Burundi: Kabezi a atteint l’OMD pour la mortalité maternelle

Share Button
La commune de Kabezi au Burundi  a atteint l'OMD pour la mortalité maternelle

La commune de Kabezi au Burundi a atteint l’OMD pour la mortalité maternelle

A la commune de Kabezi, en province de Bujumbura Rural (Burundi), un des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) a été atteint… La mortalité maternelle est tombée à 208 pour 100 000 naissances à Kabesi l’année dernière (2011). Pour la même période, la moyenne nationale était de 800 décès pour 100 000 naissances.

Le coup de pousse de Medecin Sans Frontière (MSF) est venu booster le travail formidable du gouvernement Nkurunziza (nom du très populaire président africain du Burundi). Il s’agit d’une idée simple : A Kabesi, avec l’aide de MSF, le gouvernement a réussi à réduire d’environ 74% la mortalité maternelle lors des accouchements en fournissant l’accès libre aux soins obstétricaux d’urgence, avec des heures d’ouverture 24H/24H et 7jours sur 7.

———————————————————————————————————————————————————-

😯 Le phènomène burundais est intéressant en matière de progrès dans le domaine de la santée. L’amélioration des indicateurs de santé maternelle et infantile a commencé en mai 2006 lorsque S.E. Nkurunziza Pierre, le président du Burundi, décrète la gratuité des soins de santé pour les mamans et leurs enfants. 

  • En 2005, seulement 1/5 de bébés naissaient dans les hôpitaux et centres de santé au Burundi.
  • En 2008, 56% des accouchements étaient réalisés en milieu hospitalier. 

L’Etat du Burundi a réduit de 43% de la mortalité infantile en 5 ans à partir de 2006.

———————————————————————————————————————————————————-

 La bonne nouvelle est que Kabezi (une commune burundaise) a réussi à réduire la mortalité maternelle de 75% (OMD) par rapport au chiffres nationaux de 1990 -. L’OMD est atteint dans ce domaine pour Kabesi.

Selon M. Rob Yates [1], grâce au soutien des bailleurs de fonds directement au gouvernement du Burundi, et non à des institutions privés comme autrefois, cela a permis à augmenter l’argent destiné à la santé du pays( une croissance du financement public) et ainsi bien réorganiser le système de santé burundais en dépensant l’argent à bon escient (en payant les agents de santé, en achetant des médicaments et en améliorant la gestion). Voilà le résultat !
[1] https://twitter.com/yates_rob

DAM, NY, AGNEWS , le 1 décembre 2012

 

Facebook Comments