrille Ndayirukiye et le Major Pierre BUYOYA sont coupables de crime contre l’Humanité, car entre 1998 et 2000, ils étaient ensemble au commande pour gérer les camps de concentration du Burundi, décrié haut et fort par Feu Mze Mandela en 2000 : http://burundi-agnews.org/ccburundi.htm .  Plus d’1,5 Millions de Barundi (1/4 de la population burundaise à cette époque ) avaient été conduits dans des camps de concentration  que le dictateur Pierre Buyoya avait sournoisement et sadiquement appelé -Camps de Regroupement-.  Beaucoup de Barundi y avaient péri.
Jusqu’aujourd’hui, ces hommes dangereux,  le Dictateur Pierre BUYOYA et le Général major Cyrille Ndayirukiye n’ont pas encore payé pour ce crime, longtemps protégé par la France.
Il était important pour les jeunes Burundais et autres,  qui ont entendu parler de ce Général Cyrille Ndayirukiye, ce mercredi de savoir qui il est vraiment.  Il s’agit d’un officier récidiviste putschiste qui a toujours été dans les mauvais coups pour le Burundi. Cette fois-ci, heureusement, il a été arrêté à temps… Pour les spécialistes du Burundi, ce général se faisait passer pour le Numéro 2 des putschistes mais en réalité, c’était lui et son réseau les organisateurs de ce Coup d’Etat  militaire Hima manqué.
DAM, NY, AGNEWS, le jeudi  14 mai 2015

Facebook Comments