L'officier CPC Bunyoni Alain Guillaume, ministre burundais de la Sécurité publique ( photo : ppbdi.com 2016 )

Burundi : Ce trimestre plus de 70 policiers renvoyés pour corruption

Share Button
 L'officier CPC Bunyoni Alain Guillaume, ministre burundais de la Sécurité publique ( photo : ppbdi.com 2016 )

L’officier CPC Bunyoni Alain Guillaume, ministre burundais de la Sécurité publique ( photo : ppbdi.com 2016 )

Ce dernier trimestre 2016, baisse de la corruption au sein de la Police Nationale du Burundi PNB

A Bujumbura, Kigobe, Parlement du Burundi,  mardi 22 décembre 2016, l’officier CPC Bunyoni Alain Guillaume, ministre burundais de la Sécurité publique,  a annoncé des chiffres encourageant avec la campagne – Anti Corruption – au sein de la Police Nationale du Burundi PNB .

Grâce à la législation permettant à tous citoyens Barundi de pouvoir dénoncer un policier corrompu ou plusieurs ( tout en étant assurer d’être protégé par la loi), les langues se délient de plus en plus. De plus, des panneaux «Igipolisi kizira igiturire»  ou  «Une police incorruptible» ont été installé dans les 18 provinces du pays.
Le résultat, pour  ce dernier trimestre 2016, est que  : 1/ Plus de 30 dossiers judiciaires encours impliquant des policiers (dont des agents), des brigadiers, et des officiers ; 2/ Plus de 70 policiers renvoyés ; et 3/ une baisse incroyable de 75% des plaintes au niveau de la circulation routière.

Au Burundi, selon une étude du Ministère burundais de la bonne gouvernance, la PNB est la 2ème institution,  après le secteur de la justice, à être la plus touchée par la corruption.

DAM, NY, AGNEWS – http://burundi-agnews.org, le jeudi 15 décembre 2016

Facebook Comments