Burundi: La femme burundaise veut plus – être représenter et décider

Share Button
Synergie des partenaires pour la formation des droits de la femme (SPPDF)  - Mwaro 2014 ( Photo: ppbdi.com )

Synergie des partenaires pour la formation des droits de la femme (SPPDF) – Mwaro 2014 ( Photo: ppbdi.com )

Lors de l’évaluation de l’opération d’enrôlement des électeurs 2015, la Commission Electorale Nationale Indépendante CENI a indiqué que  sur les 3 694 944 électeurs qui se sont enrôlés, 1 897 213  étaient des femmes contre  1 797 731 hommes.  Les femmes burundaises, avec ce rapport de force en main, veulent plus de représentativités dans les instances de décision du pays.
A Mwaro, en commune Kayokwe, ce mercredi 24 décembre 2014, Mme Bernardine Sindakira, coordinatrice de la Synergie des partenaires pour la formation des droits de la femme (SPPDF), a organisé une conférence-débat sur le leadership féminin.
L’objectif est que le pourcentage de 30% accordé aux femmes en 2005 par l’Etat du Burundi dans les instances de prise de décision puisse augmenter pour les échéances électorales de 2015.
Cette rencontre, organisée par l’Association des femmes journalistes (Afjo), l’association des femmes rapatriées du Burundi (Afrabu ), l’Association pour la promotion de la fille burundaise (Apfb) et  Solidarité femme parlementaire (Sofepa), a réuni comme participants tous les différents partis politiques et associations civiles burundaises.
Le Burundi, comme le Rwanda voisin, est un des pays en Afrique où la femme est la plus représentée politiquement. Toutes ces associations féminines souhaitent que ce pays aille encore plus loin…
DAM, NY, AGNEWS, le vendredi 26 décembre 2014

Facebook Comments