Burundi: Doit on arrêter le processus électoral en cours au Burundi ?

Share Button
La CENI au BURUNDI ( photo: ppbdi.com )

La CENI au BURUNDI ( photo: ppbdi.com )

AGNEWS répond aux questions de l’heure pour comprendre la situation de crise au Burundi :

3ème Question – Doit on arrêter le processus électoral en cours au Burundi ?  Non, bien entendu.

AGNEWS :

Le Burundi est actuellement en pleine campagne électorale depuis fin avril 2015.  Il s’agit des 3èmes élections démocratiques consécutives depuis 2005.  C’est une prouesse pour un pays africain. Tous les partis politiques rencontrent les citoyens burundais qui seront leurs futurs électeurs à travers tout le pays. Car la sécurité y est bonne.
En mars 2015, la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante ) a compté 3 859 296 électeurs enrôlés  pour ces élections de 2015. Le Burundi compte plus de 8 Millions d’habitants dont 46% ont moins de 14 ans.

 

Malgré, comme on l’a déjà vu, les fameuses manifestations violentes qui sont circonscrits dans seulement 4 quartiers de la province de Bujumbura ( avec un électorat majoritairement MSD parti anarchiste violent de M. Alexis SYNDUHIJE – appelé aussi l’Homme des américain ). Le Burundi compte 3002 collines et quartiers, éparpillés dans 18 provinces. Ainsi 2998 quartiers et collines vivent dans le calme en ce moment et sont plongé dans une campagne électorale existante.

Pour la question des  100 000 réfugiés burundais, l’Etat du Burundi et le HCR sont entrain d’essayer ensemble de trouver le moyen de les rassurer, mais surtout en tentant de mettre en place une sorte de thérapie collective ( un grand besoin de psychologues si il existe une organisation Psychologue Sans Frontières ).  Ces réfugiés, souvent déjà traumatisés par un passée douloureux -le Génocide Régicide contre les Barundi http://burundi-agnews.org/genocide.htm  -,  ils  ont été victimes d’un choc suite à des manipulations médiatiques ( les Rumeurs). La majorité de ces réfugiés sont des enfants accompagnés de leurs parents. Une famille burundaise compte 7 enfants en moyenne.  Cela représente 30 000 électeurs en moins par rapport aux  3 859 296 électeurs enrôlés   pour ces élections de 2015.

DAM, NY, AGNEWS, le vendredi 22 mai 2015

Facebook Comments