Burundi / Elections 2015: La nouvelle Assemblée Nationale issue des scrutins 2015

Share Button
Le Trio qui mènera le CNDD-FDD à la victoire ( facebook.com/cndd.fdd )

Le Trio qui mènera le CNDD-FDD à la victoire ( facebook.com/cndd.fdd )

A Bujumbura, ce vendredi 10 juillet 2015, la Commission Electorale Nationale Indépendante CENI a annoncé la couleur politique de la future Assemblée Nationale du Burundi, issue des élections démocratiques en cours en cette année 2015.  L’ Assemblée Nationale du Burundi sera composée de 121 députés ( contre 106 en 2010 ) dont 86 CNDD-FDD ( contre 81 en 2010 ), 30 Mizero y’Abarundi , 2 Uprona ( contre 17 en 2010 ), et  3 membres issues de l’ethnie des Twa.

 

Campagne Présidentielle 2015 Kirundo - Photo CNDD-FDD

Campagne Présidentielle 2015 Kirundo – Photo CNDD-FDD

Aux législatives, le CNDD-FDD avait eu en 2010  un pourcentage de 81,19%  et en 2015 un pourcentage de 60,28 %. Il s’agit d’une chute de  près de 20%.
Toutefois, le CNDD-FDD confirme sa première place comme 1er parti politique, au niveau parlementaire, au Burundi. Cette formation doit sa victoire en premier lieu à sa popularité dans les 17 provinces (ruraux) sur 18  que comptent le Burundi. Les militants du CNDD-FDD ( les Bagumyabanga ) dont les jeunes militants de moins de 35 ans ( les Imbonerakure ) qui se sont distingué lors des Travaux de Développement Communautaire TDC, qui sont des travaux hebdomadaires ( rendre propre la Colline ou la Commune, ou encore participation à la construction des classes, des centres de santés, des stades, des routes, etc. ) où se rencontrent politiciens et citoyens locaux. Le CNDD-FDD a réussi la performance d’implanter des permanences ( des maisons bars et réunions ) dans toutes les communes du Burundi entre 2005 à 2015. Ce sont ces 2 atouts qui l’ont rendu victorieux lors de ces scrutins 2015.

Aux législatives 2010, la  coalition – Abigenda Mizero y’Abarundi- n’existait pas. Elle s’est construite sur les décombres des conflits internes aux partis UPRONA et FNL.
La  coalition – Mizero y’Abarundi-  dont les Présidents sont  M. Charles NDITIJE – et  M. Agathon RWASA, devient la 2ème force politique parlementaire du pays, avec 30 sièges sur 121.
M. Charles NDITIJE, ex président de l’Uprona, est un proche de l’ex-Dictateur Hima Pierre BUYOYA. Il a amené dans sa coalition une grande partie de l’électorat UPRONA, majoritairement HIMA. Son ancien parti l’UPRONA avait un poids électoral [pe] aux législatives de 2010 de 11,06% ( 17 sièges sur 106), et aujourd’hui en 2015, il est à 2,49% ( 2 sièges sur 121)  [ http://www.ceniburundi.bi/IMG/pdf/deputes_national_2015-2.pdf ]. On peut dire aisément que  M. Charles NDITIJE amène avec lui  8,57% sur les 11,16% de la coalition –  Mizero y’Abarundi – aux Législatives de 2015.
En 2010, M. Agathon RWASA, ex président du FNL, avait boycotté les Législatives. En 2015, les militants burundais qui suivent M. Agathon RWASA ont pu bénéficier des structures, permanences et militants du camps Nditije -ex uprona, ex parti unique – implantées dans tout le pays. M. Agathon RWASA aurait amené avec lui 2,59% dans la coalition –  Mizero y’Abarundi – aux Législatives de 2015.

Le Burundi vient d’organiser, le lundi 29 juin 2015,  ses 3ème élections démocratiques consécutives depuis 2005.
En 2010, il y avait 3.551.125 inscrits avec   2.367.925 de votants dont un Taux de participation de 66,68%, avec des suffrages valablement exprimés de 2.276.301
En 2015, il y a eu 3 843 024 inscrits avec 2 856 112 de votants dont un Taux de participation de 74,32%, avec des suffrages valablement exprimés de 2.300.473.

DAM, NY, AGNEWS, le dimanche 12 juillet 2015

Facebook Comments