Burundi : Attentat contre Willy Nyamitwe – Il en sort indemne

M. Willy Nyamitwe, le porte parole du Président du Burundi.

M. Willy Nyamitwe, le porte parole du Président du Burundi

M. Willy Nyamitwe, le porte parole du Président du Burundi.
M. Willy Nyamitwe, le porte parole du Président du Burundi

A Bujumbura, ce soir, le lundi 28 novembre 2016, des individus ont tenté d’assassiner M. Willy Nyamitwe, le porte parole du Président du Burundi.  M. Nyamitwe s’en sort indemne. Mais il a perdu son garde du corps qui lui a été touché mortellement par une balle.


La police judiciaire burundaise a déjà commencé son enquête. La piste des SINDUMUJA [*]  est déjà évoquée comme celle des services secrêts rwandais…  L’Etat du Burundi compte poursuivre FIDH en justice – pour incitation à la haine entre Burundais – . Selon beaucoup d’observateurs, ce sont des encouragements comme ceux de FIDH – notamment leur dernier clip sur un génocide fictif – ( alors qu’il y en a pas )  qui font passer à l’acte des réseaux dormant, alimentés financièrement par le réseau SINDUMUJA  ( dont les membres  reçoivent ces derniers mois de nombreux prix en occident accompagnés de chèques qui se comptent en millions d’USD ) qui depuis l’Europe téléguide des assassinats ciblés à partir des réseaux sociaux.

La justice burundaise va condamner cet acte terroriste …

[*] SINDUMUJA est un réseau de burundais de la société civile qui sont recherchés par la justice burundaise pour leur implication à la Révolution de Couleur d’avril-mai  2015 ou insurrection. Une commission d’enquête judiciaire a sorti un rapport sur leurs responsabilités dans les violences préélectorales ( manifestations illégales ). Des mandats d’arrêts internationaux ont été émis contre eux.  [ https://www.fidh.org/IMG/pdf/20150909_justice_burundaise_rapport-commission-enquete_insurrection_final.pdf  ]. Mais jusqu’aujourd’hui, aucun pays européen n’a coopéré avec la Justice burundaise pour leur arrestation.

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 28 novembre 2016

Facebook Comments