Burundi: La sécurité burundaise face à des escadrons de la mort

Share Button
Août 2015 :  4 civiles ( membres du CNDD-FDD )  assassinés par un groupe d'escadron de la mort à Bujumbura ( Photo; Police Nationale du Burundi PNB )

Août 2015 : 4 civiles ( membres du CNDD-FDD ) assassinés par un groupe d’escadron de la mort à Bujumbura ( Photo; Police Nationale du Burundi PNB )

A Bujumbura, ce vendredi 21 août 2015, AGnews s’est intéresse au phénomène d’assassinats ciblés qui a débuté au mois d’août 2015, après la réussite de l’élection présidentielle fin juillet 2015.  La figure de proue de ces assassinats ciblés c’est bien entendue celui du héros national Feu Lt Général Adolphe Shimirimana.

Les Barundi  remercient le Panafricaniste M. Luc Michel qui, grâce à ses analystes, a permis de mettre quelques lumières sur le complot Américano-Franco-Belges contre le Burundi, ces derniers mois. Notamment la tentative de changement de Régime entreprise  au mois de mai 2015 qui était une Révolution de Couleur.  Voici la dernière analyse du Panafricaniste M. Luc Michel, sur la question des assassinats ciblés  :

[ https://vimeo.com/135820992   –   Le Débat Panafricain : Maidan au Burundi. Le chaos importé de WASHINGTON, de BRUXELLES et de PARIS … ]


Dans le Scénario du Maidan Ukrainien de M. Luc Michel, il y a 4 phases : 1° Contestation médiatique [ menée par la French Media Network et la Samantha Power Media Connection  ]; 2° Contestation dans la Rue; 3° Coup d’Etat raté du mercredi 13 mai 2015  ; et  4° provocation d’une guerre civile.
AGnews voyait  – le scénario Syrien –  se pointer à l’Horizon  mais le Panafricaniste Luc Michel  va à l’origine.  Le Scénario du Maidan Ukrainien de M. Luc Michel est antérieur au Scénario Syrien qui est plus récent. Avec le Scénario Syrien, on se trouve à la 4ème phase du Maidan Ukrainien : La provocation d’une guerre civile.  C’est à dire celui de la création d’un – Conseil Nationale ( Cfr. Conseil national pour le respect de l’Accord d’Arusha et de l’Etat de droit (Cnared)  ) –  qui serait créé pour gérer le pays pour les occidentaux ( USA, FRANCE, BELGIQUE ) depuis l’extérieur. Puis le financement de plusieurs milices – terroristes – ( islamistes en Syrie ) par l’USA, FRANCE, BELGIQUE pour entretenir une guerre civile permanente … Dans le cas du Burundi, l’idée des USA, la FRANCE, et la BELGIQUE  est de délocaliser le Conflit permanent Rwandais – FPR contre FDLR – au Burundi ( le problème Rwandais ), en le maquillant en une guerre civile burundaise. L’Union Européenne ( poussé par le France et la Belgique ) finance les camps de réfugiés burundais au Rwanda où des jeunes sont formés militairement par le Rwanda pour attaquer le Burundi [ http://www.aljazeera.com/news/2015/07/burundi-refugees-lured-join-rebel-group-150724095201444.html ].

Depuis quelques années, les USA rêvaient de délocaliser la guerre de l’est de la RDC (KIVU) [ le Conflit Rwandais ] dans la zone du Burundi, pour permettre aux multinationales occidentaux de piller en toute sécurité et sans partage le grand CONGO, débarrasser du Rwanda qui serait occuper avec une guerre contre Burundi.  L’idée étant de créer une zone de guerre permanente dans la région des Grands Lacs, comme les guerres actuelles contre BOKO HARAM au Nigéria, Tchad, et Cameroun ou encore au Nord Mali …
Au Burundi, les services de sécurités sont sur la piste de ce groupe d’escadrons de morts,  financés par les USA, la France et la Belgique, composés de milices comprenant des jeunes anarchistes violents du MSD de M. Alexis Sinduhije, de jeunes JRR branche NDITIJE ( déguisés en manifestant anti-3ème mandant ) et d’anciens officiers déserteurs de l’armée burundaise ( surtout la branche des anciens Gendarmes ) .  La force de frappe de ce groupe d’escadrons de morts comprend aussi des miliciens rwandais de la Force Négative du M23 appuyés d’officiers de l’armée Rwandaise ( le service de Renseignement Rwandais )
Le guerre civile burundaise que les USA veulent produire au Burundi en utilisant le Rwanda, si elle se produit finira par la fin du Régime KAGAME à KIGALI. Actuellement, les escadrons de la morts sont localisées dans quelques  quartiers de Bujumbura, dans les quartiers où sont présents les militants du MSD et d’anciens JRR. Selon la sécurité burundaise, ils sont désormais sous contrôle…

DAM, NY, AGNEWS, le vendredi 21 août 2015

Facebook Comments