Burundi / Union Africaine : Les USA impliqués dans le Coup d’Etat du 13/5/2015

Share Button
Le mensonge américain sur les événements pendant la période électorale 2015.

Le mensonge américain sur les événements pendant la période électorale 2015.

Le mensonge américain sur les événements au Burundi pendant la période électorale 2015.  S.E. le Président Nkurunziza Pierre, Président du Burundi,  est dans son droit …

A Bujumbura, ce mardi 28 juillet 2015, AGnews a tendu le micro à certains compatriotes qui ont suivi,  hier, le discours de S.E. OBAMA Barack, président des USA, à l’hémicycle de l’Union Africaine UA à Addis-Abeba où  il a insulté les institutions démocratiques du Burundi. Voici l’extrait du discours d’OBAMA qui a fâché les Barundi  [ https://www.youtube.com/watch?v=UyJRsxprySE ]

( cfr. vidéo youtube 6 Min 30sec )  “Je suis à mon 2ème mandat et je trouve que cela est un extraordinaire privilège pour moi de servir les USA …  dans ma Constitution je ne peux plus courir pour un autre mandat… en plus, je suis certain que si je me représente je peux gagner… Mais je ne peux pas parce que c’est la loi. Personne n’est au dessus de la loi, pas même le Président …  Quand un dirigeant essaie de changer les règles au milieu de la partie, simplement pour rester en poste, il s’expose à l’instabilité et à la discorde, comme nous l’avons vu au Burundi … “.

Le mensonge américain sur les événements pendant la période électorale 2015.

Le mensonge américain sur les événements pendant la période électorale 2015.

Deux réactions sont parvenus à AGnews concernant le discours controversé car une personne étrangère est venu insulter l’Afrique à l’Union Africaine, sans un droit de réponse …

bdi-usa-burundi-2015-obamazuma-unionafricaine

M. Pierre NDAYISHIMYE,   universitaire sorti de l’Université du Burundi, dit qu’à la lecture de ce qu’il vient d’entendre ( vidéo à l’appui – https://www.youtube.com/watch?v=UyJRsxprySE ) le discours du Président Obama à la tribune de l’Union Africaine, adressé particulièrement aux jeunes africains , a permis au moins de comprendre que les USA ont avoué être les auteurs de la Révolution de Couleur ( complot pour changer de régime ) qu’a subi le Burundi entre le mois d’avril et mai 2015, ponctué par un Coup d’Etat militaire qui a échoué le mercredi 13 mai 2015.

Pour rappel, près de 80 citoyens burundais ont péri et des dizaines de milliers de burundais ont dû fuir – à cause des Rumeurs Media- se réfugier dans les pays voisins.
M. Pierre NDAYISHIMYE est vraiment stupéfait par ce qu’il entend du Président Barack Obama concernant le Burundi. M. Pierre NDAYISHIMYE s’était déjà exprimé lors de la tournée du Président Français en Afrique: ” Le Burundi n’a pas changé sa Constitution pour permettre au Président Nkurunziza Pierre de se représenter à la Présidentielle 2015. La Cour Constitutionnelle du Burundi a dit le droit. Et, en tant que démocrate, je m’incline. Il faut d’urgence que les Ambassadeurs du Burundi  à l’Union Africaine et à l’East African Community EAC s’expriment clairement sur la situation juridique au Burundi concernant le fameux 3ème mandat Nkurunziza. En disant, ce que nous savons au Burundi que :
1) La Constitution du Burundi, datant de mars 2005, n’a pas changé aujourd’hui en 2015 pour les élections démocratiques en cours. Elle ne s’est pas modifié pour le Président Nkurunziza [ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2013/03/constitution-du-burundi-1803051.pdf  ]
2) Le mardi 5 mai 2015, la Cour Constitutionnelle du Burundi, saisie par des Parlementaires burundais, a rendu sa lecture sur le débat des anti ou des pro Nkurunziza, dans un arrêt argumentaire de 7 pages [ L’Arrêt de la Cour Constitutionnelle RCCB 303  ], où elle explique clairement que le Président du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre est dans son droit en se présentant à la Présidentielle 2015 [ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2015/05/arret-de-la-cour-constitutionnelle-rccb-303.pdf  ]. De plus, un recours a eu lieu  à l’East African Court of Justice EACJ. L’EACJ a conforté la décision de la Cour Constitutionnelle du Burundi [ http://burundi-agnews.org/justice/?p=19490 ] “. Selon M. Pierre NDAYISHIMYE,  si ces 2 vérités sont expliquées à l’Afrique entière par nos diplomates et médiatisées suffisamment, tous les États Africains dénonceraient les paroles mensongères de S.E OBAMA Barack, Président des USA, dont l’objectif est de diviser les africains entre eux.
Pour M.Pierre NDAYISHIMYE :  “la diplomatie burundaise doit réagir en demandant une tribune à l’Union Africaine,  un droit de réponse où elle ira expliquer, à tous les Africains ( surtout aux jeunes africains ) ce qui est arrivé au Burundi pendant sa période électorale 2015, devant les média du monde. Il est urgent de le faire car le débat , au sein de l’élite africaine en Afrique, généralement informer par les média occidentaux ( RFI, AFP, France 24, BBC, VOA, Reuter ) sur ce qui se passe en Afrique,  montre que bon nombre d’africains sont perdus ( sauf Afrique Media tv ) : https://www.youtube.com/watch?v=swddVwec_Ho . Aujourd’hui c’est le Burundi, hier c’était le Soudan, la Côte d’Ivoire, la Tunisie, l’Égypte, la Libye, le Mali, la Centrafrique, le Burkina Faso, et le Nigeria … Après ce sera le tour de qui ?  La diplomatie burundaise doit dénoncer ce terrorisme occidentale qui sévit en Afrique à visage masqué“.

M. Nubwacu Yves-Lionel, observateur politique sur la toile de l’internet et des Réseaux sociaux : “Il n’y a pas longtemps je parlais d’une énorme manipulation quand a l’information sur le Burundi. Les propos de Barak OBAMA devant le siège de l’UA viennent de me renforcer dans ma conviction que les décideurs dans le camp occidental sont victimes d’une manipulation en ce qui concerne l’information sur le Burundi. Si non comment comprendre comment un éminent juriste comme lui puisse confondre la modification d’une règle de droit et son interprétation. Au Burundi il n’y a jamais eu de changement de constitution. Il y avait des problèmes au niveau de l’interprétation de certaines dispositions de cette dernière et l’institution compétente en la matière a tranché. Alors que le Président Américain en arrive à une telle confusion est la preuve que l’information lui fournit par ses services était erronée. J’ai toujours prôné un changement d’attitude dans le recrutement du personnel local dans ses organisations internationales, trouver ici ce qui a fait objet de ma principale motivation. Ceci cause un préjudice important aussi bien au Burundais qu’a ceux qui doivent décider de ce qui est bien pour eux lorsqu’il faut les aider”.

bdi-usa-burundi-2015-obamazuma-unionafricaine3Le Burundi a été victime, pendant sa période électorale 2015, d’une Révolution de Couleur à la sauce Burkina Faso mais qui a échoué. Cette Révolution de Couleur était organisé par les USA, la France, et la Belgique.  Les USA, la FRANCE, et la BELGIQUE ont tenté un changement de régime. Voici quelques articles qui vous permettront de comprendre : Afrique / France: Le mensonge de François Hollande sur le Burundi juillet 4, 2015 [ http://burundi-agnews.org/le-politique/securite/?p=19180 ] Burundi / Afrique : Où une – révolution de couleur – a échoué … juin 19, 2015 [ http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=18679 ] Burundi / Géopolitique : La cause première des problèmes du Président Nkurunziza juin 8, 2015 [ http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=18535 ].
La Révolution de Couleur a causé plus de 80 victimes burundaises et des milliers de réfugiés burundais. Les USA, la France, et la Belgique ont menti, au reste du monde et même à l’Afrique concernant le Burundi, grâce à la guerre médiatique,  pour mener leur guerre géostratégique dans la Région des Grands lacs, face à la menace d’expansion économique que représente les BRICS ( Brésil, Russie, Indes, Chine et Afrique du Sud). Face à cette guerre inégale, le Burundi a été abandonné aux prédateurs USA – FRANCE – BELGIQUE  par l’Union Africaine UA, en la personne de S.E. Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l’UA.

DAM, NY, AGNEWS, le mercredi 29 juillet 2015

Facebook Comments