Burundi : Demande au Parlement Européen de respecter les institutions burundaises

Share Button
Press conference by Louis Michel, member of the EC in charge of Development and humanitarian aid ( Photo: Lepeuple.be )

Le député européen – le Belge M. Louis Michel ( Photo: Lepeuple.be )

A Kigobe ( Bujumbura), mercredi 30 décembre 2015, l’Assemblée Nationale du Burundi et le Sénat ( le Parlement du Burundi ) a rendu public  une déclaration dans laquelle ils demandent au Parlement européen de rappeler à l’ordre le député européen – le Belge M. Louis Michel, père du 1er Ministre de la Belgique, M. Charles Michel.


Le député européen – le Belge M. Louis Michel – est connu pour être un homme d’affaire dans la Région des Grands Lacs africain. Il est le grand ami de l’ex-dictateur burundais  Hima Pierre Buyoya, instigateur du coup d’Etat raté du mercredi 13 mai 2015 au Burundi, aujourd’hui exilé. Pour rappel, la dictature des Hima burundais ( Micombero, Bagaza, et Buyoya ) a fait en 40 ans de pouvoir plus de 4,5 Millions de victimes parmi les Barundi : – le fameux Génocide-Régicide du Burundi –  http://burundi-agnews.org/genocide.htmhttp://burundi-agnews.org/ccburundi.htm  – http://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm.

Le député Louis Michel semble être le seul député Européen qui rédige des résolutions sur le Burundi. Aucune de ces résolutions ne sont positives concernant le Burundi. Il est à l’origine de la crise qui existe aujourd’hui entre l’Union Européenne et le Burundi.

Le Parlement du Burundi s’indigne du fait qu’un élu du peuple européen manque publiquement d’égard à un président démocratiquement élu par son peuple, en lui portant des insutes publiquement.  Ainsi le Parlement burundais demande que le Parlement européen rappelle à l’ordre le député européen- le Belge M. Louis Michel.
Au Burundi, le Parlement regrette que  le député européen Belge M. Louis Michel ne respecte ni l’arrêt rendu en date mardi 5  mai 2015 par la cour constitutionnelle de la République du Burundi [ Arrêt de la Cour Constitutionnelle du Burundi  RCCB303  :  http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2015/05/arret-de-la-cour-constitutionnelle-rccb-303.pdf ], seule institution légalement compétente pour interpréter la constitution du Burundi, ni la décision de la cour de justice de la Communauté Est Africaine sur la légalité de la candidature du Président Nkurunziza à l’élection présidentielle du 21 juillet.

DAM, NY, AGNEWS, le vendredi 1 janvier 2015

Facebook Comments