M. Abel GASHATI, Président du parti UPRONA ( image : RTNB.BI 2016 )

Burundi : L’UPRONA demande d’arrêter l’instrumentalisation des réfugiés burundais

Share Button
M. Abel GASHATI, Président du parti UPRONA  ( image : RTNB.BI   2016 )

M. Abel GASHATI, Président du parti UPRONA ( image : RTNB.BI 2016 )

A Bujumbura, jeudi 28 décembre 2016, M. Abel GASHATI, Président du parti UPRONA, dans un communiqué de presse,  a demandé au Gouvernement, aux pays voisins et au HCR (ONU) de prendre toutes les mesures nécessaires pour faciliter le retour paisible des réfugiés burundais, présents au Rwanda et en Tanzanie notamment.

En 2015, de nombreux Burundais pris d’une peur panique à cause des Rumeurs Radio ou Rumeur Media se sont rués se réfugier au Rwanda et en Tanzanie.
Depuis 2016, près de 100 000 réfugiés Burundais sont rentrés. Mais il reste encore beaucoup de réfugiés burundais, qui, désormais, vivent comme des prisonniers de l’HUMANITAIRE, coincés par des fonctionnaires de l’ONU qui participent activement à la GUERRE HUMANITAIRE contre le Burundi, organisée par les USA, la FRANCE, la BELGIQUE, le RWANDA, et le Réseau de l’ancien DICTATEUR HIMA burundais Pierre BUYOYA.

DAM, NY, AGNEWS – http://burundi-agnews.org, le dimanche 1 janvier 2017

Facebook Comments