Comprendre le CNDD-FDD de janvier 2013 à Septembre 2013 au Burundi

CNDD-FDD :

😆 Burundi: 2013, CNDD-FDD et IMBONERAKURE 1er parti du pays En 2013, le CNDD-FDD, et  sa jeunesse IMBONERAKURE, est le  1er parti du pays. Comparé à 2012, l’ADC IKIBIRI n’existe quasi  plus dans le paysage politique du Burundi.

Les structures –  Ne fut-ce que sur le fait, que le CNDD-FDD est la formation politique la plus structurée.  L’année dernière en 2012, le CNDD-FDD avait mis l’accent sur la mise en place de permanences provinciales. Cette année 2013, il s’est concentré sur les permanences communales. Par exemple, sur les 129 communes du Burundi, en septembre 2013, il  y avait 97 communes avec des permanences communaux CNDD-FDD. Pour pouvoir estimer la force de cette formation politique au niveau local,  prenons un exemple, en province de Kirundo ( une province burundaise ), en mai 2013,  le parti CNDD-FDD s’était enraciné jusque dans les coins les plus reculés du chef lieu de cette province. On comptait  près de 8.000 institutions fonctionnelles à la base ( inama nshingiro) du parti, dans toutes les communes de cette province. Aujourd’hui, le CNDD-FDD se concentre déjà sur l’installation de permanences colinéaires.

Les membres – En 2012, il y avait eu  27.532 nouveaux adhérents au CNDD-FDD. Pour 2013, ce sont  35.000 nouveaux membres adhérents au parti CNDD-FDD.  On estime à 1.119.733 membres adhérents au parti CNDD-FDD.

Les Finances –  Chaque membre  paie une cotisation annuel, soit 300 BIF.  Le CNDD-FDD a récolté en 2013 en termes de cotisation des membres,   335.919.946 BIF  soit  217.213 USD.

Les activités du CNDD-FDD en 2013  de janvier à septembre

  • -Septembre 2013 :  Célébration du troisième anniversaire de la victoire du parti CNDD-FDD à l’issue des élections de 2010  ( en province de NGOZI ; MURAMVYA ; MAKAMBA et  de MUTIMBUZI en province de BUJUMBURA Rural )  ;
  • -Septembre 2013 : Le championnat de football dit “coupe de la victoire” sur toute l’étendue du pays.
  • – Août 2013 :  Festival national folkloriques sur toute l’étendue du Burundi ( organisé par le Commissariat général, chargé de la culture, sport et propagande du parti au pouvoir, le CNDD-FDD) . Le  but  du festival est de préserver le patrimoine culturel burundais.
  • – Mai 2013 :   Tournoi de football dans toutes les provinces à partir du 11 mai 2013. “Coupe de la victoire” célébration de la victoire du Parti CNDD-FDD aux Communales de 2010 .
  •  15 mai 2013 :  le président du Parti CNDD-FDD, l’Honorable Pascal Nyabenda a animé un point de presse à la permanence nationale du parti CNDD-FDD  pour apporter la lumière sur des informations en circulation, tendant à l’image du parti au pouvoir.
  • – 1 mai 2013 :  Le patron du CNDD-FDD rehausse de sa présence les festivités du 1 mai.
  • – Avril 2013 :  La ligue des femmes du parti CNDD-FDD de la province Ruyigi a reçu les femmes tanzaniennes de la province de Kigoma du CCM, le parti CAMA CA MAPINDUZI au pouvoir en Tanzanie.
  • – Février 2013 : Les Bakenyererarugamba ( nom du groupe des femmes du CNDD-FDD) ont répondu massivement au vote des représentants des femmes dans le Forum national des femmes.
  • – Février 2013 : Le CNDD-FDD a fêté l’année 2013 dans toutes les provinces. Des cérémonies d’échange de vœux du nouvel an 2013 entre les Bagumyabanga.  Le Président du Parti CNDD-FDD, Honorable Pascal Nyabenda a offert un dîner Royal Palm ressort  à Kajaga tout près du Lac Tanganyika.
    Des hautes autorités de ce pays ont répondu présentes à ces festivités à savoir : le 2ème Vice –Président de la République, Monsieur Gervais Rufyikiri, le Président du Sénat, l’Honorable Gabriel Ntisezerana, le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma, les honorables députés et sénateurs issus du parti CNDD-FDD, les ministres, les Présidents provinciaux du parti CNDD-FDD, les directeurs généraux des sociétés étatiques et paraétatiques issus de cette formation politique , les dirigeants des partis politiques de l’opposition, les membres de la société civile ainsi que des Bagumyabanga venus des différents secteurs de la vie nationale.
    Les représentants des missions diplomatiques accréditées au Burundi avaient répondu présents à ces cérémonies. Parmi eux, nous citerons entre autres le représentant du Secrétaire Général des Nations unies aux Burundi, l’Ambassadeur du Kenya au Burundi, les représentants des organismes non Gouvernementales internationales œuvrant au Burundi pour ne citer que ceux-là.
  • Des cérémonies d’inauguration d’une permanence communale
  •  – Travaux de Développement Communautaire – TDC – ( construire des écoles, des centres de santé, des stades et terrains de jeu, …)
  • 7000 Cartes d’Assistance Maladie (CAM)  ont été donnés aux nécessiteux en 2012.

Les rencontres & échanges –

  • Le Parti CNDD-FDD  rencontre  le PPDR au pouvoir en République Démocratique du Congo (RDC)
  • Le parti CNDD-FDD,  membre du Forum des partis politiques africains, était à la conférence qui a réuni plus de 35 partis politiques africains à Khartoum au Soudan les 27 et 28 avril 2013.
  • Le Président du Parti CNDD-FDD, Honorable Pascal Nyabenda a reçu l’Ambassadeur du Royaume de Belgique au Burundi, Marc Godept.
  • Les femmes tanzaniennes de la province de Kigoma du CCM CAMA CA MAPINDUZI, visitent La ligue des femmes du parti CNDD-FDD de la province Ruyigi.
  • Le Président du Parti CNDD-FDD  a rencontré les Bagumyabanga d’Afrique du Sud et l’ANC.
  • Le parti CNDD-FDD a participé à l’atelier de 3 jours organisé dans les enceintes du Bureau de Nations Unies au Burundi (BNUB) pour la réussite de l’établissement des éléments d’une feuille de route vers 2015  en vue d’avoir des élections libres, démocratiques, et transparentes. Selon le parti CNDD-FDD, c’est un grand pas de voir que ce parti a pu s’asseoir ensemble avec les autres partis politiques et dialoguer tranquillement.
  • Le Président du Parti CNDD-FDD a reçu dans son bureau sis à la permanence nationale en commune urbaine de Ngagara, l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burundi, Dawn M. Liberi.  Elle annonce une équipe américaine pour suivre le processus électoral.
  • Renforcement des relations entre le CNDD-FDD et le NRM  – Parti au pouvoir en Ouganda, « National Resistance movement » –

La Jeunesse –

  • La société civile – Uprona et les partis politiques MSD , et FRODEBU (dont l’ADC IKIBIRI)  ont accusé les jeunes  Imbonerakure  de commettre des exactions ( qui mettent du désordre ou battent  des militants d’autres formations -des agressifs-) . Cela a été réfuté catégoriquement par  M.  Dénis KARERA,  le président de la Ligue des Jeunes du Parti CNDD-FDD et  le parti CNDD-FDD.
  • Les dirigeants de la Ligue des jeunes IMBONERAKURE au niveau national, demandent à leurs partisans de continuer à soutenir les travaux de développement du Pays.  Les dirigeants de la Ligues des jeunes au niveau national apprécient les œuvres des IMBONERAKURE étant donné qu’ils contribuent au développement du Pays.

 

Les femmes –

  • Les Bakenyererarugamba ( nom du groupe des femmes du CNDD-FDD) ont répondu massivement au vote des représentants des femmes dans le Forum national des femmes.

Le Discours et les positions –

  • – La Représentation Légale du parti CNDD-FDD, se rend dans chacune de ces permanences locales, où elle profite  pour sensibiliser sur les valeurs et l’idéologie du parti CNDD-FD.  ( Ex.  de discours idéologiques  “Discours de la Représentation légale lors de la celébration de la victoire des élections générales de 2010” – ) .
  • – Communiqué et message de soutien au peuple Murundi à la suite de l’incendie qui a ravagé le marché central de Bujumbura ;
  • –  Communiqué concernant le travail accompli par la CNTB –  Le parti CNDD-FDD apprécie positivement le travail accompli par la CNTB
  • –  Le parti CNDD-FDD présente ses condoléances aux familles éprouvées suite aux événements de BUSINDE en commune GAHOMBO de la province KAYANZA (Mars 2013)
  • – Message de regret sur la disparition de Feu Pierre Ngendandumwe ;
  • – Dixit  l’Hon. Pascal Nyabenda, le leader du Parti CNDD-FDD :  « Nous voulons des élections réussies, paisibles et transparentes » ;
  • – Pour le  CNDD-FDD, S.E. le Président Nkurunziza peut de présenter à la Présidentiel de 2015.  La constitution  de 2005 dit que le président de la République doit être élu au suffrage universel direct pour seulement deux mandats. “C’est en 2010, que nous, le peuple burundais, avons élu de façon directe notre président pour la première fois, sans se faire représenter par quelqu’un d’autre aux élections. Il est donc clair que l’actuel Chef de l’Etat a déjà été élu une seule fois aux suffrages universels directs, c’est-à-dire par le peuple lui-même”.   => ( NB:     L’esprit  qui l’a remporté dans les Accords d’Arusha  – signé sans la présence du CNDD-FDD, ni du FNL-PALIPEHUTU, qui étaient les 2 vrais belligérants contre la Dictature Hima du Major BUYOYA, pendant la guerre civile burundaise, était de tout faire pour que les Barundi  – le Peuple-   ne puisent pas élire directement eux-mêmes –  leurs présidents -. C’est à dire la suppression de l’esprit de la première Constitution démocratique du pays, celle de 1992, à laquelle était accrochée  la fameuse  – Charte de l’Unité -.    Ainsi la Constitution de 2005, qui reprenaient l’esprit d’Arusha, a fait que le premier président élu aux élections démocratiquement en 2005, soit  élu indirectement par le Parlement et non directement par le Peuple ).
  • – “Dieu Tout Puissant  occupe une place privilégiée au sein de notre parti”.
  • – l’ Accord d’Arusha :  Le CNDD-FDD estime que certains points de l’ Accord d’Arusha peuvent être amendés ou abrogés puisqu’ils ne coïncident plus avec les temps actuels. Le CNDD-FDD  estime que c’est le dialogue entre politiciens qui va aboutir à une prise de décision en cette matière. D’autres formations politiques sont aussi d’accord que certains points de l’Accord d’Arusha peuvent être modifiés pour les adapter aux circonstances du moment ( Les partis Sahwanya Frodebu, et CNDD ). Par Frédéric Bamvuginyumvira (FRODEBU Sahwanya) pointe du doigt les institutions de vice-présidence qui ne coïncident plus avec la situation actuelle du pays. Le président de ce parti estime que les accords d’Arusha doivent être respectés même si le parti présidentiel ne les a pas signés. –  Le CNDD-FDD reconnaît les accords d’Arusha, car il reconnaît  la constitution de 2005 qui se réfère justement à ses Accords d’Arusha.  Au départ le parti n’était pas d’accord sur certains points comme les quotas ethniques, mais globalement il a toujours reconnu  les Accords.  “Même si on observe la composition des institutions en place, on constate bien le respect des Accords d’Arusha. On peut citer à titre d’exemple les quotas ethniques à l’Assemblée nationale, au Sénat, au Gouvernement et ailleurs. Ici nous passons sous silence les forces de défense et de sécurité”.
  • – Au niveau  de la Loi électorale :  les scrutins peuvent être groupés puisqu’à voir la manière dont ils sont organisés aujourd’hui, il y a perte de temps et de moyens d’une façon inutile. Le FRODEBU est d’accord avec le regroupement et   pose la question de la justice électorale. Il doit y avoir un Tribunal spécial pour se prononcer sur les contestations issues des élections.
  • – Le parti CNDD-FDD se dit satisfait du vote par l’Assemblée nationale des projets de lois sur la TVA et sur la révision budgétaire.
  • – Le Président du parti CNDD-FDD a demandé  à ses militants de contribuer financièrement pour se préparer aux élections de 2015

Découvrir la vie politique en générale au Burundi, de janvier 2013 à septembre 2013 )

DAM, NY, AGNEWS, le 12 novembre 2013

Facebook Comments