Burundi / Justice : Bientôt les planificateurs de – la Révolution de Couleur Burundaise – seront révélés

Share Button
L'ancien Ministre des Affaires Etrangères de la France, M. Roland Dumas ( Photo: archives-lepost.huffingtonpost.fr )

L’ancien Ministre des Affaires Etrangères de la France, M. Roland Dumas ( Photo: archives-lepost.huffingtonpost.fr )

Les planificateurs de  – la Révolution de Couleur au Burundi – seront bientôt révélés …

A Bujumbura, ce vendredi 9 octobre 2015, des sources non officiels annoncent – peut être une rumeur –  la sortie d’un rapport d’enquête internationale sur le projet de déstabilisation du Burundi ( Révolution de Couleur au Burundi ) qui devrait faire beaucoup de bruits, et de nombreuses têtes aux USA, en Angleterre, aux Pays-Bas, en Belgique, en France, et en Afrique ( notamment à l’Union Africaine ) risquent de tomber…
Depuis fin des années 1980, la politique africaine des USA dans les Grands Lacs ( Géopolitique et Géostratégique ) repose sur l’Ouganda, qui lui – même a comme allié le Rwanda, qui fournit ses militaires ( les manœuvres ) …
Les USA ont financé  – la Révolution de Couleur au Burundi ou  plan de déstabilisation du Burundi –   que lui a proposé l’Ouganda.
La France, la Belgique et les Pays-Bas ont fait une politique suiviste vis à vis des Etats Unis ( USA ). Le travail des USA a été facilité par le fait qu’au gouvernement dans ces 3 pays se trouve des politiciens atlantistes.
Voici ce que dit l’ancien Ministre des Affaires Étrangères de la France, M. Roland Dumas, un des dinosaures de la France-Afrique qui regrette la fin de la Politique de la France : [ https://www.youtube.com/watch?t=511&v=DpYX3QywnDM ]

Là, M. Roland Dumas  parle de la Révolution de Couleur en Syrie … Mais voici ce qu’en dit M. Luc Michel, sur la théorisation de  ce type de Révolution  [ https://www.youtube.com/watch?v=ZEGUYozuT64 ]

Pour financer la Révolution de Couleur au Burundi, l’argent, venu des USA, est passé par l’Angleterre ( Londres ), et puis il est passé par les Pays-Bas ou la Hollande , qui est la coordonnatrice du financement des partenaires impliqués dans ce projet  – Révolution de Couleur au Burundi – au niveau de l’Union Européenne.
L’Angleterre a mis à sa disposition, pour la désinformation son réseau médiatique ( Notamment en désinformant sur le Burundi dans les pays du Commonwealth ), et diplomatique  ( ex. son rôle dans la position officielle de la Commission de l’Union Africaine)
Les Pays-Bas ont financé les radio locaux burundaises privées ( RPA, TéléRenaissance, Isanganiro, Bonesha,  Iwacu-burundi.org, …) pour mener la désinformation pendant la tentative de déstabilisation du régime démocratique à partir d’avril 2015 au lancement des manifestations organiser par la société civile.
La Belgique a organisé les réunions de planification de cette Révolution de Couleur au Burundi ( Et elle poursuit ce travail aujourd’hui ). Elle a aussi servi pour le transfert du financement des organisations de la société civile  burundaise ( Focode, Forsc, et Aprodh , participant à ce plan de déstabilisation.
La France a mis comme service à ce projet son réseau médiatique et sa diplomatie ( son influence de la France-Afrique et  au Conseil de Sécurité  de l’ONU ).
La Belgique, les Pays-Bas, les USA, et la France, en s’appuyant sur leur coopération militaire et policière, ont approché certains officiers militaires et policiers burundais, pour l’organisation du putsch militaire du mercredi 13 mai 2015 au Burundi.

Le Burundi va demander  à l’Union Africaine de le soutenir face à cette agression américaine qu’il  a subi et qu’il continue à subir en cette période post-élection … Les Barundi  demandent que le Conseil de l’Union Africaine exige que Mme Nkosazana Dlamini-Zuma ( présidente de la Commission de l’Union africaine (UA) )  face un pas de côté…

DAM, NY, AGNEWS, le vendredi 9 octobre 2015.

Facebook Comments