Burundi: FORSC à RFI répand le mensonge sur la manifestation meurtrière de Dimanche

Share Button

indexCela s’est passée ce dimanche 26 avril 2015  dans une petite localité de Bujumbura. Une manifestation illégale organisée par  M.Vital Nshimirimana (FORSC), M. Pacifique Nininahazwe (FOCODE), et M. Pierre Claver Mbonimpa (APRODH). Ces derniers ont fait manifester des jeunes mineurs drogués…

Un citoyen burundais du nom de M. Kamwenubusa est fâché d’entendre des mensonges sur RFI.
Voici ce qu’il rapporte sur l’un des activistes de la société civile qui a attisé le feu ce week-end, M. Vital Nshimirimana du FORSC, faisant abstraction des images sur internet et facebook qui montre clairement des jeunes drogués (parfois même de jeunes mineurs) violents faisant face à la Police Nationale Burundaise :

Vital Nshimirimana du FORSC vient de mentir a la RFI disant que les manifestants de Bujumbura sont pacifiques.
La vérité est que ces manifestants sont violents, ils brûlent les pneus, ils jettent des pierres aux policiers, ils tirent sur les policiers, ils bloquent les routes.
Ce qui est aberrant qui doit retenir l’attention de la communauté internationale, c’est que Vital Nshimirimana, Pacifique Nininahazwe, Pierre Claver Mbonimpa font manifester des mineurs, écoliers, élèves. Le pire encore, ces jeunes sont d’abord drogués.
Voici un mauvais souvenir des années 1993, 1994.

Regardez cette folie… Et demain on nous dira que c’était pacifique alors que les forces de l’ordre ont été cruellement blessés, membres fracturée…voilà dans quel monde Pacifique et consort nous obligent à vivre… Tôt ou tard, il faudra que chacun prenne ses responsabilités et la justice soit rendue.
Bilan de deux policiers déjà morts et des blessés. Des pneus brûlés à Cibitoke, Musaga et Nyakabiga. Routes bloquées par les manifestants. Néanmoins, le calme revient car la radio incendiaire RPA a été interdite de continuer à attiser le feu et à pousser les gens à l’insurrection. Coup de chapeau au ministre de l’intérieur. Il se peut que les manifestations ont eu lieu dans les communes dominées par les descendants des anciens manifestants de 1994, 1995. Ils se sont rappelés leur ancienne pratique de brûler les pneus pour bloquer les routes. Le centre ville est très bien gardé et même tuer les gens en les brûlant.

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 27 avril 2015

Facebook Comments