Comprendre le MSD de janvier 2013 à Septembre 2013 au Burundi

Le MSD :

:lol: Burundi: 2013, CNDD-FDD et IMBONERAKURE 1er parti du pays En 2013, le CNDD-FDD, et  sa jeunesse IMBONERAKURE, est le  1er parti du pays. Comparé à 2012, l’ADC IKIBIRI n’existe quasi  plus dans le paysage politique du Burundi.

– Septembre 2013 :

  •  Le gouverneur de la province Cibitoke affirme que c’est bien lui qui a demandé aux forces de l’ordre d’empêcher le président du parti MSD d’entrer dans cette province. Anselme Nsabimana estime que les propos tenus par Alexis Sinduhije dans la province de Kayanza sont de nature à inciter les politiciens à la vengeance et il trouve que ce comportement ne peut pas gagner sa province. Il précise qu’il ne s’agit pas d’une haine contre le président du parti MSD mais, il considère que la population de Cibitoke a besoin de prendre du temps pour que les esprits se calment après ses propos qui incitaient les membres des partis politiques à riposter contre les provocations des jeunes Imbonerakure.
  • 6 membres du parti MSD en prison au cachot communal de Rumonge — Six membres du parti MSD, un parti qui est dirigé par Alexis Sinduhije ont été interpellés et emprisonnés par la police de sécurité intérieure au cachot communal de Rumonge, à la demande de l’administrateur de cette commune.
  • Le Parti Mouvement pour la solidarité et la Démocratie (MSD) vient de décider de suivre les dossiers des membres du Parti victimes de violences politiques, d’arrestations arbitraires et d’abus d’autorité. Le Secrétaire général du MSD Me François Nyamoya appelle les présidents de comités provinciaux à établir un dossier de chaque cas survenu dans leurs circonscriptions. le MSD affirment que la ligue des jeunes Imbonerakure les empêche de rencontrer leurs membres sur le terrain.
  • Le Parti MSD s’oppose à la probable candidature de l’actuel Chef de l’Etat aux prochaines élections de 2015.  Au cours d’un point de presse que Alexis Sinduhije Président du Parti MSD  a  demandé à la sous région et à la communauté internationale d’intervenir pour évaluer les accords d’Arusha, et spécialement la Constitution afin de constater la légalité ou l’illégalité de Pierre Nkurunziza pour ce qui est du prochain mandat.  Alexis Sinduhije trouve que Nkurunziza devra terminer son mandat avec le mois d’août 2015. Il demande à la communauté internationale qui a assisté les Burundais lors des négociations d’Arusha et surtout à la Tanzanie qui avait joué la médiation d’intervenir et de donner leurs conseils pour empêcher que le pire n’arrive au Burundi.
  •  Le président du parti MSD estime que les poursuites que la justice burundaise veut mener contre Rwasa au sujet des massacres des Banyamurenge à Gatumba en 2004 constituent un moyen pour le pouvoir de l’écarter de la scène politique.
  •  La permanence du parti MSD dans la commune urbaine de Cibitoke a été entachée d’excréments humains partout, le drapeau qui flottait à cet endroit a été volé et l’arbre sur lequel était hissé ce drapeau a été coupé par des personnes qui n’ont pas été identifiées. Selon le représentant de ce parti dans cette commune, il s’agit d’un acte honteux d’intolérance politique. Déo Nshimirimana accuse les jeunes Imbonerakure de ce quartier ou des autres quartiers voisins d’avoir commis ce forfait et demande la tenue d’une réunion entre les partis politiques. Le conseil national des Bashingantahe (UPRONA) s’inscrit en faux contre le comportement des personnes qui ont déposé des excréments humains dans les permanences du parti MSD dans les communes urbaines de Nyakabiga et Cibitoke. Le porte-parole du parti MSD qualifie de scandaleux ce qui s’est passé la nuit de ce mardi à mercredi où des excréments humains ont été déposés dans les permanences de ce parti en communes urbaines de Cibitoke et de Nyakabiga. Maître François Nyamoya estime qu’il s’agit d’une provocation de la part des ennemis politiques du MSD
  • Deux personnes ont été arrêtées au chef-lieu de la province de Karusi depuis ce jeudi. Elles sont accusées d’avoir causé du désordre et battu un membre du parti CNDD-FDD membre de la ligue des jeunes Imbonerakure de ce parti répondant au nom de Hilaire. Les accusés, tous membres du parti MSD dans cette province, nient ces accusations et affirment qu’il s’agit d’un montage lié à leur appartenance politique.

          

– Aout 2013 :

  • Le MSD  en province de Cibitoke se plaint du comportement des Imbonerakure et de certains administratifs à la base issu du parti au pouvoir lequel comportement vise à perturber les autres partis politiques. Alors que les responsables du MSD sont en train de renforcer les comités collinaires dans la commune de Murwi, des jeunes Imbonerakure et autorités collinaires s’opposent à leur travail et confisquent les drapeaux qu’ils voudraient hisser aux endroits choisis.
  • Le président du parti MSD anime une conférence de presse axée sur la crise économique du pays – Selon lui, une pauvreté incessante constitue un défi majeur du pays qui pour le moment selon les études de la Banque Mondiale, et la  BAD est au dernier rang mondial, car il occupe la 144ème place sur 144 pays évalués. Alexis SINDUHIJE dit que tout cela provient du manque de volonté politique,  des idées innovantes et du problème de  redistribution des ressources, lesquelles sont  souvent accaparées par une poignée de gens sous le couvert de l’Etat.
  • A l’occasion de l’inauguration de la permanence du parti MSD dans la commune de Gahombo de la province Kayanza, le président de ce parti a démenti des propos qui tendent à salir ce parti l’accusant de mono ethnique.
  • Trois membres du parti MSD sur la colline Giteme de la zone Rugajo en commune Mugina de la province Cibitoke affirment qu’ils ont fui leurs domiciles la nuit de ce mardi à mercredi et ont passé cette luit dans la brousse alors que des jeunes Imbonerakure étaient venus les chercher pour les « corriger ».

– Juillet 2013 :

  • Le président du parti MSD  ( Laurent Nzobonimpa) dans la commune de Makebuko de la province de Gitega se dit intimidé par des personnes à cause de son appartenance politique. Il affirme avoir été convoqué  devant le Tribunal de grande instance de Gitega…

– Juin 2013 :

  • Le parti « MSD »  Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie a célébré le 4ème anniversaire de son agrément. Alexis demande aux jeunes du MSD et ceux des autres partis de se désolidariser de la violence et de privilégier le débat et la compréhension.  Alexis Sinduhije Président du MSD indique que son parti a enregistré des avancés car il est présentement représenté sur toutes les collines du pays.

– Avril 2013 :

  • Le parti MSD trouve quant à lui que le vote de ce projet de loi sur la presse par les Députés est préoccupant. Le secrétaire général de ce parti estime que cela va remettre en cause le pas déjà franchi dans la démocratie au Burundi.
  • Un membre du parti MSD a été battu dans la commune et province de Kirundo par des jeunes Imbonerakure qui l’accusaient d’avoir été sur terrain pour enseigner l’idéologie de son parti alors qu’il n’en avait pas la permission. Selon le président de ce parti, ce comportement des Imbonerakure face aux membres des autres partis politiques est devenu insupportable.
  • Le président de la Ligue des jeunes du parti MSD Olivier Butoyi dans la province de Bubanza est incarcéré dans le cachot de la Police à Rugazi.

– Mars 2013 :

  • Le président du parti MSD, Alexis SINDUHIJE,  est rentré d’exil après plus de deux ans d’exil.
  • Le parti MSD déplore le fait que sa manifestation prévue ce dimanche à Kayanza n’a pas pu avoir lieu. Le porte-parole de ce parti ( Maître François Nyamoya) estime que les autorités de Kayanza ont été de mauvaise foi puisque celles de Ngozi ne leur ont pas empêché de manifester le jour prévu.
  • Deux personnes se réclamant du parti MSD ont été battues par des Imbonerakure dans la commune urbaine de  Buterere ce mercredi soir. Ils affirment qu’ils venaient de la permanence nationale du parti MSD et qu’ils ont été arrêtés par ces jeunes armés de bâtons, machettes et grenade alors qu’ils se rendaient à la maison.
  •  Les membres du parti MSD se sont ce mardi vus interdits de tenir une réunion ce mardi au chef lieu de la commune de Gihanga.
  • Le parti MSD a été interdit de tenir une réunion des représentants communaux dans la province de Bururi qui était prévue dans la ville de Rumonge. L’administrateur communal de Rumonge a expliqué cette interdiction par le fait que les réunions des partis politiques ne peuvent pas se tenir les jours de service.
  • Le secrétaire général du parti MSD ( Maître François Nyamoya) ne comprend pas pourquoi dans certains coins du pays, ils organisent des réunions et que l’administration ne s’y oppose pas et que dans d’autres, elle s’y oppose.

– février 2013 :

  • Le Bureau du comité central du parti MSD ( Maître François Nyamoya) vient de demander au président de ce parti Alexis Sinduhije de rentrer au pays. Alexis Sinduhije déclare que comme c’est son parti qui lui avait demandé de quitter le pays en 2010, c’est ce même parti qui lui a demandé de rentrer.
  • Le parti MSD estime que la commission chargée d’enquêter sur l’incendie du marché de Bujumbura devrait faire vite son travail pour rendre son rapport.
  • Le parti MSD a organisé des cérémonies de vœux pour ses membres dans la province de Gitega.
  • Le parti MSD estime que l’atelier du 11 au 13 mars ( organisé par l’ONU BNUB et l’Union Européenne ) pour tous les politiciens burundais sera une occasion de corriger les erreurs commises lors des élections de 2010.

– janvier 2013 :

– Le président de la ligue des jeunes du parti MSD dans la province de Muramvya est incarcéré depuis ce mardi. Selon sa famille, il est hospitalisé à Bukeye mais sous surveillance policière.

( Découvrir la vie politique en générale au Burundi, de janvier 2013 à septembre 2013 )

DAM, NY, AGNEWS, le 12 novembre 2013

Facebook Comments