Burundi: Pour une élite, acteur de développement.

Share Button

{jcomments on}Ngozi – Le Chef de l’Etat invite l’élite burundaise à développer les provinces d’origine – Le Président de la République Son Excellence Monsieur Pierre Nkurunziza a exhorté samedi les membres de l’élite burundaise à développer les régions dont ils sont originaires, pour s’acquitter d’une « dette morale » envers leurs parents qui ont contribué dans leur éducation.

Le Chef de l’Etat procédait à l’ouverture solennelle d’une réunion des natifs de la province de Ngozi (nord), dont il est lui-même originaire, dont l’objectif était justement centré sur le rôle que les membres de l’élite devraient jouer pour assurer le développement intégré de leurs régions.

« Les intellectuels burundais devraient se souvenir qu’ils ont une dette morale envers leurs parents, leurs grands parents qui les ont vus naître et grandir, et qui ont contribué énormément dans leur éducation, » a-t-il fait remarquer.

A cette occasion, les participants ont notamment étudié les modalités de construction d’un nouveau bureau provincial, dont les travaux seront faits grâce à la contribution des natifs. .

Le président Nkurunziza a conseillé à l’élite de couper court aux vieilles habitudes où cette dernière allait se cacher à Bujumbura ou à l’étranger au lieu de contribuer au développement de leurs régions/villages.

A titre d’illustration, il indiqué que le lycée communautaire de Rwabiriro (fonctionnel et en cours de construction) situé en commune Mwumba a eu un impact positif sur le développement de la localité.

En effet, ce site a permis au canton de Mwumba d’occuper la première place au niveau de la réussite au concours national édition 2009-2010, tandis que l’école primaire de Rwarangabo, dans la même commune, s’est taillée la première place au niveau national.

Le Numéro Un de l’Exécutif a conseillé aux natifs de Ngozi de mettre leur force ensemble pour développer leur province au lieu de mettre en avant les intérêts partisans.

« Le développement n’a rien à avoir avec les partis politiques ou la société civile, c’est plutôt le résultat d’un engagement commun ; vous devez unir vos forces pour réussir ce pari, a-t-il conseillé.

Selon le plan arrêté, la construction du nouveau bureau provincial de Ngozi coutera plus de 243 millions de francs burundais. Le Président Nkurunziza a promis 1000 sacs de ciment et toutes les tôles nécessaires pour sa couverture.

L’actuel bureau provincial de Ngozi, construit en 1919, est actuellement dans un état de vétusté, d’où les natifs de cette région se sont convenus de contribuer à la construction d’un autre.

Après l’ouverture solennelle de cette réunion, le Président de la République a procédé à l’inauguration du lycée de la COMIBU construit à Ngozi. C’est un lycée qui comporte un centre de santé.

[ 08 janvier 2011 (PP). / 9-01-2011 / presidence.bi /Gervais AbayehoNkurunziza Claude.]   (DAM,NY,AGNEWS, le 9 janvier 2011)

Facebook Comments