Dr Josiane Nijimbere, ministre burundaise de la Santé publique et de la lutte contre le sida ( photo: ppbdi.com 2016 )

Burundi : Campagne contre des produits nocifs à la santé en vente illicite

Share Button
Dr Josiane Nijimbere, ministre burundaise de la Santé publique et de la lutte contre le sida ( photo: ppbdi.com  2016 )

Dr Josiane Nijimbere, ministre burundaise de la Santé publique et de la lutte contre le sida ( photo: ppbdi.com 2016 )

A Bujumbura, ce lundi 25 avril 2016, Dr Josiane Nijimbere, ministre burundaise de la Santé publique et de la lutte contre le sida, a invité la population à être vigilante et à dénoncer les vendeurs de produits  médicales miracles et de boissons prohibées.

Ces produits sont : la spiruline, la Kampuca,  le kargasok, ainsi que les boissons prohibées.  La plupart sont  des produits dont on vend en disant qu’ils ont pour but de soigner. Le problème est que, médicalement, on ne connaît pas la composition et la qualité de ces produits.

Elle a rappelé que tous les médicaments qui entrent au Burundi doivent être bien contrôlés par la CAMEBU (Centrale d’achat des médicaments du Burundi) en collaboration avec les laboratoires compétents avant d’être vendus. Ces produits ne le sont pas.

Au Burundi, l’état mène une campagne de santé publique, en étroite collaboration avec d’autres ministères,  concernant l’usage de plus en plus grandissant de produits dit médicaux non contrôlés, en vente illicite et nocifs à la santé de la population.

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 25 avril 2016

Facebook Comments