Burundi: Le CNARED demande le départ du Président Nkurunziza

Share Button

p0011A Bujumbura, ce mercredi 26 août 2015, AGnews a pris le pouls dans certains bars bien branchés de la capitale où certains individus parlaient du CNARED ( Conseil National pour le Respect des Accords d’Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi et de l’Etat de droit ).

     p0011        p0021             p003

Le CNARED  considère que le très populaire Président africain du Burundi S.E. Nkurunziza Pierre, qui vient d’être réélu avec un poids électoral  aux élections 2015  [Pe] 2015  de 69% (  avec une participation à 73 % des 3.8 Millions d’électeurs burundais – CENI )  n’est plus le Président du Burundi depuis 14h, heure de Bujumbura en ce mercredi 26 août 2015.  Le CNARED demande le départ du très populaire Président africain du Burundi S.E. Nkurunziza Pierre
Le CNARED l’a dit de la bouche, ou sous forme de communiqué,  de son Président M. Léonard Nyangoma.   M. Léonard Nyangoma est le président du CNDD.  Le CNDD au niveau du rapport de force politique ou poids électoral [pe] local burundaise  représente  0,98% [Pe] aux élections  2010 et  aux élections de 2015, le CNDD ne s’est pas présenté.  Son parti CNDD espérait des négociations forcées et non des élections, sous impulsion des USA, de la France et de la Belgique. C’est une formation inexistante politiquement et au niveau de la représentativité citoyenne locale.
Dans les bars de Bujumbura, les citoyens burundais  rencontrés rigolaient de cette annonce, à cause de ce rapport de force connu disproportionné ( Cfr in supra ) …  Contrairement à certains “blancs” ou “Mundele” qui avaient des visages graves …

image : Roland Rugero

image : Roland Rugero

Pendant sa période électorale, le Burundi a subit une – Révolution de Couleur – ou une tentative de changement de régime organisée les USA, la France et la Belgique.  Un coup  d’état a raté le mercredi 13 mai 2015. Depuis quelques semaines, ces pays agresseurs ont lancé – la phase 4 du Scénario du Maidan Ukrainien –  pour le Burundi : provoquer une guerre civile. C’est à dire tenter d’organiser une Rébellion à partir du Rwanda, et organiser des assassinats ciblés, menés par des escadrons de la mort, contre des membres de l’Etat du Burundi afin de faire peur et de semer le KO, en provoquant un flux de réfugiés importants …   Le CNARED est un groupuscule d’ – anti 3ème mandat Nkurunziza – qui est né, sous impulsion de la Belgique et de la France ( appuyer par les USA ), étant une copie conforme du Conseil National Syrien qui avait été mis en place depuis Paris, afin de court-circuiter le gouvernement de DAMAS.
Le CNARED est officieusement né à Bruxelles et officiellement à Addis Abeba ( dans un bar pendant un transit, car l’Éthiopie leur ayant refusé l’accès sur le territoire ). Il comprend essentiellement certains acteurs de la société civile burundaise HIMAhttp://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=4124 ] ( FORSC et FOCODE :  des enfants de la dictature des Bahima burundais Micombero, Bagaza, et Buyoya qui a fait plus de 4.5 Millions de victimes Barundi en 40 ans de pouvoir : le fameux génocide-régicide du Burundi – http://burundi-agnews.org/genocide.htm ), certains acteurs politiques burundais (  majoritairement MSD,UPD, CNDD Nyangoma  qui n’ont aucune assise populaire au niveau local burundais ), certains militaires burundais ( recherchés par la justice burundaise suite à la tentative de Coup d’État raté du mercredi 13 mai 2015 organisés par les USA, la France et la Belgique avec l’appui du réseau de l’ancien dictateur Hima Pierre BUYOYA ) et certaines personnalités politiques membres du CNDD-FDD  ( dit les frondeurs ) qui n’ont pas été reconduis pour occuper des postes politiques pour la législature 2015-2020. Avec l’aide des USA, le CNARED a élu sa base arrière au Rwanda. D’où il essaye de lever une rébellion contre le Burundi, en puisant ses rebelles parmi les jeunes enfants réfugiés burundais dans les camps du HCR au Rwanda [ http://www.aljazeera.com/news/2015/07/burundi-refugees-lured-join-rebel-group-150724095201444.html ] … Les Camps de réfugiers burundais au Rwanda sont soutenus financièrement par l’Union Européenne.

DAM, NY, AGNEWS, le mercredi 26 août 2015.

Facebook Comments