Burundi: Retraite politique de l'UPRONA au séminaire Jean Paul II de Gitega

Mme Concilie Nibigira, Président de l'Uprona au Burundi ( Photo: igihe.bi )
Mme Concilie Nibigira, Président de l’Uprona au Burundi ( Photo: igihe.bi )

A Gitega ( au Centre du pays), ce samedi 13 septembre 2014, le parti Uprona ( ex- parti Unique, sous la Dictature des Bahima Burundais Micombero, Bagaza, et Buyoya ) organisait une retraite politique au séminaire Jean Paul 2.

L'Uprona, ex parti Unique,  au Burundi ( Photo: igihe.bi )
L’Uprona, ex parti Unique, au Burundi ( Photo: igihe.bi )
L'Uprona, ex parti Unique, au Burundi ( Photo: igihe.bi )
L’Uprona, ex parti Unique, au Burundi ( Photo: igihe.bi )

Autour de la Présidente Mme Concilie Nibigira, on pouvait rencontrer le 1er vice président de la République,et bon nombres de ministres du gouvernement issus de cette formation politique, faisant parti de la coalition gouvernementale au Burundi.  Les responsables  UPRONA  ont dit poursuivre le mouvement de réunification de leur parti aujourd’hui fracturé en 2 à quelques mois des scrutins de 2015.   Les 2 ailes sont celles de Mme Concilie Nibigira et de M. Charles Nditije.
Lors de cette rencontre,  les UPRONISTES ont réaffirmé leurs soutien à l’ancien Dictateur Pierre Buyoya ( très haïe des Barundi) au poste Secrétariat Général  de la francophonie.

 

La première motivation de ces assisses  était de préparer les militants de l’UPRONA aux prochaines élections de 2015.   L’UPRONA est la 3ème force politique au Burundi avec  un poids électoral [pe] aux Communales 2010 de 7,86%.  Au Burundi, l’UPRONA peut compter sur des média privés comme Isanganiro, Radio et Télé-Renaissance, et Bonesha qui lui sont très proches, ainsi que sur les nombreux correspondants REUTER, BBC, AFP, RFI et de nombreux journalistes de la RTNB (Radio nationale) .  C’est la formation politique burundaise la mieux médiatisée.    Au début de l’Indépendance du Burundi en 1962, ce parti UPRONA  était dirigé par les enfants de l’ancien Royaume millénaire du Burundi – Ingoma Y’Uburundi-  (  les Bahutu Barundi qui sont un groupe sociologique burundais regroupant les Batutsi et les Baganwa ). Après la révolution des Bahima burundais, qui mettent fin au Royaume du Burundi entre 1965 et 1966, et pendant toute la période de la Dictature Militaire jusqu’aujourd’hui, l’UPRONA est devenu le principal Parti  défendant les intérêts des Bahima au Burundi -c’est à dire les enfants de la Dictature -.

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 15 septembre 2014

Facebook Comments