Burundi : HRW, derrière la CIA, s’attaque à la SNR sur des cas de torture

Share Button

bdi_burundi_hrw_cia_usa_2016Derrière cette campagne douteuse de HRW sur le Burundi, l’idée derrière, propagée par tous les media de la galaxy Soros,   est de faire parvenir ce Faux rapport de M. Zeid Ra’ad Al Hussein sur le Burundi à la CPI …

A Bujumbura, ce vendredi 8 juillet 2016,  AGnews a tenté de prendre la température de l’actualité dans un bistrot branché réputé de la capitale.
Ce qui se dit aujourd’hui, c’est d’abord la mort du jeune chanteur de “Peace and Love” BOBO qui est dans toutes les langues.
Par ailleurs, le correspondant d’AGnews une fois arrivée dans le bar a du d’abord boire un verre en mémoire de Feu Jean-Bosco BOBO NIGANZA.

Mais sinon ce qui tourmente la tête de beaucoup de gens, c’est la charge  -mensongère – au niveau des Droits de L’Homme lancé la semaine dernière par M. Zeid Ra’ad Al Hussein ( Haut Commissaire des Droits de l’Homme à l’ONU)[ http://burundi-agnews.org/justice/burundi-hcdh-zeid-raad-al-hussein-650-cas-de-tortures-cnidh-4-cas-averes-en-2015/ ].

Zeid Ra’ad Al Hussein a dit 648 cas de torture entre avril 2015 à avril 2016 au Burundi en prenant comme source la ligue ITEKA ( associé à la FIDH) et les activistes HIMA burundais sur les réseaux sociaux ( Twitter, Facebook,et Whatsapp ).

Au Burundi, la CNIDH ( Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme ) elle avance le chiffre de 4 cas de torture avérées ( dont les coupables ont été traduit en justice ou sont en procédure … ) en 2015. La source de la CNIDH est la police judiciaire ( Ministère de l’Intérieur / Ministère de la Justice / Ministère du  Droit de la Personne humaine ) et les militants des Droits de l’Homme membre de la CNIDH qui sont déployés au Burundi.

Ainsi c’est 648 cas de torture  d’un côté ( des sources non vérifiées ) et  4 cas de torture de l’autre ( des sources vérifiées ).

Human Right Watch (HRW), prenant les sources de Zeid Al Raad Hussein ( ITEKA/FIDH/ ACTIVISTES HIMA BURUNDAIS ),  arrive et accuse le Burundi  et surtout le Service Nationale de Renseignement (SNR) de torturer les opposants ( c’est à dire les acteurs et sympathisants de la Révolution de Couleur au Burundi de 2015 : http://burundi-agnews.org/bilan/burundi-2015-securite-la-guerre-mediatique-et-son-burundi-virtuel-en-crise/ ).
Sa cible, c’est le Service  Nationale de Renseignement. C’est à dire les Barundi.  Pourquoi ?

Voici la réponse qu’apporte le géopoliticien et panafricaniste  M. Kemi Seba, s’exprimant sur HRW  :

Le fondateur de HRW est M.Georges SOROS comme l’affirme M. Kemi Seba ( Cfr. à la 7ème minutes de cette vidéo pour les plus pressés )   [ https://www.youtube.com/watch?v=O41-zeIiWqU ].  Dans cette vidéo sur la CPI on découvre que M. Georges SOROS est aussi le vrai patron de la CPI. C’est M. Georges SOROS le vrai financier.  Ainsi la CPI est sous contrôle des USA.

Le milliardaire américain (US)  M. George Soros, président fondateur de l’OPEN SOCIETY INSTITUTE OSI, qui est le financier principale de  HRW ( et financier à travers des fondations divers de nombreuses ONGs burundaises et Média  qui ont trempé dans la Révolution de Couleur ratée au Burundi en 2015 :  ).
A) Pour comprendre la relation entre M. George Soros et la CIA (  Central Intelligence Agency  )[*]  voici 2 liens [ 1 : https://www.youtube.com/watch?v=g1yA6YVQmnk  2/ https://www.youtube.com/watch?v=gTsyVwdS9gw ].  M. Georges SOROS est frappé d’un mandat d’arrêt international émise par la Russie.
B) Pour comprendre le lien  entre  M. George Soros et HRW  voici ce lien : [ https://www.youtube.com/watch?v=uPuOmOJNqrY ] ou [ http://www.jeuneafrique.com/136280/politique/george-soros-le-bienfaiteur-de-hrw/ ]. Le fondateur de HRW est M.Georges SOROS
C) Pour comprendre le lien entre HRW et la CIA  [ http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-les-mensonges-des-ong-que-cache-human-rights-watch-hrw-124385309.html] … Dans les membres du comité de HRW on trouve la trace de  la CIA.

 

Au Burundi, l’Etat et les Barundi ne font pas confiance à HRW parce que l’organisation n’est pas objective. HRW a un parti pris et cette organisation travaille pour des intérêts américains; les USA qui ont organisé avec la France, la Belgique, et le Rwanda ( appuyée par le Réseau civil-politique-militaire de l’ancien dictateur HIMA Pierre BUYOYA ) la Révolution de Couleur raté au Burundi en 2015, terminée par le fameux Coup d’Etat militaire -Hima- du mercredi 13 mai 2015. Pour stopper cette campagne médiatique ( psychologique ) négative sur le Burundi, l’Etat  doit impérativement demander aux USA de stopper son agression sur les BARUNDI.

[*] La CIA ( Central Intelligence Agency) et l’équivalent de la SNR au Burundi.

DAM, NY, AGNEWS, le vendredi 8 juillet 2016

Facebook Comments