Burundi : La police libère, après arrestation mardi, 21 citadins mondains ( Photo: Ikiriho 2018 )

Burundi : La police libère, après arrestation mardi, 21 citadins mondains

Burundi :  La police libère, après arrestation mardi, 21 citadins mondains ( Photo: Ikiriho   2018 )

Burundi : La police libère, après arrestation mardi, 21 citadins mondains ( Photo: Ikiriho 2018 )

SECURITE – La Police Nationale du Burundi (PNB) libère , après arrestation mardi, 21 citadins mondains qui se retrouvaient régulièrement pour faire du tennis de table dans une demeure en ville.

Bujumbura, mercredi 11 avril 2018, l’officier de la Police Nationale du Burundi (PNB), Nkurikiye Pierre , Porte-parole du Ministère burundais de la sécurité publique, a annoncé la libération, après audition, de 21 personnes dont 2 officiers de la PNB et 1 officier de la Force de Défense Nationale du Burundi (FDNB) qui avaient été appréhendées vers 18 heures mardi 10 avril 2018, dans une maison au quartier Carama au nord de la capitale Bujumbura, étant “suspectées d’avoir des visées de perturber la sécurité”.
La population locale avait alerté les forces de sécurité en les informant que des réunions étranges avaient lieu dans ce ménage, pouvant viser à perturber la sécurité. Après les explications reçues de ces individus au commissariat, il s’avérait qu’il s’agissait d’amis qui se rencontraient régulièrement autour de tables de Ping Pong ou tennis de table.

La Démocratie Communautaire. (Images : AGNEWS Burundi )

La Démocratie Communautaire. (Images : AGNEWS Burundi )

Au Burundi, la sécurité est l’affaire de toutes et de tous. Elle commence au niveau de la Famille, de la Colline ou du Quartier/Zone, de la Commune, de la province, de l’Etat etc. C’est ce qui a permis la vigilance de ces citoyens Barundi honnêtes, pensant qu’il s’agissait de gens qui s’apprêtaient à semer le DESORDRE  (  ABAHIMA )  dans la cité …

Être HIMA dans une Démocratie Communautaire. (Images : AGNEWS Burundi )

Être HIMA dans une Démocratie Communautaire. (Images : AGNEWS Burundi )

D’après la Tradition des Barundi, la sécurité est une affaire communautaire. Chaque citoyen est un agent de sécurité. Mais le métier de Policier actuel, étant une fonction de GESTIONNAIRE ( Fonction = GERER JUSTE ) réglée par LA POLITIQUE DE SECURITE PUBLIQUE OU DE SECURITE INTÉRIEURE dans la SOCIETE DES BARUNDI, fait parti de LA CORPORATION DES GESTIONNAIRES BARUNDI , appelé TUTSI [ http://burundi-agnews.org/bilan/burundi-en-2017-les-tutsi-ont-protege-et-aide-a-plus-entreprendre/ ].

Comprendre la Société des Barundi ( Patchwork : AGNEWS 2017 )

Comprendre la Société des Barundi ( Patchwork : AGNEWS 2017 )

Ce sont les citoyens Barundi, via leurs représentants Parlementaires autrefois – Abashingatahe -, qui demeurent vigilants à ce que – LA POLITIQUE DE SECURITE PUBLIQUE OU DE SECURITE INTERIEURE – soit VRAIE, JUSTE, et HARMONIEUSE.  Le MWAMI ( le  CHEF D’ETAT ) en est le GARANT.

Dans ce cas précis, la Police Nationale du Burundi (PNB) a fait son travail de contrôle et à libérer ces 21 individus après audition, en leur conseillant pour la prochaine fois, car la société des Barundi est communautaire [ http://burundi-agnews.org/afrique/burundi-democratie-occidentale-ou-communautaire/ ], d’intégrer les citoyens de leur localité à leur activité. Apparemment c’est la tare des citadins mondains qui les aurait trahi ! On s’isole entre nous, on rigole entre nous, on boit entre nous ( Là réside le plus  grand péché chez les Barundi ), en oubliant les voisins du quotidien …

DAM,NY,AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le vendredi 13 avril 2018

Facebook Comments