Burundi: Willy Nyamitwe rencontre la Diaspora aux ACPs à Bruxelles

Share Button
M. Willy Nyamitwe, Conseiller chargé de la communication à la Présidence du Burundi  aux ACPs ( Photo: Ambassade du Burundi à Bruxelles )

M. Willy Nyamitwe, Conseiller chargé de la communication à la Présidence du Burundi aux ACPs ( Photo: Ambassade du Burundi à Bruxelles )

A Bruxelles, ce jeudi 20 août 2015, M. Willy Nyamitwe, Conseiller chargé de la communication à la Présidence du Burundi, a animé une table ronde sous la thématique “- Le Burundi sous son vrai visage – “.

Le contenu de la rencontre était ce document : http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2015/08/le_burundi_son_vrai_visage_1_.pdf

Rencontre aux ACPs de Bruxelles jeudi 20 aout 2015 ( photo:  Willy Nyamitwe )

Rencontre aux ACPs de Bruxelles jeudi 20 aout 2015 ( photo: Willy Nyamitwe )

———————————-En Résumé, ce document explique ce qui se passe au Burundi, pays à qui aujourd’hui les principaux média du monde ( occidentale) accolent une image négative en permanence.

M. Willy Nyamitwe, Conseiller  à la Présidence du Burundi,  pose, dans ce document, sa 1ère question – Que se passe t’il aujourd’hui au Burundi ?

– 2 août 2015 : assassinat du héros des Barundi Feu le Lt. Général Adolphe Shimirimana
– 15 aout 2015 : assassinat du funeste Colonel BIKOMAGU , ancien tortionnaire ex-FAB, connu pour être l’un des assassins du héros nationale Feu Melchior NDADAYE le jeudi 21 octobre 1993.

Pour M. Willy Nyamitwe : “L’assassinant [de Bikomagu], à mon avis, ne doit donc pas être vu comme une réplique à la mort d’Adolphe mais bien comme un nouveau coup de ceux qui combattent le président Nkurunziza. Ils sont en train d’émasculer le système

L’Etat du Burundi voit une main d’une branche de l’ opposition burundaise, dictée par des forces exogènes,  résolue depuis mai 2015 ( après le Coup d’Etat manqué ) à passer en mode terroriste ( jets de grenades sur la police et de simples citoyens ).
Mais ces 2 assassinats ciblés précis du mois d’août 2015 avaient pour ambition de – provoquer une guerre civile ethnique ( Barundi [Hutu] / Bahima [Tutsi] )-. Piège dans lequel, l’Etat du Burundi ne tombe pas, explique M. Willy Nyamitwe.

“Que s’est il passé ?” pose  M. Willy Nyamitwe, dans ce document de 17 pages [ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2015/08/le_burundi_son_vrai_visage_1_.pdf].

M. Willy Nyamitwe évoque – comment à partir d’une lettre contenant des accusations graves sans fondement contre l’Etat du Burundi, envoyé à l’ONU en décembre 2013,
un complot  s’est tissé contre le Burundi impliquant des acteurs locaux burundais, des fonctionnaires onusiens, l’ambassadrice à l’ONU des USA, et des journalistes britanniques et américains.
En 2014, ces comploteurs avaient accusé le Burundi de préparer un génocide avec comme arrière fond – l’idée que la Mission de l’ONU BNUB soit prolongé – éternellement -au Burundi. Ces comploteurs ont relayé et véhiculé – des rumeurs -,des calomnies, et pratiqué la désinformation.

M. Willy Nyamitwe revient sur des faits historiques :

30 décembre 2013 : La lettre de l’ADC Ikibiri de  M.Léonce Ngendakumana  à M. Ban Ki-Moon  qui  demande “une force de sécurité ou de maintien de la Paix au Burundi en vue de prévenir toutes les formes de violences politiques “-
A ce moment, le Burundi est totalement en paix. Cette lettre paraît très bizarre pour bon nombres de Burundais.  Cette correspondance ne sera d’ailleurs pas médiatisée.

6 février 2014 : Une autre lettre du même Monsieur Léonce Ngendakumana ( ADC Ikibiri) à M. Ban Ki-Moon. Cette fois-ci il prévient d’une risque de “Génocide politico-ethnique au Burundi”. Le titre de la lettre : Prévention d’une catastrophe humanitaire en perspective au Burundi. Monsieur Léonce Ngendakumana ( ADC Ikibiri) lance la comparaison entre les jeunes du CNDD-FDD ( IMBONERAKURE ) et les INTERAHAMWE Rwandais. De plus, M. Léonce Ngendakumana ( ADC Ikibiri) compare aussi la Radio REMA FM ( radio privée proche du CNDD-FDD ) à la Radio Mille colline. M. Léonce Ngendakumana ( ADC Ikibiri) y accusera le gouvernement de faire de l’ethnisme … L’importance est que toutes ses accusations ADC Ikibiri étaient sans fondements factuelles.

26 février 2014: Le Bureau des Nations Unies au Burundi BNUB, sous la direction du Gabonnais  M. Parfait Onanga Anyanga, par cable confidentiel, accuse ouvertement l’Etat du Burundi de distribuer des armes aux IMBONERAKURE. Le BNUB pointera du doigt le Général de Brigade Juvénal NIYUNGEKO (Kiroho).  Fait étrange, lors du Coup d’Etat manqué du mercredi 13 mai 2015, ce fameux Général de Brigade Juvénal NIYUNGEKO (Kiroho) faisait parti des généraux putschistes. C’est lui qui a fait détruire la radio privé REMA FM par une roquette.

8 mars 2014 : Le MSD d’Alexis Sinduhije organise une violente manifestation interdite à Bujumbura. Les jeunes anarchistes violents du MSD séquestrent ( kidnappent) 2 policiers en fonction. La Justice burundaise condamne ces actes aux allures “terroristes”… Un mandat d’arrêt est délivré contre M. Alexis Sinduhije en fuite …  ( C’est cette manifestation  qui a été pris comme modèle pour les organisateurs des manifestations anti 3ème mandat  fin avril 2015  ) 

3 avril 2014 : Le BNUB envoye un Câble confidentiel au Conseil de Sécurité ONU accusant l’Etat du Burundi de distribuer des armes à feu AK-47 aux IMBONERAKURE.
L’ETAT du Burundi démentira cette accusation et demandera à l’ONU d’apporter les preuves de ses accusations graves. Ce que l’ONU jusqu’à présent n’a pas encore fourni.

6 avril 2014 : The Guardian ( journal Britanique ), le jour de célébration du Génocide Rwandais, publie un article du journaliste Daniel Howden, accusant en affirmant, sans conditionnel, que le Président du Burundi -S.E. Nkurunziza Pierre – était entrain de “distribuer des machettes, armes et uniformes à 100 000 jeunes Imbonerakure”.
L’ETAT du Burundi démentira cette accusation grave et demandera à ce journaliste d’apporter les preuves de ses accusations graves. Une poursuite judiciaire est toujours en cours.

8 avril 2014 : Samantha Power, ambassadrice ONU des USA, en visite à KIGALI – 20 ème anniversaire du Génocide Rwandais -, via son compte Twitter, profère des critiques envers les autorités burundaises. L’Amb. Samatha Power est l’ami de M. Alexis Sinduhije ( MSD).

8 avril 2014 : M. Jeffrey Feltman, sous secrétaire Général de l’ONU parlera de “Situation inquiétante des libertés au Burundi”. M. Amama Dieng, Conseiller spécial du SG ONU pour la prévention de Génocide, fut envoyé au Burundi.
Ainsi le buzz était fait. Tous les média du monde focalisés sur le Burundi se sont dès lors posés la question sur : -“un probable génocide au Burundi” -.
M. Amama Dieng expliquera toutefois à la presse qu”aucun signe de génocide n’est présent au Burundi et que ce pays enregistre des avancées significatives dans la consolidation de la paix.  Mais malheureusement, son discours sera oublié car  le mal était déjà fait. La Rumeur, au niveau globale, était déjà lancer … Cette Rumeur qui sera entre mai 2015 et juillet 2015 exploitée médiatiquement pour pousser à l’exil des dizaines de milliers de burundais – le fameux réfugié burundais d’aujourd’hui -.

11 avril 2014 : 3 Ministres burundais ( Sécurité, Intérieur, et Défense ) tiennent une conférence de presse et rejettent le contenu du cable confidentiel du BNUB. Ils parlent d’un “montage sans nom” lié à la prolongation du mandat du BNUB au Burundi qui prenait fin le 31 décembre 2014.

15 avril 2014: Le gouvernement du Burundi qualifiera le contenu du cable confidentiel d'”accusation aussi grave tant de par sa teneur que de ses conséquences possibles pour le Burundi et ses citoyens”.
Le gouvernement du Burundi exigera de l’ONU et des diplomates présents au Burundi de lui donner les preuves des allégations – devenues UNE TRES MAUVAISE RUMEUR- du cable confidentiel BNUB.
Jusqu’aujourd’hui, aucune preuve matérielle n’a été fourni, malgré les tentatives infructueuses de certains acteurs locaux ( média -RPA/BONESHA/ISANGANIRO- et société civile ex. l’affaire Pierre claver Mbonimpa APRODH  )…

17 avril 2014: L’Etat du Burundi  expulsera du pays M. Paul Debbie, conseiller sécurité du BNUB.

2 mai 2014 : Comme acculé par sa hiérarchie, M. ADAMA Dieng, Conseiller spécial du SG ONU pour la prévention de Génocide , agressé quasi verbalement par le journaliste Matthew Russel d’Inner City Press, peut-être parce qu’il n’a pas bien rempli sa mission au Burundi, il lui répondra que sa mission au burundi n’avait rien à voir avec le cable confidentiel  du BNUB.

En décembre 2014, le BNUB ne sera pas prolongé et finira sa mission au Burundi.  Mais le mal était fait tout au long de cette année 2014. Avec le départ du BNUB, les lobbies cachés derrière le BNUB, n’avaient plus de main mise sur la politique burundaise. Ainsi,  la RUMEUR – d’un Génocide – persistera. C’est elle qui va servir dès lors pour tenter d’empêcher l’organisation des élections démocratiques au Burundi en 2015. Le dossier de l’ Accords d’Arusha de 2000 ,  en péril, soit disant protecteur de la stabilité ethnique, commencera à apparaître petit à petit dès lors. L’idée de remettre en piste les tenants de l’ancien régime se mettra en place.

M. Willy Nyamitwe, pose en fin du document  – Que se passera-t’il ? – Les élections démocratiques 2015 viennent de prendre fin et le Président du Burundi a été reconduit pour 5 ans.  Il n’y aura pas de guerre au Burundi. Un gouvernement inclusif va être mis en place.

———————————-

Les participants et les journalistes présents, à cette table ronde,  ont posé leurs questions et une réponse leur a été donnée par M. Willy Nyamitwe.

Bdi-nyamitwe_willy_20082015d

Pendant sa période électorale, le Burundi a subit une – Révolution de Couleur – ou une tentative de changement de régime organisée des USA, de la France et de la Belgique.  Un coup  d’état a raté le mercredi 13 mai 2015. Depuis quelques semaines, ces pays agresseurs ont lancé – la phase 4 du Scénario du Maidan Ukrainien –  pour le Burundi : provoquer une guerre civile. C’est à dire tenter d’organiser une Rébellion à partir du Rwanda, et organiser des assassinats ciblés, menés par des escadrons de la mort, contre des membres de l’Etat du Burundi afin de faire peur et de semer le KO, en provoquant un flux de réfugiés importants …

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 24 août 2015.

Facebook Comments