Burundi: Propagation du choléra due aux va-et-vient en RDC.

Share Button

Le Choléra.

Au mois de juillet, le Ministre de la Santé Congolaise annonçait  que le choléra en RDC venait de faire des centaines de décès, et  près de 2 000 cas de personnes contaminés avaient été enregistrées. Fin juillet au Sud Kivu (à l’extrême sud de Fizi),  38 nouveaux cas de choléras dont 5 décès  étaient  confirmés. A  Uvira, frontière entre la RDC et le Burundi, l’épidémie est en augmentation depuis le mois de  juin …  Grâce à une grande mobilisation de différents partenaires en ce mois d’août 2011, les cas de choléra sont en baisse dans cette province du  Sud-Kivu.

Ces trois dernières semaines, cette épidémie de choléra  sévit au Burundi.  Elle a fait  quatre morts, et on dénombre plus de 400 cas de personnes contaminés.  Selon  Térence Bwarikindi  du Ministère de la Santé : ” Depuis le 3 août, nous avons enregistré officiellement 428 cas dont 42 étaient hospitalisés ce (lundi) matin dans deux quartiers du sud de Bujumbura, dans la commune de Rumonge (sud-ouest) et dans la province de Cibitoke (nord-ouest)”. La zone touchée par le choléra va de Cibitoke, quelques 45 km au nord de Bujumbura à Rumonge, 80 km au sud de la capitale burundaise.  Un centre de soins intensifs a été aménagé au centre de santé de Musaga (Bujumbura). Les responsables de ce centre annoncent que le choléra est entrain d’être maîtrisée. Les malades viennent essentiellement des quartiers de Gikoto, Gasekebuye et Gitaramuka ; d’autres viennent de la commune voisine de Kanyosha.

Le choléra est une maladie contagieuse due à une bactérie (la fameuse bacille de Koch). Elle touche seulement les êtres humains. Le malade a des diarrhées brutales et abondantes (gastro-entérite) qui conduisent à une sévère déshydratation. Le Choléra cause la mort dans plus de la moitié des cas, en l’absence de traitement. Cela peut prendre entre quelques heures à trois jours pour constater le décès.  La contamination  de cette maladie est orale, d’origine fécale, par l’eau de boisson ou des aliments souillés.

Le ministre de la Santé  burundaise  assure aux malades une prise en charge gratuite contre le choléra.  Selon un spécialiste de la santé rencontré par AGnews à Bujumbura, M. Pie Basabose : ” Contrairement aux bruits et tapages de certaines radio privés burundaises , il ne s’agit nullement de mettre en cause la REGIDESO (qui a augmenté ces prix dernièrement).  C’est plutôt  liée  aux nombreux Barundi et Congolais qui font des va-et-vient d’un pays à l’autre, sans un simple petit contrôle médicale, ces derniers mois. Parmi eux, certaines personnes sont contaminés, et à leur tour ils contaminent…  C’est une des causes les plus probables.  Il suffit de voir que ce sont les provinces frontalières aux Kivu qui sont touchés au Burundi. Là on sait que le Choléra frappe sérieusement ces derniers mois au Congo… “.

DAM, NY, AGnews, le 24 Aout 2011.

 

Facebook Comments