Burundi: Assassinat du funeste Colonel Jean Bikomagu

Share Button
Le funeste Colonel BIKOMAGU mort  de ses blessures à l'hôpital BUMEREC

Le funeste Colonel BIKOMAGU mort de ses blessures à l’hôpital BUMEREC

A Bujumbura, ce samedi 15 août 2015, le funeste Colonel Jean Bikomagu, ancien Chef D’Etat Major des anciennes Forces Armées Burundaises (FAB), a été exécuté à 12h30 à la porte de sa maison chez lui à Kabondo.

Le funeste Colonel BIKOMAGU mort  de ses blessures à l'hôpital BUMEREC

Le funeste Colonel BIKOMAGU mort de ses blessures à l’hôpital BUMEREC ( Photo: Habineza Christian )

Le sanguinaire Colonel Jean Bikomagu venait de la messe de 10H00, et il a directement succombé à ses blessures à l’hôpital BUMEREC.

Le Colonel Jean Bikomagu était un des Hima [  http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=4124 ] parmi les plus influents de l’ancien régime dictatorial des Bahima burundais ( Micombero, Bagaza, et Buyoya ) et  était l’un des commanditaires co-assassin, avec l’ancien dictateur Hima  Pierre BUYOYA,  du Président du Burundi, Feu Melchior NDADAYE, assassiné le jeudi 21 octobre 1993 [ http://www.burundi-agnews.org/perso.htm ou http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=14996 ], au côté de  : – Pontien Karibwami, Président de l’Assemblée Nationale ; – Gilles Bimazubute, le Vice-président de l’Assemblée ; – Juvénal Ndayikeza, le ministre de l’intérieur  ; – Richard Ndikumwami, l’Administrateur Général de la Sécurité; – etc [ http://burundi-agnews.org/societe/?p=1015 ].

Ces dernières années, officiellement travaillant à la Banque InterBank et  de manière officieuse,  avec son réseau dormant d’anciens officiers ex-FAB, il avait tissé des liens avec le M23 Rwandais [ http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=15090 ] à qui il envoyait des officiers burundais de son ancien réseau comme formateur militaire ( ex. le Capitaine NDUWUMUKAMA Philibert, alias KIWI – l’un des assassins physique du Président du Burundi Feu Melchior NDADAYE ) pour aider à organiser la rébellion Rwandaise à l’Est de la RDC Congo.   Depuis 2014, le Colonel Jean Bikomagu ne dormait plus craignant le moment de comparution devant  la Commission nationale Vérité Réconciliation [ http://www.burundi-forum.org/Burundi-Justice-La-CnVR-est-enfin ] . Il a été l’un des éléments clés de  la Quatrième Phase du Génocide-Régicide contre les Barundi ( 1993 à 2003).  Comme on l’a vu précédemment,  il faisait parti des assassins de Feu NDADAYE Melchior le 21 OCTOBRE 1993 [ http://www.burundi-agnews.org/agnews_Octobre1993.htm ]. Il avait été à l’origine de – la guerre civile burundaise  [ http://burundi-agnews.org/guerre_civile_burundaise_1993_2003.htm ]  et avait organisé avec le dictateur Pierre BUYOYA – les camps de concentration du Burundi où de 1996 à 2001, soit en 5 ans, près de 2.5 Millions de Barundi avaient être internés, en majorité des femmes, des enfants et des vieillards. Beaucoup y avaient péri [ http://www.burundi-agnews.org/ccburundi.htm et http://www.burundi-agnews.org/agnews_analysecampsregroupement.htm ].

Le Burundi est un  ancien  vieux Royaume millénaire africain – Ingoma Y’Uburundi [ http://www.burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm ]. Pendant sa récente période électorale ( de mai 2015  à juillet 2015 ), le Burundi a subit une – Révolution de Couleur – ou une tentative de changement de régime organisée  par les USA, la France et la Belgique [ http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=18679 ].  Un coup  d’état militaire, mené par d’anciens officiers burundais du Réseau du Dictateur Pierre Buyoya,  a raté le mercredi 13 mai 2015. Depuis quelques semaines, ces pays agresseurs ( cfr. In supra)  ont lancé – le scénario syrien –  pour le Burundi. C’est à dire tenter d’organiser une Rébellion à partir du Rwanda, et organiser des assassinats ciblés de membres de l’Etat du Burundi afin de faire peur et de semer le KO. Cela, comme en Syrie, va provoquer un flux de réfugiés importants …

DAM, NY, AGNEWS, le dimanche 16 août 2015

Facebook Comments