Burundi / Diplomatie : Entretien avec la Suède aux Nations-Unies ONU

Share Button
S.E. M. Albert Shingiro, Ambassadeur du Burundi auprès des Nations Unies ONU, et Mme Margot Wallström, Ministre des affaires étrangères de la Suède. ( Photo : Albert Shingiro )

S.E. M. Albert Shingiro, Ambassadeur du Burundi auprès des Nations Unies ONU, et Mme Margot Wallström, Ministre des affaires étrangères de la Suède. ( Photo : Albert Shingiro )

Depuis New-York,  ce mardi 18 août 2015 au matin,  S.E. M. Albert Shingiro, Ambassadeur du Burundi auprès des Nations-Unies  ONU, s’est entretenu avec  Mme Margot Wallström, Ministre des affaires étrangères de la Suède.

S.E. M. Albert Shingiro, Ambassadeur du Burundi auprès des Nations Unies ONU, et Mme Margot Wallström, Ministre des affaires étrangères de la Suède. ( Photo : Albert Shingiro )

S.E. M. Albert Shingiro, Ambassadeur du Burundi auprès des Nations Unies ONU, et Mme Margot Wallström, Ministre des affaires étrangères de la Suède. ( Photo : Albert Shingiro )

Les échanges ont porté sur l’état de Coopération bilatérale entre  le Burundi et la Suède.  S.E. l’ambassadeur Albert Shingiro a rendu compte  de la situation au Burundi en ce moment…

En donnant des détails ( documents officiels avec des faits ), le gouvernement burundais  explique  à la Suède  comment le Burundi a été victime, pendant sa période électorale 2015, d’une Révolution de Couleur à la sauce Burkina Faso mais qui a échoué. Cette Révolution de Couleur ( ou tentative de changement de Régime ) était organisée par les USA, la France, et la Belgique.  Les USA, la FRANCE, et la BELGIQUE ont tenté un changement de régime, avec le Coup d’Etat raté du mercredi 13 mai 2015.  Voici quelques articles qui vous permettront de comprendre :

La Révolution de Couleur a causé près de 80 victimes burundaises et des milliers de réfugiés burundais. Les USA, la France, et la Belgique ont menti, au reste du monde et même à l’Afrique concernant le Burundi, grâce à la guerre médiatique,  pour mener leur guerre géostratégique dans la Région des Grands lacs, face à la menace d’expansion économique que représente les BRICS ( Brésil, Russie, Indes, Chine et Afrique du Sud). Face à cette guerre inégale, le Burundi a été abandonné aux prédateurs USA – FRANCE – BELGIQUE  par l’Union Africaine UA, en la personne de S.E. Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l’UA.

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 17 août 2015

Facebook Comments